Accueil > # Univers Falaise > Big news! Nalle Hukkataival enchaîne le premier 9A bloc du Monde!

Big news! Nalle Hukkataival enchaîne le premier 9A bloc du Monde!

Le voici… Le premier 9A bloc du Monde! Nalle Hukkataival vient tout juste de libérer le bloc le plus dur de la planète. Après des jours, des mois et même des années de travail, le grimpeur finlandais est enfin venu à bout de son projet des plus extrêmes: le « Lappnor Project ». Il nomme ce bloc « Burden of Dreams », premier bloc dans le neuvième degré de la planète.

Vous en avez sûrement déjà entendu parler. Nalle se rendait, depuis des jours et des jours, au pied de cet immense mur de pierre, incliné à près de 45°, et comptant seulement de minuscules réglettes, infâmes. Nalle ne compte plus ses heures passées à mettre des essais dans ce bloc. Avec des hauts, mais aussi des bas. La frustration était souvent au rendez-vous, mais jamais il n’a baissé les bras. Un essai, puis deux, puis trois, puis cent, puis mille… Le nombre exact d’essais serait incalculable.

Les meilleurs bloqueurs de la planète étaient venu s’y frotter il y a quelques mois… Sans succès. Daniel Woods, Dave Graham et même Jimmy Webb avaient trouvé cette ligne extrême. Ils pensaient même que ce bloc était bien au-dessus de tous les autres en terme de difficulté. Ils ne s’étaient pas trompés!

Mais hier, Nalle a concrétisé. Oui, le plus gros projet de sa vie s’est enfin concrétisé. Cette fois-ci, il a réussi à se suspendre au sommet de ce monstre rocheux. Un moment incroyable pour lui…

« Burden of Dreams ». C’est le nom du premier 9A bloc de l’histoire de l’escalade. Bravo mister Hukkataival!

capture-decran-2016-10-24-a-20-58-22

  • Voici son commentaire:

« Hier, j’ai fait une nouvelle session dans le « Lappnor Project ». La routine qui se met en place après tout ce temps n’est pas vraiment passionnante… Le même échauffement, conduire une heure sur la même route, brosser toutes les prises devenues trop familières, systématiquement travailler les mêmes séquences dans le même ordre. Certains jours, tu te sens fort et confiant mais tu te fais totalement secouer. D’autres jours, tu ne te sens pas à 100%, mais ça peut être la meilleure session que tu n’aies jamais faite. Toute la logique semble s’être évadée depuis longtemps.

J’aimerais pouvoir oublier de nombreuses sessions. Ne pas pouvoir faire un mouvement que j’ai fait un nombre de fois incalculable avant… La dernière verticale limite, je l’ai atteinte il y a un an. Des semaines et des mois se sont transformées en années d’incertitudes et de doute… Essayer de garder une petite lueur d’espoir, au fin fond de moi.

Assis sous le bloc, je peux sentir tout son poids. En tirant sur les prises, je ressens toujours cette impression de « déjà vu », comme des milliers de fois avant. Tout commence toujours de la même manière et se termine de la même façon. Sauf cette fois. Cette fois-ci, c’était différent. 

Je suis accroché au sommet du bloc, totalement désorienté, mon coeur s’emballe. Contenir la panique. Je suis au-dessus du bloc, en me demandant comment j’avais fait. Beaucoup de sentiments se bousculent: la surprise, le soulagement, le bonheur, la confusion…  La réalité se transforme rapidement en extase de bonheur, avec une pincée d’incrédulité. 

En me réveillant aujourd’hui, je ne peux pas m’empêcher de regarder le monde avec des yeux différents. Avoir réalisé la première ascension de « Burden of Dreams » marque un nouveau niveau dans mon escalade. Avec une poignée de bloc en 8C+ existant dans le monde, proposer 9A est la suite logique.

Un immense merci à mon ami Marko Siivinen pour m’avoir montré la ligne! Quel voyage ça a été!
Restez connecté, car un film va sortir, retraçant toute mon histoire avec ce bloc. Ça va être quelque chose d’extraordinaire! »

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*