Le contenu

Adam Ondra ouvre deux des blocs les plus durs du Monde !

« Au cours des 10 dernières années, j’ai négligé le bloc dur en extérieur, pour me concentrer sur les compétitions ou l’escalade en falaise. »

Mais cette année a donné l’opportunité à Adam Ondra de profiter des spots locaux de son pays. « Ce ne sont peut-être pas les meilleures lignes de tous les temps » déclare-t-il, « mais elles sont dures, elles sont là et elles doivent simplement être enchaînées, d’autant plus que les mouvements sont généralement complexes et intéressants ! »

« Brutal Rider » fait partie de ces blocs. Une ligne extrême, aux mouvements particuliers. Elle relie le départ de « Brutus » 8A+ à « Ghost Rider » 8C. La combinaison de ces deux portions donne « Brutal Rider », qu’Adam Ondra cote 8C+. Toutefois, en raison de la longueur du bloc (25 mouvements) il pourrait également être considéré comme un 9b ramené à une cotation en voie.

Pour la petite anecdote, alors que les conditions étaient plus favorables que jamais pour l’enchaînement de ce bloc, un ruisseau a inondé la zone d’atterrissage. Lui et son équipe ont dû utiliser des palettes pour construire une petite parcelle, pour garder les crash pads au sec !

Comme si ouvrir l’un des blocs les plus durs de la planète ne suffisait pas, Adam Ondra en a ouvert deux ! En effet, alors que les conditions n’étaient encore pas optimales pour enchaîner « Brutal Rider », le tchèque s’est dirigé à Holstejn pour tenter une nouvelle connexion: relier un 8B à un 8C pour donner « Icebreaker » 8C+. « C’est l’un des plus durs enchaînements que j’ai réalisé récemment et je pense que cela pourrait valoir 9b/+ en cotation voie. »

  • Son ascension dans « Brutal Rider » est visible dans cet épisode:

Publié le : 02 juin 2020 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers Falaisecroix en falaise

Adam Ondra