Le contenu

Manon Hily s’envoie « Dures Limites », mythique 8c de Céuse

© Théo Cartier

Après Julia Chanourdie il y a quelques semaines, la Réunionnaise Manon Hily vient de réaliser à son tour une bien jolie croix à Céuse avec l’enchaînement du 8c de « Dures limites ». Une croix qui en appelle d’autres puisque Manon s’est mise en tête d’enchaîner son projet extrême, « Biographie » 9a+.

En début d’année, Arkose a lancé un programme qui s’appelle « Be The Hero ». En gros il regroupe des grimpeurs avec des projets un peu fous ou des rêves. J’ai donc pas mal réfléchi sur ce qui me faisait réver, des fois on est trop terre a terre et on oublie d’avoir des projets ambitieux. Du coup je remercie vraiment l’idée du collectif, ca m’a permis de me donner du courage pour rêver un peu et je me suis donc mis dans la tête la mythique « biographie »

Depuis le début d’année je m’entraine donc spécifiquement pour ça. Je suis allée dans « Biographie » en février pour la première fois et j’ai eu de bonnes sensations, sans pour autant essayer le bas et réussir le pas de bloc du haut. Entre temps il y a eu le covid et je suis infirmière, donc même si dans le sud et dans le privé on n’a pas été très impactés, c’était dur de continuer à m’entrainer autant. J’ai repris en juin. Je suis retournée a Céuse un week-end et j’ai vraiment fait l’impasse sur « Bio » par peur d’être vraiment nulle. Effectivement c’était dur cette session, mais j’ai repris un peu la caisse.

Début Juillet je suis retournée 4 jours a Céuse, je suis encore passée devant Biographie mais je ne me sentais pas prête encore mentalement.

J’ai donc un peu par hasard mis les doigts dans Dures Limites juste en me disant « c’est bien pour le pas de bloc de Bio de faire une voie dans ce style »

J’avais mis une montée il y a pas mal d’années sans réussir un mouvement loin en haut donc j’avais vraiment pas d’attentes… J’ai vite bougée pendant ces 4 jours , il y avait les conditions top et je suis tombée tout en haut. Alors j’y suis retournée la semaine dernière en me disant que ça allait faire, mais j’étais vraiment fatiguée et les conditions étaient beaucoup moins bonnes avec beaucoup de chaleur et d’humidité.

Je suis encore tombée en haut le premier jour. J’étais dépassée par la cadence de la voie, on ne peut pas s’arrêter dans les sections, et du coup je grimpais plus vite que ce que j’anticipais dans ma tête.

Finalement le jour de l’enchainement j’arrivais meme plus à faire la section du début et c’est donc sans vraiment y croire et en débranchant le cerveau et l’envie de réussir, que j’ai fait un essai. C’etait de loin mon essai avec les moins bonnes sensations, je reculais sur tous les mouvements mais ça passait, je n’anticipais rien dans ma tête et donc mon corps pouvait suivre la cadence sans contraintes.

Du coup j’etais contente de l’enchainement, un peu surprise . J’etais libérée surtout . Je me suis dit : «  ca y est maintenant je suis prête pour retourner dans Biographie ». Donc je vais retourner à Céuse pour aller dans « Biographie » et pourquoi pas me remettre un autre projet a coté… Affaire à suivre!

Publié le : 31 juillet 2020 par Charles Loury vues

# Actualités PG# Univers Falaisecroix en falaise

ceusedures limitesmanon hily