Accueil > # Univers compétition > Shauna Coxsey s’envole vers une troisième victoire consécutive à Chongqing!

Shauna Coxsey s’envole vers une troisième victoire consécutive à Chongqing!

Impressionnante! C’est le mot qui qualifie au mieux Shauna Coxsey en ce moment. La grimpeuse n’a pas flanché aujourd’hui et monte pour la troisième fois consécutive sur la première marche du podium international cette année! 
C’est une grande première en revanche pour Tomoa Narasaki, le japonais qui remporte la première coupe du monde de sa (jeune) carrière.

3 finales, 3 blocs, 3 victoires

Shauna Coxsey participait donc à sa 3ème finale de l’année. Cette fois-ci, pas de duel avec Mélissa Le Nevé, restée aux portes des finales. C’est avec la japonaise Akiyo Noguchi qu’elle allait devoir rivaliser. Un duel haletant attendait les deux grimpeuses jusque dans le dernier bloc des finales.  

Shauna Coxsey prenait les rênes du classement dès le premier problème en l’enchaînant en 3 essais. 4 de moins qu’Akiyo Noguchi. Le second bloc n’aura départagé aucune grimpeuse puisque personne n’ira plus loin que la prise bonus. Dans le troisième bloc, le duel est lancé. Les finalistes s’élancent tour à tour sans parvenir à aller au sommet. Puis arrive Akiyo, qui plie le bloc lors de son 2ème run seulement. Le public est bluffé. Mais mieux encore, Shauna Coxsey arrive derrière et validera le bloc à vue!

shauna vol

Tout peut donc encore arriver dans le quatrième et dernier bloc. Mais scénario similaire, toutes les autres finalistes ne parviennent pas à topper le bloc. Pire encore, elle ne valide même pas la zone. Ce dernier problème semble insurmontable jusqu’à l’arrivée des deux dernières grimpeuses qui jouent la gagne. Elles dépassent toutes les deux la zone et parviennent même à l’enchaîner jusqu’au sommet, en 3 essais.

C’est donc Shauna Coxsey qui remporte sa troisième coupe du monde de l’année (3 blocs en 7 essais) devant Akiyo Noguchi (3 blocs en 12 essais) et une autre japonaise, Miho Nonaka (1 bloc en 3 essais).

Une première victoire mondiale à 19 ans

Tomoa Narasaki se savait capable du meilleur depuis ces derniers jours. Il prenait d’abord la tête du classement des qualifications à Kazo la semaine dernière… Hier, il renouvelait sa performance à Chongqing… Il concrétisait lors des demi-finales aujourd’hui en se classant 4ème… Enfin, il confirme en étant cette fois-ci sur la plus haute marche d’un podium mondial, à l’âge de 19 ans!

Capture d’écran 2016-05-01 à 14.17.10Pourtant, il n’était pas tout seul en finale, loin de là… Les acteurs de la saison 2015 faisaient leur grand retour: Jan Hojer, mais aussi Jongwon Chon ou encore Kokoro Fujii. Puis il y avait aussi les deux médaillés de cette année à Meiringen, Jorg Verhoeven et Alexey Rubstov. 

Pourtant la victoire ne s’est pas jouée au nombre d’essais comme chez les femmes. Le jeune Tomoa a été au-dessus aujourd’hui, en enchaînant au moins un bloc de plus que les autres finalistes. En validant rapidement les trois premiers blocs du circuit, personne ne fera mieux que lui. Pas même Jan Hojer, qui pourtant est le seul à avoir attrapé la prise finale du dernier bloc. Il récole tout de même la médaille d’argent, devant le coréen Jongwon Chon, sur la troisième marche du podium.

Belle performance du Japon sur cette étape, qui se retrouve avec trois médaillés parmi les cinq finalistes japonais. Pas de français présents ce coup-ci en finale. Mais croyez moi, ils ont déjà le regard tourné vers l’Inde, pour disputer la quatrième coupe du monde de la saison dans deux semaines…

  • Les résultats des finales:

 

Photos d’archives / The Circuit Climbing Magazine

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*