Le contenu

Des portefeuilles fabriqués à la main, à partir de cordes usagées !

Et si la corde d’un grimpeur célèbre devenait votre futur portefeuille ? Non, vous ne rêvez pas, c’est possible ! C’est ce que vous propose Daniela Zech, une jeune grimpeuse autrichienne extrêmement créative et passionnée de recyclage en tous genres.

Un jour, en cherchant une idée cadeau pour un ami grimpeur, elle se met à fabriquer un portefeuille à partir d’une vieille corde d’escalade usagée.

Quelques années plus tard, c’est maintenant Alex Megos, Stefano Ghisolfi, James Pearson, Caroline Ciavaldini, Anna Stöhr ou encore Angela Eiter qui lui envoient leurs cordes ayant servi à enchaîner les voies les plus dures de la planète. À partir de là, Daniela transforme entièrement à la main ces cordes, pour en faire des portefeuilles uniques, remplis d’histoire !

Nous avons eu la chance de tester l’un de ces produits. Un portefeuille fait à partir de la corde avec laquelle l’italien Stefano Ghisolfi clippait le relais de « Perfecto Mundo » le célèbre 9b+ de Margalef, en décembre dernier.

Le portefeuille mesure 11×9 cm quand il est fermé. Il est très fin et très léger. Une bande élastique permet de le maintenir fermé. Il dispose d’un petit compartiment pour ranger ses pièces, qui se ferme à l’aide d’un bouton pression. La grande poche à l’arrière permet d’y glisser ses billets. Enfin, le portefeuille est muni de 4 compartiments différents pour ranger ses cartes.

Les coutures sont extrêmement solides, et le cuir végétal à partir duquel est fabriqué l’intérieur du portefeuille semble résister aux différentes manipulations. Un grand soin est apporté à la fabrication de ce produit, qui a une vraie valeur historique et sentimentale. Les portefeuilles de la série pro line, fabriqués à partir de cordes données par des grimpeurs professionnels, valent 52,00€. Une bonne idée cadeau pour vos amis grimpeurs à quelques jours de Noël…

Nous sommes allés à sa rencontre pour en savoir un peu plus sur cette idée originale:

D’où t’es venue cette idée de recycler des cordes de cette façon ?

J’ai appris la couture à l’école et bien que j’ai travaillé dans un domaine complètement différent par la suite, j’ai toujours voulu d’une manière ou d’une autre revenir à la couture. J’ai d’abord créé différents produits comme des vêtements pour enfants ou des accessoires. Et puis, en 2014, je cherchais un cadeau d’anniversaire spécial et comme c’était pour un grimpeur, il fallait que je trouve une idée en rapport avec l’escalade… Et comme je suis fan d’un mode de vie durable, j’ai aimé l’idée de recycler une vieille corde d’escalade pour en faire un cadeau personnalisé.

C’est ainsi que j’ai découvert que je pouvais utiliser et recycler de vieilles cordes d’escalade avec tous ses avantages (durabilité, toutes sortes de couleurs, originalité…).

Puis, fin 2018, je manquais de vieilles cordes, donc je cherchais de nouvelles «sources» d’approvisionnement. Après avoir exploité différentes sortes de possibilités, mon partenaire et moi avons eu l’idée de demander à Beat Kammerlander, Babsi Zangerl et Jacopo Larcher en tant que grimpeurs professionnels (comme nous les connaissons déjà depuis un certain temps et comme évidemment les grimpeurs professionnels ont une grande consommation de cordes). Au cours des discussions avec eux, il était clair pour nous que c’est bien plus qu’une vieille corde que ces pros nous fournissaient: c’était des morceaux d’histoire de l’escalade ! Et ce fut la naissance de la « pro line », des portefeuilles faits de cordes utilisées par les grimpeurs professionnels pour des premières ascensions, de rares répétitions de voies très dures, des expéditions…

Le nom de l’athlète ainsi que le noms de la voie peuvent être trouvés dans chaque portefeuille pro line afin de se souvenir de l’histoire de chaque portefeuille.

Quel est le processus de fabrication d’un portefeuille à partir d’une corde ?

Toutes les étapes sont effectuées manuellement chez moi:

1. chaque corde que nous recevons est nettoyée
2. puis l’âme est extraite de sorte qu’il ne reste que la gaine
3. la gaine est coupée en morceaux plus courts qui composent le portefeuille
4. ces pièces sont cousues ensemble pour former une feuille qui sera la partie extérieure
5. pour la partie intérieure, je coupe les pièces nécessaires dans un matériau appelé cuir végétal. Pour la proline une de ces pièces est estampée manuellement (nom de l’athlète et nom de la voie)
6. les parties en cuir végétalien sont cousues ensemble pour former la partie intérieure
7. le bouton-poussoir est placé
8. la partie extérieure et la partie intérieure sont jointes

Doit-on être un grimpeur célèbre pour t’envoyer de vieilles cordes usagées ? 

Comme je suis moi-même grimpeuse amateur, je sais que tout le monde ne peut pas enchaîner une voie comme « Perfecto Mundo » ou devenir Champion du Monde. De plus, la chose la plus importante pour moi à propos de l’escalade a toujours été de repousser mes limites personnelles – que ce soit du 9b ou du 6a – et de passer de bons moments à grimper avec des gens formidables. Et ces expériences sont ce que j’aimerais capturer dans mes produits ! De plus, de nombreux clients choisissent le portefeuille en raison de sa couleur ou de son design et non pas parce qu’il a été utilisé par un athlète spécial ou pour une voie spéciale. Nous dépendons donc beaucoup des cordes données par des grimpeurs non-professionnels!

En général, nous avons des points de collecte aux endroits de certains de nos partenaires (des salles d’escalade, des magasins…) où tout le monde peut laisser sa corde pour que celle-ci soit recyclée. Ces partenaires sont assez locaux dans notre région (en Autriche, ou en Suisse).

Bien que j’aimerais utiliser des cordes provenant du monde entier, je ne peux pas le faire en toute conscience, car l’envoie d’une vieille corde usée d’environ 5 kg à travers le monde pour la recycler n’a pas de sens pour l’environnement et l’impact positif du recyclage est alors compensé par l’impact négatif du transport.

Néanmoins, ce que nous avons déjà proposé à certains clients qui nous avaient fait la demande, c’est de nous faire parvenir environ 3 mètres de leurs vieilles cordes déjà nettoyées et avec l’âme déjà extraite (afin que la corde puisse être expédiée dans une enveloppe). Nous avons ainsi pu créé un portefeuille personnalisé pour eux, à partir d’un morceau de leur vieille corde.

Sinon, pour les gens qui lisent ceci, et qui seraient déçus de ne pas pouvoir nous envoyer leur vieille corde complète: soyez créatif ! Il existe de nombreuses informations disponibles sur internet concernant des objets que vous pouvez créer vous-même ! Et c’est aussi une de mes intentions: avec mes produits, je veux inspirer les gens à recycler les vieilles choses et à opter pour un mode de vie (plus) durable.


Ne-ia est ma petite entreprise située dans le Vorarlberg (en Autriche). Depuis 2014, je fabrique des accessoires individuels haut de gamme, à partir de cordes d’escalade usagées.
L’objectif est, en plus du recyclage de la corde, de créer des produits uniques faits à la main avec leurs propres histoires.
Mes produits expriment ma passion pour l’escalade, la nature et mon origine.

Daniela Zech

Publié le : 16 décembre 2019 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG