Le contenu

Test matos: le sac Blue Ice Octopus 45L

- Le 29 juin 2019 -

Blue Ice continue sa marche en avant avec un nouveau sac dédié à l’escalade: l’Octopus. Chez Planetgrimpe, nous sommes plutôt partisans des sacs dotés d’un volume généreux pour aller en falaise. Avec ses 45L annoncés, cet Octopus nous plait!

Avec sa conception en un seul compartiment, ce sac permet de mettre tout notre matos en vrac…  Tout rentre, gourde, 15 dégaines, sac à magne, systèmes d’assurages, baudar, casque, chaussons, et même la corde de 80m en vrac dans la bâche fournie avec le sac si on bourre bien. Ne nous jugez pas si vite!! On fait tous pareil non??

Ce compartiment unique est conçu avec une large fermeture éclair facile à ouvrir (même avec des gants) et costaud. Deux petites poches zippées viennent compléter le tableau.

Ce qui est vraiment intéressant avec cet Octopus, c’est sa conception Hybride qui le démarque de la concurrence.

Le sac est rigide, ce qui le rend très agréable à charger/décharger mais il est en même temps suffisamment souple pour pouvoir se ranger au fond d’un placard quand on en a plus besoin. Il peut être bourré dans un coin et aplati sans risquer qu’il ne retrouve plus sa forme initiale comme le ferait un sac rigide (ou risquer de casser une armature).

Ce sac Blue Ice a aussi été pensé pour accompagner les voyageurs que nous sommes. Le portage a donc de ce fait été travaillé pour répondre aux différentes attentes et différentes configurations.  D’un mode sac à dos classique, l’Octopus se transforme en sac de voyage type valise, que l’on attrape par le haut ou sur le coté à l’aide de deux grosses poignées bien ergonomiques. A noté aussi, qu’il est à la taille réglementaire pour aller en cabine dans un avion!

En mode sac à dos, cet Octopus est agréable et démontre de belles qualités de portage en s’appuyant sur des bretelles bien dessinées et confortables ainsi que sur  une »accessoirisation » au top  (ceinture pectorale réglable en longueur et en hauteur, et ceinture de hanche réglable en longueur et rangeable).

Enfin, difficile de ne pas parler de son poids. Avec ses 930g il figure dans les poids plume des sacs d’escalade et pourtant, malgré un aspect qui peut paraître « fragile », il pourra subir vos chutes en pierriers sans même souffrir d’une rayure visible ! Même avec sa rigidité « relative », l’Octopus arrive à rester ultra léger ! L’Octopus est presque deux fois moins lourd qu’un Patagonia Cragsmith (1560gr).

Que peut-on lui reprocher?

Deux « défauts » ont attiré notre attention. Premièrement, les bretelles ont tendance à glisser sur les épaules notamment lorsque l’on porte des vêtements lisse telle qu’une doudoune. La ceinture pectorale est donc souvent nécessaire. Peut-être qu’une surface plus anti-dérapante serait à envisager sur les versions futures?

Aussi, les bretelles se serrent extrêmement bien mais malheureusement, elles se desserrent tout aussi bien. Une fois en place, les brettelles ne bouge plus, pas de soucis à ce niveau là. Par contre, lorsque vous attraper votre sac par une brettelle par exemple, celle-ci se desserre trop facilement.

L’octopus, vendu à 100€, se situe à mi-chemin en terme de tarif entre les sac haut de gamme tel que le Patagonia Cragsmith et le classique Beal Combi. Par contre, il est clairement plus proche en terme de qualité et de technicité des sacs haut de gamme, offrant ainsi un rapport prix/prestation intéressant.

On en a pour notre argent puisque c’est un véritable sac à dos avec un confort randonnée! Il permet un portage agréable sur une marche d’approche longue grâce à des bretelles rembourrées.

Sa capacité permet de porter tout le nécessaire pour une journée complète de falaise.

Avec son look très « Blue Ice », ce sac ne passe pas inaperçu et attire l’œil.

Pratique à organiser, à ranger et à porter, quelque soit votre utilisation il vous accompagnera partout en devenant votre fidèle compagnon..

Vous pourrez aussi commander en plus le « Helmet Holder » pour 8€ hors frais de port afin de pouvoir installer votre casque par-dessus le sac. Des attaches sont prévues à cet effet.

Publié le : 29 juin 2019 par Vincent vues

# Dossiers# Le Lab PG

blue iceoctopus