Le contenu

Emmanuel Charruau, co-fondateur de Block’Out, nous parle de la BO Cup

L'équipe de BO au travail pour préparer la BO Cup

Alors que le nouveau circuit de compétition « BO Cup », en partenariat avec la FFME, démarre ce jeudi 5 mars à BO Cergy, nous sommes allés à la rencontre d’Emmanuel Charruau, co-fondateur avec Arnaud Pioger du réseau de salles Block’Out, qui nous en dit un peu plus sur ce nouveau concept.

Avant de commencer peux-tu te présenter et nous rappeler le rôle que tu occupes chez B’O?

Arnaud et moi sommes les fondateurs de Block’Out et notre rôle est la direction générale de l’enseigne, donc on est un peu les médecins généralistes de Block’Out, excellent nulle part mais capable de faire à peu près tout plus ou moins bien.

Heureusement nous avons de joyeux spécialistes dans l’équipe pour éviter les mauvais diagnostics et administrer les meilleurs traitements à nos grimpeurs.

Raconte nous comment l’aventure B’O a commencé?

Il y a bientôt 12 ans, Arnaud et moi, après de nombreux jobs étudiants et une rapide carrière dans l’enseignement, avons fait le choix de nous lancer dans l’aventure parce que nous adorons les défis et qu’à l’époque en Ile-de-France quand tu étais passionné de grimpe, il y avait Fontainebleau, Fontainebleau et Antrebloc.

Autant te dire que pour les banlieusards du nord que nous sommes, le temps passé dans les transports était un vrai chemin de croix.

Le remède fut trouvé à partir de 2008 avec la Maison Mère, dans notre fief de Cergy-Pontoise.

Cette année B’O propose la Block’Out Cup, qu’est-ce que c’est?

C’est historique, puisque c’est la première fois en France qu’un réseau d’escalade privé s’associe avec la fédération de son sport, la FFME, pour proposer un circuit unique de 14 étapes qualificatives partout en France dans les salles Block’Out, où les qualifiés (6 hommes et 6 femmes par étapes + les 6 meilleurs du classement général) se réuniront le Samedi 20 Juin pour la Grande Finale, dans un lieu encore tenu secret.

Au moment où l’on vous parle on est à J-3 de la 1ère étape donc on a grave la pression car on souhaite que l’expérience grimpante soit encore plus dingue que lors de nos traditionnels Fight Block, que cela soit à la compèt comme à la buvette… Inscrivez-vous !

Pourquoi proposer ce type de circuit parallèle?

Depuis 1 an que nous sommes partenaires avec la FFME, nous avons eu l’idée de créer ce circuit officiel à un moment de la saison où il nous paraissait important de créer une effervescence compétitive entre les clubs des départements où nous sommes implantés et idéalement convertir les grimpeurs abonnés de nos salles en de nouveaux compétiteurs participants aux compétitions fédérales tout au long de l’année.

En effet avec notre club, le Team Block’Out, nous avons une politique sportive sur le long terme autant avec les séniors qu’avec nos jeunes pousses emmenés par notre entraîneur Ludovic Laurence.

Et nous souhaitions apporter via ce circuit, une proposition très ambitieuse où l’expérience grimpante et tout ce qu’il y a autour devraient réjouir tous les participants. Parce que ne l’oublions jamais l’ADN de Block’Out, c’est aussi les grosses fiestas (cf. la dernière soirée à Block’Out Vitrolles)

C’est pour cela que via cette Block’Out Cup, nous souhaitions réunir tous les publics, du grimpeur amateur au professionnel : C’est-à-dire les débutants comme les légendes, les grimpeurs de coupe du monde ou des Jeux Olympiques comme les champions du quartier ! Bref un joyeux mélange qui fera un B’O spectacle !

Un très gros prize money est mis en jeu pour la finale, est-ce indispensable pour attirer les grimpeurs aujourd’hui?

On avait envie de marquer le coup. Et au fait Planet Grimpe vous ne voulez pas sponsoriser le Prize Money de la Block’Out Cup! 50 000 € c’est rien pour vous.

Allez, on mettra votre logo sur le site web… (Petite dédicace à tous les copains fabricants de prises, équipementiers, associations (Lève-toi et grimpe, Green Spits, TYYNY, Fabritech, Blozone, Deepron Vertical Life, Myleore…etc… ) et concurrents (ah non pas eux) que nous avons tenté de racketter lors du dernier Salon de l’escalade.

Bon plus sérieusement, ce Prize Money, bien sur que non il n’est pas indispensable et il a beaucoup fait débat lorsque nous l’avons annoncé.

Mais nous avons souhaité faire ce qui n’avait jamais été fait auparavant dans le monde de l’escalade en France en récompensant les athlètes (et surement pas assez) à la hauteur de leurs efforts et de leur engagement pour leur discipline.

Nous avons toujours du mal à accepter que tous ces athlètes de haut-niveau puissent vivre dans une certaine précarité, raison également pour laquelle nous avons récompensé jusqu’au 10ème de la compétition.

Et pour rester fidèles à nos valeurs sportives et d’équité, il n’y aura aucune invitation pour la grande finale du Samedi 20 Juin !

Alors si Adam Ondra ou Janja Garnbret vous voulez rafler la mise, il faudra participer à au moins une étape qualificative. (Pas de bras pas de chocolat)

Ton avis sur les JO et l’escalade mis sur le devant de la scène?

On était à 2 doigts de réserver nos billets pour Tokyo si Manu Cornu s’était qualifié et on allait vivre une expérience extraordinaire en allant le supporter.

Passé cette désillusion, cela reste une formidable vitrine pour notre sport et en tant que passionnés, on aimerait tous avoir 20 ans de moins pour vivre encore un maximum d’olympiades à regarder les compétitions d’escalade. Et notamment celles de blocs où il y a le plus de suspense.

Le niveau risque d’exploser avec des bébés mutants dans nos écoles d’escalade dès la rentrée.

Et surtout hâte de vivre Paris 2024 !

le mot de la fin?
Bravo à nos 2 membres du Team Block’Out, Charlotte André, Vice-championne de France (l’année prochaine sera la bonne) et à Manu Cornu qui reprend son titre de Champion de France de bloc.

Vous pourrez d’ailleurs défier Manu dans son « Tiger Boulder » lors de chaque étape de la Block’Out Cup, avec une surprise à la clé pour le premier et la première à sortir ce bloc !

Publié le : 02 mars 2020 par Charles Loury vues

# Actualités PG# Univers compétition

bo cup 2020