Le contenu

Retour sur les finales des Championnats américains de difficulté !

© Greg Mionske

Samedi 17 Mars, Reno, Nevada, 18h15. Les huit meilleurs grimpeurs et grimpeuses de difficulté américains sont prêts. Dans quelques minutes, le titre national sera décerné à l’un d’entre eux.

Des voies tracées façon ‘ricaine, dans une salle de grimpe toute neuve, et du talent. Beaucoup de talent chez les finalistes: Alex Puccio Brooke Raboutou, Margo Hayes, Claire Buhrfeind, Sean Bailey, Nathaniel Coleman pour ne citer qu’eux.

Seule la championne américaine en titre manque à l’appel. Ashima Shiraishi, qui avait remporté la médaille d’or l’année dernière a été contrainte de remettre son titre en jeu sans pouvoir le défendre, suite à une blessure à l’épaule.

Alors qu’il est 02h40 du matin en France, Sophia Kwon et Noah Ridge, les premiers grimpeurs à s’élancer, partent à l’assaut de leur voie presque intimidante. Des gros volumes et des macro-prises vissées au beau milieu du dévers indiquent que l’escalade sera physique, aussi bien dans la voie féminine que masculine.

Femmes

Des mouvements typés bloc, des prises de risque, un jeté, un réta… Nous ne nous sommes pas trompés, nous assistons bien aux Championnats US de difficulté.

Très vite, la jeune Brooke Raboutou réveille le public. Du haut de ses 16 ans, elle parvient à négocier le jeté final, avant de se rétablir pour attraper le dernier volume et clipper la chaîne. Alors que la compétition a commencé depuis quinze minutes à peine, nous assistons au premier top. Le premier d’une longue série…

Malheureusement, la voie ne parviendra pas à départager les finalistes. Après Brooke Raboutou, c’est Margo Hayes qui randonne littéralement cette finale, sans même sourciller. Puis elle est suivie de la bloqueuse Alex Puccio, qui n’est pas gênée non plus par la complexité de la voie et qui enchaîne à son tour. Michaela Kirsh clippe la chaîne, avant que ce ne soit au tour de la dernière grimpeuse à s’élancer, Claire Buhrfeind.

© Greg Mionske

Cinq tops, sur huit finalistes… Dommage, on n’aurait rien voulu voir un peu plus de bagarres.

Du coup, ces cinq grimpeuses sont départagées suite à leur résultat en demi-finale. C’est donc Claire Buhrfeind, championne du monde junior en titre qui remporte sa première médaille d’or sur les Championnats américain de difficulté. Une belle journée pour elle, car quelques minutes plus tard, lors des finales sur l’épreuve de vitesse, elle montera de nouveau sur la plus haute marche du podium, signant le meilleur temps. La voici donc double médaillée !

Derrière elle, c’est Michaela Kirsch qui obtient la médaille d’argent, devant Alex Puccio, troisième.

© Greg Mionske

Hommes

Si dans la voie de droite les tops s’enchaînent un à un, dans la voie masculine de gauche, il en est tout autre… À l’inverse, personne n’attrapera la dernière prise de la voie.

Cette finale atypique aura donné du fil à retordre à nos huit finalistes américains. Un énorme volumique cubique dépasse de la voie. Le contourner ? Le traverser ? Se rétablir dessus ? À chacun sa méthode !

Et très vite, Sean Bailey, le troisième homme à s’élancer samedi soir, nous montre le chemin. Il négocie parfaitement le début de la voie, avant de passer le crux étonnement bien. Il chutera quelques mouvements plus loin, plus très loin de la dernière prise.

Derrière, personne ne dépassera cette verticale limite. Drew Ruana s’en approchera de près, avant de zipper du pied au moment d’engager le mouvement. Il prendra la deuxième place de ces finales.

Pour attribuer la médaille de bronze, il faut se tourner vers les résultats des demi-finales. En effet, Solomon Barth, Josh Levin et Noah Ridge tomberont au même endroit, dans le crux de la voie. Avantage à Solomon, qui terminait premier des demi-finales.

© Greg Mionske

Publié le : 19 mars 2018 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers compétition

USA nationals