Le contenu

8C, 8C+ et maintenant 9A ?! L’histoire d’un bloc qui devient de plus en plus dur !

« Epitaph » est un bloc complètement atypique : au fil de chacune de ses ascensions, une prise casse, rendant le passage encore plus dur qu’avant. Initialement coté 8C, il pourrait maintenant valoir 9A.

Toru Nakajima vient de signer la troisième ascension de « Epitaph », un bloc ouvert par Dai Koyamada en 2009, puis répété par Ryuichi Murai en 2017. À cause de la fragilité de la roche, des prises cassent au fil des ascensions. Initialement coté 8C, le bloc pourrait désormais valoir 9A.

L’histoire d' »Epitaph »

Il a fallu à Dai Koyamada plus d’un an d’efforts pour réussir à enchaîner ce bloc, qu’il a lui-même découvert sur le mont Horai, au Japon. Ce bloc déversant et très exigeant avait été coté 8C par le fort grimpeur japonais.

Pendant huit ans, personne ne répétera « Epitaph », malgré les essais à répétition de quelques forts grimpeurs. C’est Ryuichi Murai qui effectuera la première répétition, en 2017, confirmation la cotation proposée par Dai Koyamada lors de la première ascension.

Cependant, peu de temps après, l’une des prises principales a cassé. Le bloc, très connu au Japon, a alors été considéré comme impossible.

Toru Nakajima brave l’impossible !

Mais parce qu’en escalade, l’impossible devient souvent en possible, Toru Nakajima s’est penché sur ce bloc. Ce japonais est l’un des rares à travailler « Burden of Dream » le premier 9A de l’Histoire, libéré par Nalle Hukkataival. Mais les voyages jusqu’en Finlande étant problématiques suite à la crise sanitaire, le japonais de 29 ans a décidé de se servir d' »Epitaph » comme une bonne préparation locale. En effet, les deux lignes se ressemblent étrangement : un panneau déversant avec des mouvements purs, où seule une méthode semble possible.

Si l’une des prises principales d' »Epitaph » s’était rompue, elle avait toutefois laissé un léger relief à la place, et Nakajima avait l’intuition que cela pourrait être suffisant pour lui donner une chance de l’enchaîner, et de faire revivre cette ligne, considérée comme impossible. Il a essayé une première fois ce bloc en mars 2021, puis a décidé de le travailler sérieusement au début de cette année.

Les sessions se succèdent et Toru Nakajima constate des progrès. Lors de son neuvième jour, il réussit finalement à passer ce crux, mais a ensuite zippé et est tombé au sommet. « Honnêtement, je ne m’attendais pas à ce que ce soit si difficile », a-t-il déclaré. Mais le treizième jour dédié à « Epitaph », il a réussi à enchaîner tous les mouvements et à se rétablir au sommet du bloc.

Concernant la cotation, Toru Nakajima a logiquement proposé de revoir la cotation à la hausse par rapport à la version d’origine : « Considérant qu’il était coté 8C lors des deux premières ascensions et qu’il est devenu plus difficile depuis, je pense qu’il est raisonnable d’opter pour 8C+ ».

Mais… Une nouvelle prise se casse et rend le bloc encore plus dur !

Cependant, personne ne pourra confirmer ou remettre en question cette proposition. Toru Nakajima a lui-même cassé à nouveau une prise clé du bloc lors de son essai victorieux et il considère que c’est encore plus difficile maintenant.

La cotation a-t-elle grimpé à 9A ? Ou alors, ce bloc est-il devenu… Impossible ?

Le commentaire complet de Toru Nakajima

J’ai passé cette saison à essayer « Epitaph », qui était devenu impossible à cause d’une prise clé manquante, comme je ne pouvais pas me rendre en Finlande pour essayer « Burden Of Dream ».

Plusieurs prises manquaient depuis la première ascension de Dai Koyamada. Immédiatement après la répétition de Ryuichi Murai, la prise la plus importante s’est rompue, et le bloc a alors été considéré comme impossible.

En passant le long de ce bloc, j’ai vu qu’il restait de quoi tenir sous la prise manquante. Alors, après avoir terminé d’autres projets du secteur comme « Vanitas » et « Idea » 8C, j’ai commencé à essayer ce bloc en mars dernier. De manière surprenante, le crux m’a semblé beaucoup plus faisable que ce que j’avais pensé auparavant. Alors j’ai commencé à l’essayer plus sérieusement cette année.

Le neuvième jour, j’ai réussi le crux du début. Malheureusement, j’ai glissé et suis tombé, mais j’étais confiant dans le fait que j’allais réussir ce bloc rapidement. Cependant, comme les conditions se sont rapidement dégradées à la fin de la saison, j’ai commencé à être bloqué par la pluie et l’humidité.

De plus, mon genou gauche, éprouvé par un crochet de talon gauche, était à deux doigts de lâcher, brisé par l’effort intense. Les quatre jours suivants ont été physiquement et mentalement très éprouvants, mais j’ai finalement réussi à enchaîner le 13ème jour.

Vous vous demandez peut-être à quel point c’était difficile… C’était 8C lors de la deuxième ascension et c’est devenu beaucoup plus difficile depuis, donc je suppose que 8C+ est raisonnable. Malheureusement, les cristaux de la prise clé se sont cassés pendant mon run d’enchaînement. »

La vidéo de Ryuichi Murai dans ce bloc :

Publié le : 07 avril 2022 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers Falaisecroix en falaise

epitaphToru Nakajima