Le contenu

Bilan, analyses et statistiques de ce championnat du monde de bloc

On connait désormais le nom des deux premiers champions du monde 2019, Janja Garnbret et Tomoa Narasaki qui remportent brillamment le titre tant convoité. Après vous avoir fait suivre en live les différents rounds de ce championnat du monde de bloc, nous revenons plus en détail sur certains points.

Des ouvreurs qui sont passés à côté…

On ne va pas tourner autour du pot, côté ouverture, ces championnats du monde nous laissent un goût amer… que ce soit en demi-finale chez les femmes où nous n’avons vu que 7 tops sur 80 possibles, ou pire, en finale homme où un seul grimpeur parvient à tenir les bacs finaux de deux blocs seulement, soit 2 tops au total, on peut clairement dire que les ouvreurs sont passés à côté sur ces deux tours là… Et cela est bien dommageable, notamment pour les hommes où la médaille d’argent et la médaille de bronze sont décrochées avec 0 blocs au compteur, ce qui signifie que les grimpeurs n’ont pas pu s’exprimer au mieux. Le classement en est-il pour autant biaisé? Peut-être nous dirons certains…  Il n’y a qu’à voir le score d’Adam Ondra, qui ne validera aucune prise de zone! Quand on met trop l’accent sur les mouvements dynamiques et/ou de coordination, on obtient une finale ce la sorte…

Mais au delà du résultat, ces championnats du monde sont aussi l’occasion de faire une répétition générale en terme d’organisation et d’ouverture avant les JO 2020 qui se dérouleront à Tokyo. Autant vous dire que visuellement parlant, une finale avec 2 tops risquent de ne pas faire une grosse audience auprès des téléspectateurs néophytes qui vont rapidement s’ennuyer. Il faudra donc sérieusement revoir la copie d’ici là et proposer des blocs visuels pour le spectateurs, qui font le classement, et surtout qui permettent aux grimpeurs de s’exprimer pleinement.

Un bilan mitigé pour l’équipe de France en bloc mais…

Côté Français, on ne peut pas dire que les résultats soient à la hauteur des espérances hélas. Chez les femmes, Fanny Gibert était toute proche de décrocher son ticket pour la finale, mais quelques micro-erreurs dans une demi-finale ultra dure lui auront été fatales. Avec une 9ème place en bloc, elle place néanmoins ses pions assez favorablement pour le moment pour aller jouer la suite de la compétition avec le combiné en ligne de mire.

Luce Douady n’aura quant à elle rien à regretter, car pour une première participation alors qu’elle n’est que cadette, elle s’en sort plutôt bien avec une 20ème place au général.

Pour Julia Chanourdie, c’est en revanche un peu la douche froide, car même si le bloc n’est pas sa discipline de prédilection, elle n’en reste pas moins une discipline où elle est capable d’exceller (9ème du classement général des coupes du monde cette saison), et une 43ème place risque d’être compliqué à remonter pour le combiné, et ce même avec une bonne place en difficulté (car la vitesse sera plus difficile à appréhender). Anouck Jaubert se place quant à elle 38ème, mais ses chances de victoires en vitesse pourrait lui permettre de rattraper le retard à condition qu’elle parvienne à bien s’exprimer en difficulté.

Chez les hommes, Manu Cornu ne sera pas parvenu à réaliser l’exploit d’une finale, voir plus, d’une médaille. Son parcours s’arrête brusquement en demi-finale, et il se contente de la 16ème place. Bien que cette place soit une réelle déception en bloc, sa polyvalence pourrait bien le sauver pour le combiné. Il va donc falloir garder la tête froide, oublier le bloc et penser « JO », à suivre donc. Pour Romain Desgranges pas de surprise, bien qu’il jouait le jeu du combiné, son principal objectif n’en reste pas moins la difficulté, et ce n’est pas sa 69ème position en bloc qui va l’arrêter. En revanche, le spécialiste du bloc, Micka Mawem, réalise comme Manu un score en dessous de ses objectifs puisqu’il ne passe pas la barre des qualifs et se contente de la 23ème position. Un peu moins polyvalent que Manu, notamment pour la difficulté, il devra aller chercher sa place pour le combiné. Enfin, son grand frère, Bassa Mawem, bien que le bloc ne soit pas sa spécialité, termine très loin dans le classement, 67ème. Mais rien n’est perdu, car une victoire en vitesse (et on sait qu’il en est capable) pourrait le remettre sur les rails du combiné également!

Vous l’aurez compris, l’équipe de France n’aura pas brillé sur ces championnats du monde de bloc, en revanche, tout reste ouvert pour une éventuelle qualification pour le championnat du monde du combiné. Nous en saurons un peu plus après l’épreuve de difficulté qui débute demain.

Quelques stats intéressantes

  • Janja Garnbret devient la première femme à obtenir le titre de championne du monde de bloc 2 fois de suite
  • Akiyo Noguchi remporte la 5ème médaille de sa carrière sur un championnat du monde
  • Shauna Coxsey remporte la première médaille de sa carrière sur un championnat du monde
  • Jakob Schubert est médaillé d’argent avec seulement 4 tops sur toute la compétition (sur 13 blocs au total)
  • Yannick Flohé, médaillé de bronze ici, était 41ème sur les championnats du monde 2018 à Innsbruck
  • La pire finale de la carrière d’Adam Ondra avec 0 top et 0 zones
  • 2ème titre de champion du monde de bloc pour Tomoa Narasaki

Suite du programme

14 Aout 3h – 12h45 Qualif difficulté homme et femme
15 Aout 4h – 6h30 Demi finale difficulté homme et femme LIVE
12h – 13h Finale difficulté femme LIVE
13h – 14h Finale difficulté homme LIVE
16 Aout PAUSE
17 Aout 5h30 – 9h Qualifs vitesse homme et femme
12h30 – 13h30 Finales vitesse homme et femme LIVE
18 Aout 4h – 4h25 Qualif combiné vitesse femme
4h55 – 7h10 Qualif combiné bloc femme
9h10 – 10h50 Qualif combiné diff femme
19 Aout 4h – 4h25 Qualif combiné vitesse homme
4h55 – 7h10 Qualif combiné bloc homme
9h10 – 10h50 Qualif combiné diff homme
20 Aout 9h30 – 9h55 Finale combiné vitesse femme LIVE
10h25 – 12h05 Finale combiné bloc femme LIVE
12h35 – 13h15 Finale combiné diff femme LIVE
21 Aout 9h30 – 9h55 Finale combiné vitesse homme LIVE
10h25 – 12h05 Finale combiné bloc homme LIVE
12h35 – 13h15 Finale combiné diff homme LIVE

Publié le : 13 août 2019 par Charles Loury vues

# Actualités PG# Live# Univers compétition

Championnat du monde 2019