Le contenu

Une compétition de bloc comme vous n’en avez encore jamais vu !

© Thibault Dfdt

C’est une compétition pour le moins atypique qui a eu lieu il y a quelques jours à Rennes. En entrant dans la salle tout semble normal. Mais en s’approchant de plus près du mur, on se rend compte que ce ne sont pas des prises qui sont vissées… mais des livres, des balles de golf, des pots de fleurs, des cadres photos, des cônes de circulation, et même… des chaussures ! Et n’espérez pas non plus entrevoir les tous nouveaux volumes Cheeta derniers cris. À la place, trônent fièrement sur le mur des chariots de supermarché, des machines à laver, des pneus de tracteur et autres objets plus insolites les uns que les autres.

Le nom de la compétition ? Le Récup Contest.

Un open de bloc où les prises d’escalade utilisées sont issues de matériaux recyclés, sauvés de la poubelle, détournés, remaniés, pour se questionner sur la revalorisation des déchets et offrir des préhensions nouvelles et surprenantes !

Une idée bizarre, qui permet de grimper sur des objets insolites, en profitant des formes et des textures de chacun.

Ce nouveau concept, on le doit à Olivier Lhopiteau, membre du club local CPB Rennes Escalade. Recycleur passionné dans l’âme, c’est en détournant pour la première fois une boule de bowling en prise d’escalade qu’Olivier s’est rendu compte que de nombreux objets de la vie courante pouvaient finir leur vie sur un mur d’escalade, en proposant des préhensions inédites et de nouvelles sensations.

Les ouvreurs du contest avaient donc du pain sur la planche. Il ne fallait pas seulement se contenter de tracer des blocs, il fallait également créer les prises, en s’assurant de leur solidité pour la sécurité de tous. Hors de question que la machine à laver se décroche du mur alors que vous êtes dessus (dedans ?!).

 

© Thibault Dfdt

Pour cela, les objets fixés sur le mur devaient répondre à deux critères : est-ce structurellement correct ? N’est-ce pas trop traumatisant pour les doigts ?

Si ces deux critères étaient respectés, alors les ouvreurs pouvaient s’amuser à créer des mouvements fous, avec ces « prises » recyclées.

Au final, l’ambiance et la bonne humeur étaient au rendez-vous lors de ce Récup Contest, pour le moins atypique.

À quand des pneus Michelin sur les frontons de Coupe du Monde… ?

Publié le : 21 novembre 2017 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers compétition