Le contenu

Les Urban Elements entre pluie et soleil le week-end dernier

Les Urban Elements se déroulaient le week-end dernier à Marseille, et plusieurs membres de notre team étaient sur place. Svana Bjarnason, notre ambassadrice, nous raconte l’événement…

Je vais faire ma sudiste mais ça faisait des mois qu’on n’avait pas eu de pluie. Des mois qu’on avait trop chaud et que la seule solution pour grimper dans le coin sans se liquéfier c’était de faire du deep water. Des mois qu’on attendait donc la compétition à l’Urban Elements Series à Marseille! Evidemment il aura fallu que la mousson arrive pile pour les qualifications le samedi.

Tous les grimpeurs étaient prêts derrière les murs, chaussons au pied, magnésie sur les mains, maillots prêts à se mouiller malgré la température peu clémente. Finalement nous serons trempés plus rapidement que prévu, l’orage éclatant 3 minutes avant le top départ… Ça s’annonce compliqué pour grimper aujourd’hui! Mais au bout d’un moment quelques intrépides décident de braver les éléments et s’élancent sur les prises trempées. Ça glisse mais ça passe donc tout le monde commence doucement à se préparer.

Une acalmie suivie d’un rayon de soleil achèveront de motiver les troupes, c’est parti pour les qualifications! Comme pour l’édition précédente, les qualifs se font sur 8 blocs (2 rouges, 2 violets, 2 noirs et 2 blancs selon le niveau des salles Grimper) et 2 voies sur le mur de diff : un 6b et un 7a. Pour les blocs, 6 se font sur les petits panneaux et 2 sur le mur de diff mais en s’arrêtant à 6m. Cette année le mur fait 15m de haut. 2m de plus qu’il y a deux ans donc, et croyez moi à cette hauteur là ça compte! Surtout quand on rajoute les 1m50 de quai et l’effet piscine du port…

Les qualifs commencent donc vers 11h30 et se terminent à 16h. Des prises humides puis sèches puis re-humides avec d’autres épisodes de pluie. Mais les grimpeurs sont motivés et tenteront jusqu’au bout de sortir tous les blocs et voies! Les finales étaient censées se faire à 17h mais au vu de la météo et du peu de spectateurs les organisateurs décident de la reporter au dimanche midi. J’avoue que le soulagement a été général parce que le combo pluie + mer gelée n’était pas super motivant.

Crédit photo: R.Fabregue / La Sportiva

RDV pris pour le lendemain donc! 8 finalistes s’affronteront sur le mur de diff. Dimanche les conditions ont bien changé: ciel bleu, grand soleil et des rafales de vent à 80km/h. Au moins ça colle! Et puis il parait que le mur a été testé dans de pires conditions donc bon… Pour ces finales le format du duel a été retenu avec 3 tours: quart, demi et finales (petite pour déterminer les 3e et 4e places et grande pour les 1ères et 2e places). Les meilleurs du classement affronteront les derniers, les ex-aequo étant tirés au sort. 2 voies de finale sont donc proposées, une pour les femmes avec les prises roses (7b) et une pour les hommes avec les prises jaunes (7c). Les deux voies comportent un jeté pour le spectacle, situé quand même à 6m au dessus de l’eau, mieux vaut ne pas se rater!

Je ne peux pas trop vous raconter les finales en détail vu que je grimpais mais quelques points à retenir:

  •  la belle démonstration de la voie de finale femmes par Kenza Slamti, malheureusement non sélectionnée pour les finales
  • le duel ABK en quart de finale avec Axel Ballay contre Maël Baguet, Axel l’emportera de peu et les deux se rétabliront et sauteront du haut du mur, les pieds à plus de 15m au-dessus de l’eau!
  • le duel des machines Allan Momirovic – Charli Blein en quart de finale, Allan l’emportant de très très très peu contre Charli, celui-ci ayant jeté sur le volume final, gagnant une seconde précieuse!
  • ma belle zipette – plat dos dans l’eau juste avant le jeté en demi-finale contre Lila Blanchet, heureusement plus de peur que de mal
  • le duel de finale Momirovic – Ballay, très serré tout le long mais avec une légère avance pour Axel dans les derniers mètres. Mais c’était sans compter le culot d’Allan qui a bien retenu le coup du jeté de Charli! Axel arrive les deux mains sur le volume final, tourne la tête et s’aperçoit qu’Allan l’a dévancé de quelques centièmes de secondes! Chapeau bas à Charli et Allan pour l’engagement, ce n’était clairement pas le jeté le plus évident du monde, surtout à 14m au dessus de l’eau…
  • l’aisance et la rapidité de Julia qui est décidément bien en forme en ce moment, dévançant largement Lila en finale
  • les temps records des finalistes: 30s pour Allan et Axel et 32s pour Julia pour une voie de 15m!

Crédit photo: R. Fabregue / La Sportiva

Les podiums:
1 – Julia Chanourdie
2 – Lila Blanchet
3 – Marie Da Silva Hommes

1 – Allan Momirovic
2 – Axel Ballay
3 – Arno Villenave

Un grand merci aux frères Florian Et Julien Saint Martin pour l’organisation de cette 4e édition des Urban Element Series et aux salles Grimper pour l’ouverture de la compèt, encore une fois on s’est régalés à grimper sur des prises toutes neuves fournies par Expression !

Publié le : 14 septembre 2017 par Charles Loury vues

# Actualités PG# Univers compétition

urban element 2017