Le contenu

Polémique: l’IFSC change les règles de sélection pour le Tournoi de Qualification Olympique !

La nouvelle fait polémique. À un tel point que la fédération japonaise d’escalade a porté plainte auprès du Tribunal Arbitraire du Sport, une institution internationale proposant un arbitrage dans le monde du sport, alléguant que l’IFSC avait modifié le parcours de qualification jusqu’aux Jeux Olympiques de 2020 à la dernière minute, sans aucune explication.

Pour bien comprendre les faits, il faut savoir que la semaine dernière, l’IFSC a envoyé des invitations personnelles à 20 hommes et femmes pour participer au Tournoi de Qualification Olympique à Toulouse, qui se tiendra du 28 novembre au 1er décembre. Or, quelques jours plus tard, la fédération internationale a modifié le règlement de sélection pour cette compétition à la dernière minute, ce qui signifie que certains destinataires des invitations ont compris qu’ils n’étaient plus les bienvenus.

Dans la règle de sélection initiale, il y avait un quota maximum de deux athlètes par pays. Mais cette règle a été supprimée il y a quelques jours, comme le prouve l’extrait du règlement mis à jour ci-dessous:

La dernière ligne, qui stipulait qu’un quota maximum de deux grimpeurs par pays était autorisé, a été supprimée.

En pratique, cela signifie donc que le Japon peut envoyer cinq hommes et donc que des athlètes comme Jernej Kruder et Alexey Rubtsov, qui semblaient jusque-là qualifiés pour le TQO, ne le sont plus. Rappelons que Jernej Kruder et Alexey Rubtsov avaient décidé de ne pas participer à la dernière Coupe du Monde au Japon, car ils avaient déjà obtenu leur place pour Toulouse sur la base du règlement initial.

La fédération japonaise d’escalade a tenu une conférence d’urgence à Tokyo le 1er novembre, suite à l’annonce de ce changement de règlement. D’après eux, l’IFSC a changé la méthode de sélection pour les Jeux Olympiques de Tokyo sans explication préalable.

Les japonais dénoncent le fait d’avoir créé leur système de qualification olympique basé sur une compréhension des règles de l’IFSC, qui ont ensuite été modifiées par rapport à celles expliquées en début de saison. Cela influe sur la manière dont ils allaient organiser leur compétition en interne pour déterminer les deux athlètes à participer au TQO de Toulouse.

Plusieurs fédérations ont donc contacté l’IFSC, demandant une déclaration officielle de leur part.

Affaire à suivre donc…

La fédération japonaise a saisi le Tribunal Arbitraire du Sport.

Publié le : 04 novembre 2019 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers compétition