Le contenu

Stefano Ghisolfi est-il en train de travailler le deuxième 9c du monde ?

La « King Line Project ». C’est comme cela que Stefano Ghisolfi a nommé son super projet du moment, qui sera bientôt l’une des voies les plus dures de la planète.

En effet, cette voie extrême résiste aux assauts du meilleur grimpeur italien depuis quelque temps déjà. Située sur la falaise d’Arco en Italie, elle malmène Stefano Ghisolfi, qui, entre deux entraînements en vue d’une qualification olympique, prend tout de même le temps d’aller travailler sa « King Line Project ».

Cette ligne n’est autre qu’une extension de « Queen Line », un 9b réputé pour être très dur, suivit de 15 mouvements extrêmes. Il y a quelques années, Adam Ondra et lui s’étaient mis au défi de travailler cette voie. Mais très vite, les deux grimpeurs comprenaient qu’il faudrait bien plus qu’une dizaine de séances avant d’enchaîner cette ligne.

Ayant déjà enchaîné « Queen Line », Stefano Ghisolfi travaille maintenant la dernière partie, qu’il n’a pour le moment pas réussi à libérer. Intrinsèquement, il est désormais capable d’enchaîner tous les mouvements, sauf un, un mouvement dynamique aléatoire qui marque le dernier mouvement dur de ce projet extrême.

Car d’après les dires de l’italien,  « Perfecto Mundo », le 9b+ de Margalef qu’il a enchaîné l’an dernier serait une marche d’approche comparé à son projet… Alors futur 9b+ très, très dur, ou même 9c ? Affaire à suivre, de près… Surtout si Adam Ondra décide à son tour de tenter de dompter cette King Line…

  • Stefano Ghisolfi au travail de la dernière partie:

Publié le : 13 octobre 2019 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers Falaise

stefano ghisolfi