Le contenu

Résumé complet des championnats de France de difficulté espoirs 2013 à Niort

Cette année direction Niort pour les championnats de France de difficulté espoirs. C’est dans un gros complexe qui accueille de nombreuses manifestations sportives ainsi que des concerts que plus de 350 jeunes se sont réunis pour en découdre. Particularité cette année, il n’y avait pas de club organisateur… La FFME organisait donc tout de A à Z, et autant vous dire que les bénévoles n’étaient pas bien nombreux, et on plaint les assureurs qui ont fait la première journée de qualifs de 9h du mat à 22h (2 assureurs par catégorie !!).  Même Damien You ou encore François Léonardon se sont prêtés au jeu de l’assurage pour aider au bon déroulement de la compétition, c’est vous dire le petit nombre de bénévoles !

Autre particularité de ces championnats de France, et non des moindres, tous les champions de France obtenaient leur ticket pour l’équipe de France jeune afin de participer à la première étape de coupe d’Europe espoirs. Nous reparlerons dans un prochain article des critères de sélections pour l’année 2013…

Gros point positif de la compétition, l’ouverture des voies. Malgré un gros mur, la partie déversante ne constituait pas la plus grosse part du mur, et les ouvreurs devaient donc proposer quelques voies dans un profil plutôt vertical, et dans l’ensemble ça a plutôt bien fonctionné. Il faut dire que ce n’était pas n’importe qui à l’ouverture : Mike Fuselier, Vincent DeGirolamo,  Eric Chanourdie et Alexandre Passebon.

Niveau ambiance on remercie une fois de plus Christopher, car sans club organisateur, compliqué de faire une mise en scène (pas d’écrans, pas de lumières, pas d’animations particulières avant les finales), mais le public aura été bien chauffé, et l’ouverture au poil des finales nous aura quand même mis une belle ambiance, avec souvent du suspens jusqu’au dernier grimpeur.

Côté sportif, on va commencer par les minimes filles. 1 grimpeuse partait ultra favorite au regard de ses résultats l’an dernier, j’ai nommé la jeune Auriane Favrin. Mais tout n’était pas joué d’avance, car Chloé Rouhling était également prête à en découdre,  et on la savait capable de réaliser le hold’up ! Mais Auriane aura réalisé une très belle compétition sans rien laisser au hasard. Malgré une belle montée de Chloé en finale dans une voie ultra technique,  la Perpignanaise la devancera de plusieurs mouvements, en étant tout proche de sortir la voie. Auriane repart donc avec l’or et décroche directement son ticket pour la coupe d’Europe d’Edimbourgh les 8 et 9 juin prochains. Flora LeCerf complète le podium.

Chez les minimes garçons, 2 grimpeurs promettaient de se tirer la bourre : Matéo Laporte et Hugo Parmentier. En Demi, Hugo prend le dessus psychologique en étant le seul à sortir la voie. Il enfonce le clou en finale en valorisant une prise que Matéo aura juste tenu.  Les minimes garçons avaient la même voie de finale que les juniors filles, dans un profil vertical, et donc très technique. Il fallait faire parler le placement, et personne n’en sera venu à bout malgré de beaux runs.  Robin Mignard complète le podium avec pas mal de mouvs de moins que les 2 premiers.

En cadettes, une finale exceptionnelle ! La bataille s’annonçait rude entre la briançonaise Salomé Romain et la savoyarde Julia Chanourdie. Et puis c’était sans compter sur Magaux Pucheux ou Paloma Simon qui pouvaient elles aussi tout faire basculer… En demi finale, Julia et Salomé sont les seules à aller au top, mais léger avantage pour Julia qui semblait plus détendue et libérée que Salomé qui a du serrer un peu les dents.  Julia sera la première des 2 à s’élancer en finale. Elle réalise un run mythique, un combat juste magique qu’elle nous a rarement montré en compétition. Elle aussi s’en étonne, en nous avouant réussir plus facilement à se mettre ce genre de combat en falaise.  Elle chute à 1 mouvement du sommet de la voie, et met une pression supplémentaire à Salomé. La jeune briançonnaise attaque à son tour la voie, dans une escalade très propre. Un mouvement dynamique en milieu de voie aura bien faillit avoir raison d’elle, mais c’était sans compter sur sa détermination. Je peux vous dire qu’en bas, son entraîneur se ronger les ongles ! Elle continue d’avancer, dans un suspens insoutenable, avec un public à fond ! Elle chute finalement sur le même mouvement que Julia, et c’est le chrono qui départagera les 2 grimpeuses, en faveur de la savoyarde. Bref des finales comme ça on en redemande ! Elsa Ponzo complétera le podium, Margaux Pucheux et Paloma Simon se classent respectivement 5ème et 6ème.

En cadet,  tout comme chez les minimes garçons, c’est une valorisation de prise qui fera la différence. Et c’est le grenoblois Nicolas Pelorson qui s’impose devant Nathan Clair (2ème) et Guillaume Colin qui monte sur la 3ème marche du podium.  Nicolas, falaisiste assidu, prend donc son ticket pour la coupe d’Europe d’Edimbourg.  A suivre de près ! La grosse déception de cette catégorie nous vient de Lucas Mesnard, vice champion d’Europ

Chez les juniors femmes, il était difficile de faire un pronostic tellement les grimpeuses sont d’un niveau proche. Et bien c’est finalement Solène Mienne qui réalise un beau Hold’up en remportant son premier titre de championne de France ! Elle aura su maîtriser mieux que ses adversaires la technicité de la voie de finale, et ça a payé ! Elle devance Candice Gauthier et Manon Hilly.

En junior homme, la finale était un peu à l’image des cadettes, à suspens ! Bien que Thomas Joannes semblait favori, Ghislain Pippers réalise un énorme run en finale, en se mettant un combat sur presque 15 mouvements ! Il chute dans les derniers mouvements et place la barre très haute. Thomas Joannes, qui semblait en forme au regard de sa prestation en demi, confirme en finale : une escalade posée et puissante, on sent que pas grand chose ne peut l’arrêter. Il chutera quelques mouvements plus haut que Ghislain. Le champion de France de bloc en titre, Alban Levier, complètera le podium.

En résumé, une compétition réussie même sans artifices, grâce à une ouverture de grande qualité, des grimpeurs en forme, et un speaker qui aura su mettre l’ambiance. Un grand bravo à tous les nouveaux champions de France ainsi qu’à tous les autres pour leur investissement et leur participation, ne lâchez rien !

Publié le : 12 mai 2013 par Charles Loury vues

# Actualités PG

championnat de france espoir difficulté 2013