Le contenu

Premier 9a pour Pierre Le Cerf avec « kick ass »

© Océane Pastor

Le jeune compétiteur Pierre Le cerf, aussi à l’aise en bloc qu’en voie, vient également de montrer qu’il n’était pas en reste en falaise en réalisant sont tout premier 9a dans les Gorges du Loup avec « kick ass ». On ne vous en dit pas plus, voici ses impressions à chaud…

Kick Ass est une voie plutôt atypique puisque qu’elle n’est composée que d’une vingtaine de mouvements, assez intenses, avec bien sûr les plus exigeants en deuxième partie, ce qui rend l’ascension plus compliquée !! 

Elle a été ouverte par Cédric Lo Piccolo et répétée par deux grimpeurs Enzo Oddo (la FA) et Daniel Jung il y a quelques années… J’ai voulu essayer cette voie car Cédric Lo Piccolo (mon entraîneur) me l’avait bien « vendu » et personnellement faire comme premier 9a une voie aussi intense avec un joli nom m’a paru évident !!

La voie commence tout d’abord par une dalle qui fait 3 mètres grand max, puis elle part directement dans un toit pas loin des 50-60 degrés ! Dans le toit on a un total de 15 mouvements qui font la cotation, plus un dynamisme en bonus au 15ème mouvement !! 

Durant les 15 mouvements il y a de tout : petites réglettes, grosse pince, dynamisme… donc il faut se débrouiller un peu dans tous ces domaines !! 

Puis la suite j’appelle ça « la survie » car ce n’est pas le plus dur mais il ne faut pas se relâcher puisqu’il m’est arrivé de tomber dans cette partie juste après le dernier mouvement du toit! 

J’ai mis pas mal de temps à défricher la voie car elle était trempée, donc mettre des runs à partir du début était quasiment impossible: ça m’a laissé le temps d’essayer les mouvements intra segments.

Après 2-3 semaines de canicule et de nettoyages intensifs j’ai senti que le début des vrais runs était proche !! 

Quand tout a été propre et bien sec j’ai pu m’acharner dedans ! 

Cela m’a pris 2 petites semaines en tout à partir du moment où j’ai pu mettre les vrais runs en commençant du début. 

Les premiers essais c’était bien dur physiquement car quand j’arrivais à peine au milieu du toit, mes muscles tétanisaient d’un coup et c’était aussi dur pour le moral… Et puis après quelques runs le corps s’est bien adapté et j’ai commencé à bien monter et même à tomber à 1-2 mouvements de la fin du toit !! Mais malheureusement plus je montais dans mon run et plus le repos était indispensable dans la séance… donc je me retrouvais avec 2 belles montées grand max dans la voie par séance et puis même 1 seule montée… et puis un mercredi soir, après 6 jours de pause puisqu’il y a eu la Coupe de France de Briançon, je me suis retrouvé au sommet de cette voie après un bain froid à la rivière et un petit brossage de début de séance, et surtout grâce à l’ambiance de la falaise (tranquillou) et aux encouragements des potes…

Voici mon run… Et hop j’envoie un nouvel essai !! Je dis hop car mon premier mouvement c’est un saut depuis un rocher jusqu’à la falaise ou se trouve le début de la voie ! Les premiers mouvements sont nécessaires pour faire un point sur mon état d’esprit et sur tout mon corps… résultat tout est normal pour le moment !! J’attaque le toit et j’arrive vite sur la rampe, j’appelle ça la rampe car les prises qui s’y retrouvent sont alignées avant d’attaquer le très très dur ! Premier mouvement dur… petit cri indispensable pour « m’énerver », pour mettre la machine en route, ensuite deux réglettes qui demandent de la concentration avant d’envoyer sur une pince… ensuite ramener la pince en inversée, puis autre pince, clippage, inversée ! Et enfin dernier mouvement du toit (Le dynamisme)… il passe ! Surpris ? Je sais pas… Stressé ? Un peu… je fais de mon mieux pour bouger vite les pieds au dessus de ma tête pour ensuite envoyer dans une inversée (celle que j’ai loupée le run d’avant)… à ce moment tu te dis c’est maintenant sinon ça va faire mal… le reste des mouvements se passe « bien » malgré l’euphorie qui monte (Petit oubli de pieds et précipitation…) puis arrive le genou final pour clipper le relais !! Mais juste avant petit commentaire de ma part « je clippe ou pas » … ? 

Elle m’a pris en tout un bon mois si on compte les semaines de nettoyage, de calage et de vrais essais !! 

Le site se trouve dans les Gorges du Loup et on y retrouve plein de voies dans le 8 et 9eme degré, donc niveau projet il y a le choix !! Après ma croix j’ai mis les doigts dans « Inga » 8c+/9a (voie courte) et « Just One Fix » 8c+ (voie longue) qui sont deux voies agréables à grimper, et que j’ai hâte de réaliser ! 

Publié le : 23 juillet 2019 par Charles Loury vues

# Actualités PG# Univers Falaisecroix en falaise

gorges du louppierre le cerf