Le contenu

Arnas : un nouveau mur pour rêver à l’international

Des profils longs et exigeants pour le nouveau mur d’Arnas

15 mètres de haut, 10 mètres de dévers au plus fort de son inclinaison et jusqu’à 140 voies, ce sont les nouvelles dimensions du monumental mur d’escalade d’Arnas (Rhône), entièrement rénové cet été.

Le projet a pu voir le jour grâce au financement de l’Agglomération Villefranche Beaujolais Saône. Côté maîtrise d’ouvrage, la mise à disposition de lun des salariés de la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes (https://www.ffmeaura.fr/services-aux-clubs/equipements-sportifs/), Raphaël Kervella, par ailleurs membre du principal utilisateur de la salle, le club Vertige, a permis faciliter les échanges entre les interlocuteurs.

« C’est un projet qui murissait depuis plusieurs années. Comme souvent, le plus difficile a été de convaincre la collectivité, même si, reconnait-il, notre sport est de mieux en mieux connu grâce à l’effet Jeux Olympiques. Pourtant les risques sont minimes, quand on réalise un projet d’envergure en escalade, à tous les coups ça marche ! Ici, c’est la possibilité d’accueillir des évènements plus importants grâce à la rehausse du mur qui a séduit l’Agglo.»

En effet, le club Vertige ne cache pas son envie d’organiser dans un proche avenir une compétition d’envergure internationale. Un défi pas si fou pour cette association habituée aux évènements nationaux pour les petits grimpeurs comme pour les catégories senior.

« Normalement, les compétitions devraient avoir lieu cette année. On repart avec l’Open Yéti (national, réservé aux microbes, poussins et benjamins) en décembre, puis le championnat de France UNSS qui aurait du avoir lieu au printemps dernier, et nous allons aussi organiser une étape de la coupe régionale de difficulté jeunes (minime à junior). Ce coup de neuf tombe à pic !  On a de beaux profils, mais aussi plus de relais, y compris des relais intermédiaires, et avec le pan rénové, plus polyvalent on va être super bien équipés. » commente Caroline Berthier, la présidente du club.

la salle de pan rénovée, des inclinaisons allant de la dalle en positif au dévers de 45°.

Avec l’allongement de ses profils, le mur d’Arnas va devenir (encore) plus exigeant techniquement et physiquement, même si les deux équipes d’ouvreurs qui se relayent depuis quinze jours ont à leur disposition une variété de prises encore plus importante qu’à l’accoutumée pour ouvrir des voies accessibles à tous les niveaux. Par ailleurs le deuxième mur du club, situé à Gleizé (Rhône), va être lui aussi entièrement refait début 2021.

le mur vintage de Gleizé, qui va lui aussi être rénové prochainement

Objectif, le rendre plus intéressant et accessible notamment pour l’initiation et la grimpe loisir. Car le club Vertige compte aussi parmi ses membres de nombreux non-compétiteurs ! Cependant, avec une telle structure d’entrainement, les compétiteurs acharnés risquent d’être surmotivés pour maintenir le club dans le top 10 national et même sur le podium en ce qui concerne les poussins-benjamins, qui se sont hissés sur la première marche au championnat de France PB 2019 (https://club-vertige.fr/actus/les-poussins-benjamins-au-national/).

Le club Vertige en bref

Les quatre amis et grimpeurs qui ont donné naissance au club il y aura trente ans l’an prochain imaginaient-ils que leur bébé allait grandir autant ? Le club Vertige, c’est aujourd’hui 570 adhérents, trois murs (Arnas, Gleizé et Beaujeu), des grimpeurs au niveau national, des performances en bloc et en difficulté mais aussi un esprit club qui perdure, avec des sorties en site naturel en France et à l’étranger et une équipe de bénévoles particulièrement efficace lors des compétitions à domicile.

Texte: Amandine Verchère

Publié le : 04 septembre 2020 par Charles Loury vues

# Actualités PG# Univers compétition

ArnasVertige