Accueil > # Univers compétition > Lettre ouverte de la Comission des Athlètes de l’IFSC concernant les lives streaming

Lettre ouverte de la Comission des Athlètes de l’IFSC concernant les lives streaming

La commission des athlètes de l’IFSC, présidée par Sean McColl et ayant pour but de faire le lien entre les instances de la fédération internationale et les compétiteurs, a tout fraîchement écrit une lettre ouverte concernant les lives lors des Coupes du Monde.

« Ces derniers jours ont été dramatiques. Jamais auparavant la communauté de l’escalade n’avait autant haussé le ton et s’était montrée si unie à l’encontre d’une décision concernant notre sport.

L’IFSC affirme à juste titre qu’elle valorise la bonne gouvernance et la transparence et que ses athlètes sont inclus dans les processus de décisions à tous les niveaux. Cependant, nous ne serions pas là où nous en sommes aujourd’hui si cela était complètement vrai : 
– Les changements de règles ont été introduits avec peu de communication ou de débat, et, à notre avis, sans tenir dûment compte des conséquences. 
– Les droits médiatiques de notre sport ont apparement été vendus sans consultation et sans considération apparente pour les impacts que cela aura sur les athlètes, les sponsors, les organisateurs, et toute la communauté qui fait l’escalade – ce sport que nous aimons tant.

Nous sommes attristés que l’IFSC ait choisi de ne pas être ouverte, pas seulement avec nous, mais avec l’ensemble de la communauté de l’escalade en général. Pour nous, c’est contraire à l’esprit qui définit notre sport.

Nous faisons entendre notre voix maintenant, car nous sommes déçus et frustrés ; Nous pensons que nous sommes arrivés face à un mur en essayant d’influer l’IFSC tranquillement de l’intérieur.

Si nous estimions qu’il était trop tard pour que l’IFSC agisse conformément à ses valeurs indiquées, nous n’écririons pas cela, mais nous devons faire appel à un changement de comportement.

Nous craignons que l’IFSC cherche à poursuivre son chemin au-delà de cette crise, puis revienne aux affaires, comme d’habitude. Ce n’est pas une ligne de conduite avec laquelle nous pouvons être d’accord.

Pour faire entendre notre voix, depuis la Coupe du Monde de Meiringen, nous avons demandé à tous les athlètes de stopper la coopération médiatique concernant les lives, jusqu’à ce que des changements soient apportés.
Nos objectifs sont d’avoir:
– une consultation efficace sur les changements (de règles) qui affectent les athlètes,
– un live gratuit indéfiniment sur une plateforme de l’IFSC.

Nous parlons publiquement parce que nous pensons que l’IFSC et ses membres du conseil seront justement jugés par leur action ou leur inaction. Nous espérons que nos actions aideront l’IFSC à être responsable, non pas pour nous, mais pour la communauté des grimpeurs en général. En tant qu’ athlètes, nous voulons voir notre sport grandir et prospérer, or le succès ne doit pas se limiter à une rentabilité financière. »

La commission des athlètes 

Un commentaire

  1. Il fait retrouver à la règle des 4min dernier départ de bloc comme auparavant. Et ne jamais rendre payant les diffusions. Néanmoins. Si les frais devaient être payants les sportifs devraient alors restituer le montant exact versé par les téléspectateurs à celui qui paye. Ainsi l’équité serait rétablie et les frais n’iraient pas de paire avec bénéfice mais avec justesse. La popularité de ce sport a grandi il fait parti des JO comme le Ice skating (d’également de pentes en patins à glace) ou autre sport non prestigieux. les hommes grimpent depuis toujours. Les règles. Ont jamais été aussi militantes et d’ailleurs ces règles ne sont la que pour limiter la durée des épreuves. pour limiter les frais de diffusion.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*