Le contenu

Jérémy Bonder enchaîne « Satan I Helvete Bas » 8C à Bleau !

Jérémy Bonder dans "Satan I Helvete Bas" 8C

Jérémy Bonder a ajouté un nouveau 8C bloc à son carnet de croix en signant la troisième ascension de « Satan I Helvete Bas » à Fontainebleau.

En mai, tout juste sortie du confinement, la jeune Oriane Bertone s’empressait d’aller grimper sur les blocs de Fontainebleau. Après avoir enchaîné plusieurs 8B+, elle réalisait la première ascension de « Satan I Helvete Bas » 8C, devenant au passage la quatrième grimpeuse de l’Histoire à atteindre cette cotation.

Très vite Charles Albert réalisait la première répétition de ce bloc, initialement ouvert en départ debout par Dave Graham en 2003.

Puis, c’est Jérémy Bonder qui est allé y poser les doigts à son tour. Des arquées, des talons et de la souplesse: il n’en fallait pas plus pour qu’il fasse de ce bloc son nouveau projet. Très vite, il enchaîne le départ debout. Mais la version proposée par Oriane lui donne plus de fil à retordre. Et la chaleur étouffante de l’été n’a pas joué en sa faveur…

Ainsi, hier, alors que les températures étaient bien plus basses qu’au mois de juillet, Jérémy est parvenu à faire la croix et ainsi ajouter ce nouveau 8C à son carnet de croix.

  • Voici son commentaire, avec en dessous, la vidéo de son ascension:

J’ai commencé à faire des séances dans ce bloc après l’enchaînement d’Oriane Bertone au mois de mai. J’ai toujours trouvé ce bloc dément avec un gros dévers bien imposant. Il était difficile pour moi de faire la méthode d’Alban Levier, du coup quand Oriane a trouvé une nouvelle méthode cela m’a tout de suite motivé à venir y mettre les doigts.

J’ai dû faire 6 à 10 séances entre le mois de mai et le mois de juillet. En juin, je suis parvenu à faire le départ debout en 8B+. À partir de là, j’ai commencé à mettre des essais du bas, mais la chaleur ne m’a pas facilité les choses et même en y allant très tôt il faisait déjà plus de 25°C ‪à 8h. Mes séances pouvaient s’arrêter après seulement 4/5 essais car avec la chaleur, je me coupais l’index droit très rapidement ! 🙁

Je dirais que ce bloc est un des plus techniques que j’ai pu réaliser. Comme on peut le voir, il faut avoir une bonne tenue de prise mais pas que, il faut également être souple et très précis dans sa grimpe. Tout se joue dans les micro-détails: placement du talon au millimètre, placement des doigts dans le verrou à la perfection… Sinon, impossible de faire le mouvement suivant. C’est tout cela qui permet de se sentir bien dans les essais ou au contraire d’avoir l’impression que c’est impossible.

Ce mercredi, après 1 mois et demi de pause dans ce bloc, j’y retourne sans aucune attente. Les températures sont bien redescendues comparé au mois de juillet. En quelques essais je parviens à refaire le départ debout et après 2 essais supplémentaires je l’enchaîne ! C’est toujours bien sympa d’être récompensé de ses efforts et du temps passé.

Concernant la côte est-ce que c’est 8C ? Ce n’est pas le 8C le plus dur que j’ai pu faire mais il correspond en tous points à mes qualités physiques : des arquées, une ouverture de bassin, des pieds dans les dents, donc difficile à dire. À voir ce que d’autres répétiteurs diront…

Maintenant place à d’autres projets en forêt, mais j’avoue que je n’ai pas encore choisi dans quoi m’investir. La priorité est de venir à bout de « Super Crakinette » 9a+ à Saint Leger où je retourne au mois d’octobre en attendant que la saison de compétitions reprenne !

Affaire à suivre… »

 

Publié le : 03 septembre 2020 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers Falaisecroix en falaise

Jérémy Bonder