Le contenu

Adam Ondra King of the World! Des finales époustouflantes à Paris ce soir!

Notre coeur palpite encore à une vitesse folle! Les finales des championnats du Monde de difficulté hommes nous ont proposé un spectacle tout simplement hors normes. C’était peut-être même l’une des plus belles finales de l’histoire que l’escalade sportive ait connu. 

Tout était parfaitement agencé pour que cette finale fonctionne à merveille: les meilleurs athlètes du moment au pied du mur. Tous les favoris et acteurs de cette saison étaient présents. Une voie somptueuse, 100% tracée pour offrir un show au public et permettre aux grimpeurs de se départager. Jeté, no-foot, coordination, serrages de prises infâmes… Un large panel de mouvement était au rendez-vous! 

Et enfin, un public de folie, venu par milliers ce soir, encourager les meilleurs mondiaux. Les acclamations résonnaient au sein de l’arena, et certains n’auront probablement plus de voix demain… Mais c’est surtout ça la magie de Bercy!

Revenons maintenant en détails sur cette finale hommes…

Comme dit précédent, la voie exigeait une escalade très athlétique. Il fallait trouver le bon rythme dès le début et rentrer dans le tempo de ce tracé. Keiichiro Korenaga, seul représentant asiatique de ces finales chutera tôt dans cette voie justement, où la moindre erreur peut devenir fatale. Il prend ainsi la 8ème place du classement.

Ramon Julian n’aura pas la chance de s’exprimer à sa juste valeur. Ce monstre de résistance se fait avoir au tout début de la voie. Pas très à l’aise parmi tous ces volumes rouges qui ornent le début de la finale, il chute après avoir dynamiser sur un mouvement qu’il n’a pas su contrôler. Il termine 9ème ce soir.

capture-decran-2016-09-18-a-18-59-51

Mais devant, la guerre était lancée… Les 7 autres finalistes passent le jeté sans encombre. Puis le passage en no-foot suivant. Les têtes des spectateurs se lèvent de plus en plus jusqu’à la sortie du dévers. Stefano Ghisolfi et Sean McColl n’auront plus les ressources nécessaires pour tenir ces deux petites prises. L’italien conclut cette compétition à la 7ème place, derrière Sean McColl, champion du Monde de combiné. Car rappelons que le Canadien grimpe tous les jours depuis le début de ces Championnats du Monde. Vitesse, bloc et difficulté. Menu complet pour Sean, qui s’adjuge le titre de champion du Monde du combiné… En route pour les JO de Tokyo 2020…?

Les spectateurs n’en finissent plus d’applaudir, et l’arrivée de Romain Desgranges ne va pas permettre à leurs paumes de refroidir. Le Chamoniard rentre bien dans sa voie et avale les mouvements les uns après les autres. Il arrive à l’endroit qui a fait tomber Sean et Stefano, serre les deux prises, mais manque la préhension du volume suivant. Déception pour Romain, qui semblait encore très frais dans cette partie de la voie. Il prend la 5ème place de la compétition.

capture-decran-2016-09-18-a-18-57-34

Domen Skofic, actuellement numéro 1 mondial, se fera piéger au même endroit que notre français. Il ne trouve pas le placement idéal pour tenir ce volume. La gravité prend le dessus sur le slovène, qui termine juste devant Romain.

Jakob Schubert a l’habitude des finales à Bercy. C’est lui qui avait remporté le titre de champion du monde, ici même en 2012. Il dépasse la verticale limite fixée par Romain et Domen, mousquetonne dans un croisé digne d’un contorsionniste et chute en essayant de tenir deux petites prises en épaules. Mais il le sait, il a réalisé une superbe performance ce soir, et se retrouve sur la deuxième marche du podium, sacré vice-champion du Monde.

Donc oui, nous avons bien eu droit à un podium français ce soir à Bercy! Et il nous vient du champion de France en titre, mister Gautier Supper! Après une grimpe rythmée dans un style qui lui convient, il chute juste une prise en dessous de Jakob. Mais le voici sur la troisième marche du podium, arborant fièrement la médaille de bronze de ces Championnats du Monde 2016.

capture-decran-2016-09-18-a-18-59-00

Et celui qui a été sensationnel ce soir à Paris, c’est bien sûr Adam Ondra. On ne doutait pas de ses capacités à nous surprendre, mais là tout de même, quelle prestation du tchèque! Ce soir, il a littéralement retourné Bercy, et c’est plusieurs milliers de spectateurs qui scandaient son nom, alors qu’il était toujours en pleine voie.

Le début du tracé n’est qu’une formalité pour lui. Il ne se fait pas surprendre par le volume douteux, et parvient à tenir les deux prises en épaules. Mais ce n’est pas fini! Adam enflamme complètement l’arena quand il parvient à jeter en latéral depuis ces deux prises sur un autre volume. Il explose de joie aux côtés des spectateurs. Il le sait, sa prestation est énorme! Quelques mouvements de délayage plus tard (car oui, la voie n’est toujours pas finie) et le voilà reparti. Il valide le mouvement suivant et clippe la corde dans le relais. Ondra est décidément le King de l’escalade. Il s’empare de son deuxième titre de champion du monde consécutif devant un public ahuri, après avoir été déjà sacré vice-champion du monde de bloc hier soir!

capture-decran-2016-09-18-a-18-55-52

Cette finale clôture ainsi les Championnats du Monde 2016, qui auront été une très grande réussite. Soulignons l’excellent travail des ouvreurs, de bloc comme de difficulté. L’animation, excellente comme toujours, de Christoper et François Legrand. Le boulot formidable de tous les bénévoles, qui ont oeuvré depuis des jours pour que cette compétition reste gravée dans la mémoire de chacun. Le décor était génial, le mur en imposait au sein de l’AccorHotel Arena, et on se dit qu’avec un show comme ça, les compétitions d’escalade n’ont pas fini de nous faire vibrer comme ce soir!

Publié le : 18 septembre 2016 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers compétition

championnat du monde 2016