Le contenu

À seulement 11 ans, le jeune français Tristan Chouvy est déjà dans le 8B bloc !

© Pierre-Arnaud Chouvy

Il est français, n’a que 11 ans, mesure seulement 1m44, mais vient d’ajouter un nouveau 8B bloc à son carnet de croix !

Quelques jours seulement près avoir enchaîné « Lacrima » 8B à Bleau, Tristan Chouvy vient de réaliser la seconde répétition d' »Enigma », un 8B ouvert en décembre 1992 par Philippe Le Denmat et connu pour être le premier bloc de ce niveau au monde.

  • Voici son commentaire :

Un peu d’histoire est nécessaire, je pense. « Enigma » a été enchaîné pour la première fois par Philippe Le Denmat en décembre 1992 comme le premier 8B de Fontainebleau, juste avant « Fatman », réalisé pour la première fois en 1993 par Jacky Godoffe. Les deux lignes ont ensuite été victimes de prises cassées : dans « Enigma », la première main droite s’est cassée tandis que dans « Fatman », les premières prises ont été vandalisées. « Enigma » n’a pas été répétée jusqu’à l’ascension de Christophe Bichet en 2019, qui a prouvé que ce bloc était toujours possible malgré la prise cassée. Christophe a répété l’ascension sans donner une nouvelle estimation de la cotation.

Tout ce que je peux faire est comparer « Enigma » avec « Duel » 8A et « Lacrima » 8B (?), deux des dalles les plus dures de Fontainebleau. Bien qu' »Enigma » ne soit pas vraiment une dalle (la première moitié est en fait un mur vertical), il est définitivement plus dur que « Duel » et il m’a semblé un peu plus dur que « Lacrima » (en admettant le fait que jusqu’à très récemment, ces deux blocs semblaient impossibles).

Donc, si « Lacrima » est 8B, alors « Enigma » pourrait être 8B+. Mais si « Enigma » est 8B, alors « Lacrima » pourrait être 8A+. Comme je suis petit en taille et que je n’ai pas l’expérience nécessaire pour décoter ou surcoter un bloc, je m’en tiendrai à la cotation historique de 8B.

En dehors du débat sur la cotation, ce qui est certain, c’est que c’est un bloc magnifique, avec des mouvements très intenses sur de minuscules arquées et de petites prises de pieds, qui exigent de la force dans les doigts, une précision extrême et de l’équilibre. Chacun des 4 à 5 premiers mouvements m’a demandé beaucoup de travail et à un moment donné j’ai pensé que je ne pourrais jamais atteindre – et encore moins tenir – la troisième prise gauche : c’était le crux pour Le Denmat lui-même il semble et c’était aussi définitivement le mien.

Je suis si heureux qu’avec les conditions parfaites du moment, j’ai finalement pu l’enchaîner ! »

Voici la vidéo de son ascension :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tristan C. (@tristan_the_crusher)

Publié le : 26 novembre 2021 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers Falaisecroix en falaise

tristan chouvy