Le contenu

3 médailles pour les français sur l’unique étape de coupe d’Europe de difficulté 2014

Ce week-end, les meilleurs espoirs français de la discipline étaient à Imst pour une étape de coupe d’Europe de difficulté. Avant de revenir en détails sur les résultats, notons que cette année, cette étape est la seule programmée. Quand on sait que quelques années en arrière il y avait jusqu’à 6 étapes, on est en droit de s’interroger… 

Bref revenons en à la compétition en elle même. Une compétition importante pour nos français puisqu’elle était qualificative pour la suite de la saison internationale: avec un podium, les jeunes pouvaient s’assurer un ticket pour les championnats du monde jeune à Nouméa en septembre prochain.  Cette étape était également qualificative pour les championnats d’Europe espoirs à Edimbourgh dans 15 jours, et pour cela il fallait terminer dans les 6 premiers. 

D’autres critères sont pris en compte pour ces 2 prochaines compétitions internationales (championnats d’Europe et championnats du monde), nous reviendrons dessus un peu plus bas… 

Les résultats sur cette coupe d’Europe:

24 français étaient au départ de la compétition, et parmi eux, 10 ont réussis à prendre leur ticket pour les finales, et 3 repartent avec un podium: Arsène Duval et Léo Ferrera en minime garçons s’octroient respectivement l’or et le bronze. Salomé Romain en junior repart également avec la médaille de bronze. D’autres français ne sont pa loin, avec notamment Hugo Parmentier en cadet et Julia Chanourdie en junior qui se classent tous les deux 4ème, Elsa Ponzo 6ème en junior fille,  ou encore Mael Bonzom et Nathan Clair respectivement 5ème et 6ème en junior garçon. En minime fille et en cadette, aucune de nos françaises n’aura franchis le cap des qualifications.  

Et chez les autres nations? 
Dans l’ensemble ça se tient, les résultats sont comparables d’une nation à l’autre, bien que l’Autriche soit un peu devant comme à son habitude avec 5 podiums, un dans chaque catégorie sauf en minime fille où la première autrichienne est tout de même 5ème. Voici les podiums par catégorie:

Minimes filles:
1. Janja Garnbret – SLO
2. Michelle Hulliger – SUI
3. Asja Gollo – ITA

Minimes garçons:
1. Arsene Duval – FRA
2. Mathias Posch – AUT
3. Léo Ferera – FRA

Cadettes:
1. Molly Thompson Smith – GBR
2. Andréa Kumin – SUI
3. Hannah Schubert – AUT

Cadets:
1. Hannes Puman – SWE
2. Sascha Lehmann – SUI
3. Georg Parma – AUT

Juniors filles:
1. Anak Verhoeven – BEL
2. Jessica Pilz – AUT
3. Salomé Romain – FRA

Juniors garçons:
1. Sebastian Halenke – GER
2. Martin Bergant – SLO
3. Bernhard Rock – AUT

Revenons en aux critères de sélection pour la suite de la saison:

Pour les championnats d’Europe:

Compétitions sélectives :
A – Coupe de France Jeune de Difficulté de Gémozac (12/13 Avril 2014)
B – Championnat de France jeune de difficulté de Voiron (26/27 Avril 2014)
C – Championnat de France Senior Difficulté de Niort (17/18 mai 2014)
D – Coupe d’Europe jeune de difficulté d’Imst (31 mai et 1er juin 2014)

Sont sélectionnés (ées) par ordre de priorité, selon un classement établi en fonction de leur meilleure place les grimpeurs ayant réalisé l’une des performances suivantes:

1- Les grimpeurs ayant gagné les deux compétitions A et B (doublé) (seulement Hugo Parmentier concerné)
2- Les grimpeurs ayant réalisé un podium à la compétition C (0 grimpeurs concernés)
3- Les grimpeurs classés dans les 6 premiers à la compétition D  (8 grimpeurs concernés dont Hugo parmentier déjà sélectionné sur le critère n°1)

Donc si on fait les comptes, 8 grimpeurs seulement partiront défendre les couleurs de la France à Edimbourgh. 

Pour les championnats du monde:

Compétitions sélectives :
A – Coupe d’Europe jeune de difficulté d’Imst (31 mai et 1er juin 2014)
B – Championnat d’Europe jeune de difficulté d’Edimbourg (14/15 juin 2014)
C – Championnat de France senior de difficulté de Niort (17/18 mai 2014)
D – Coupe du Monde de Chamonix (12/13 juillet 2014)
E – Coupe du Monde de Briançon (18/19 juillet 2014)

Sont sélectionnés (ées) par ordre de priorité, selon un classement établi en fonction de leur meilleure place les grimpeurs ayant réalisé l’une des performances suivantes:

1- Les grimpeurs ayant réalisé un podium à la compétition B (si on reprend les critère précédent, 8 grimpeurs maximums peuvent être concernés)
2- Les grimpeurs ayant réalisé un podium à la compétition A (3 grimpeurs concernés)
3- Les grimpeurs ayant réalisé un podium à la compétition C (aucun grimpeur concerné)
4- Les grimpeurs ayant participé à une finale à l’une des compétitions D ou E (A vous d’évaluer les chances de se qualifier avec ce critère…)

Si on fait les comptes, au maximum 8 jeunes iront à Nouméa pour les championnats du monde (si on ne prend pas en compte le critère 4), et au minimum 3 jeunes se déplaceront. Dans le pire des cas, on peut donc se retrouver avec seulement 3 jeunes à Nouméa pour défendre les couleurs de la France… On espère ne pas en arriver là!

Au final,  on se retrouve face au même problème que nous avions abordé l’année dernière, avec des quotas ultra sélectifs qui ne laissent pas le droit à l’erreur. Nous prendrons pour seul exemple la cadette Solène Amoros, en grande forme en ce moment avec le titre de championne de France dans sa catégorie, et une finale en senior. Et bien avec une contre performance à Imst (ce qui peut arriver!), au revoir les championnats d’Europe jeunes, et au revoir les championnats du monde.

Pourquoi ne pas envisager des critères qui sélectionneraient les meilleurs grimpeurs par catégorie comme par exemple « 3 grimpeurs les mieux classés à Imst » et non des critères tels que « podium sur une étape de coupe d’Europe »? 

On vous laisse vous exprimer et laisser votre point de vue ci-dessous. 

Publié le : 01 juin 2014 par Charles Loury vues

# Actualités PG

coupe d'Europe Imst 2014julia chanourdiesalomé romain