Le contenu

Janja Garnbret s’offre un nouveau titre de Championne du Monde !

Janja Garnbret s'offre un nouveau titre de Championne du Monde © Johann Groder

Pour la première fois de l’Histoire, des finales combinées vitesse/bloc/difficulté étaient au programme de ces Championnats du Monde d’Innsbruck. Une grande répétition à moins de deux ans des Jeux Olympiques de Tokyo, puisque pour la première fois, les compétitrices s’affrontaient suivant ce format.

Les médailles et les titres, je ne les compte pas. Par exemple, je suis incapable de vous dire combien de médailles d’or sont accrochées chez moi. Ce qui compte vraiment pour moi, ce sont les sentiments que l’on vit en remportant ces trophées. Ces émotions uniques qui ne sont même pas descriptible. Le métal en lui-même m’importe peu. »

Tout est dit. Janja Garnbret s’est offert une énième médaille d’or à Innsbruck. La slovène, vice-championne du Monde de difficulté et Championne du Monde de bloc a fait honneur à son statut de favorite. Aujourd’hui, elle remporte le titre de Championne du Monde du combiné.

Retour sur ces dernière finales autrichienne.

Sol Sa, grimpeuse la plus rapide; Janja Garnbret avant-dernière en vitesse.

C’est donc sous le format des Jeux Olympiques que se sont déroulés ces finales. Tout a donc commencé par l’épreuve de vitesse. Une discipline pour laquelle tous les finalistes s’entraînent depuis peu. Et malheureusement, la compétition démarrait plutôt mal pour Janja Garnbret, qui perdait son premier duel des finales. Avec un temps de 11″28, elle prenait la 5ème place.

C’est la coréenne Sol Sa qui se hissait en tête du classement provisoire, en étant la grimpeuse la plus rapide. Opposée à Jessica Pilz en finale, elle passe sous la barre des 10 secondes et frappe le buzzer en 9″27.

Janja Garnbret survole les quatre blocs de finale !

En tant que nouvelle Championne du Monde de bloc, la slovène se devait d’assumer son titre et de prendre la tête de cette deuxième discipline. À peine le baudrier quitté que les six finalistes faisaient face aux quatre blocs de finale.

Une finale, que Janja Garnbret survole littéralement ! Elle est la seule à atteindre le sommet de tous les tracés, s’offrant les 4 blocs en seulement 7 essais. Les autres grimpeuses ne peuvent pas suivre le rythme imposé par la slovène et ne sortiront pas plus de 2 blocs.

© Erich Spiess

La deuxième place revient à la coréenne Sol Sa, qui était 5ème du classement provisoire avant de se lancer dans le dernier bloc des finales. Elle parvient à enchaîner cet ultime problème alors que le chrono affichait moins de 6 secondes restantes, prenant finalement la deuxième place de cette discipline avec 2 blocs et 4 zones validées. Enfin, c’est Akiyo Noguchi qui s’empare de la troisième place, avec deux zones de moins que la coréenne.

Jessica Pilz VS Janja Garnbret: une odeur de revanche dans la voie de finale !

Le scénario de finale en difficulté prête à sourire. La fatigue se fait sentir sur les visages et de nombreuses compétitrices grimpent avec le bout des doigts strapés tant leur capitale cutanée s’est appauvrie. Il faut dire qu’après avoir enchaîné quasiment dix jours de compétition non-stop, les grimpeuses pouvaient avoir les traits tirés.

Les trois première finalistes tombent aux deux-tiers de la voie. S’élance alors l’autrichienne Jessica Pilz, qui, une nouvelle fois portée par une foule en délire, parvient à bout de souffle à enchaîner la voie et clipper le relais après un dernier mouvement époustouflant.

© Erich Spiess

La pression était donc sur les épaules de Janja Garnbret, qui avait bien compris de la salle d’isolement que Jessica venait de toper la voie. Nous nous retrouvions exactement dans le même scénario que la semaine dernière, où Jessica avait enchaîné la voie de finale des Championnats du Monde de difficulté mettant alors la pression sur les épaules de la slovène, qui devait alors toper la voie plus rapidement que Jessy pour l’emporter. La suite, on la connaît: c’est l’autrichienne qui remportait le titre mondial, pour avoir grimpé 11 secondes plus vite.

Cette fois, il était inconcevable pour Janja que ce scénario se reproduise. Elle aussi enchaîne la voie de finale du combiné, mais cette fois, c’est elle qui aura été la plus rapide. La slovène aura mis 26 secondes de moins que l’autrichienne pour clipper le relais, de quoi se classer 1ère de l’épreuve.

Au bilan, Janja Garnbret s’offre le titre de Championne du Monde du combiné, comptabilisant 5 points. Elle devance la coréenne Sol Sa, qui monte sur la deuxième marche du podium. Enfin, l’autrichienne Jessica Pilz reçoit la médaille de bronze.

Les résultats complets:

 


Avec le soutien de Black Diamond

Publié le : 16 septembre 2018 par Nicolas Mattuzzi vues

# Live# Univers compétition

Championnat du monde 2018innsbruck 2018