Le contenu

Adidas Rockstars: cerise sur le gâteau pour Jernej Kruder et Miho Nonaka !

Jernej Kruder et Miho Nonaka ne pouvaient pas rêver mieux. Après avoir chacun remporté le classement général des Coupes du Monde de bloc cette année, c’est par une dernière victoire qu’ils clôturaient leur saison hier soir, lors des finales des Adidas Rockstars 2018.

Qu’est-ce qui fait des Adidas Rockstars une compétition si spéciale ?

Chaque année, cette compétition allemande connaît un immense succès. Les meilleurs bloqueurs du monde sont invités à participer à cet événement, spécialement concocté pour eux. Sonja Gueldner-Hamel, organisatrice de la compétition nous en dit plus sur les origines de cet événement:

À la base, l’idée était de présenter l’escalade comme un vrai spectacle, nous voulions créer un environnement où les athlètes se sentent comme des « Rockstars ».

Nous avons discuté avec de nombreux grimpeurs internationaux en leur demandant quelle compétition était leur préférée, pourquoi, qu’est-ce qu’ils aimaient retrouver, qu’est-ce qu’ils n’aimaient pas etc etc… et la plupart jugent la réussite d’une compétition via l’atmosphère qu’il y a, par exemple: « cette compétition était bien parce qu’il y avait un bon DJ », ou bien « j’ai adoré cet événement car le public était incroyable ».

Il y avait toujours une part d’émotions dans leur réponse. C’est ce que nous avons essayé de créer avec les Adidas Rockstars. »

Ainsi, tout est fait pour que les athlètes se sentent au mieux: la logistique leur est simplifiée puisqu’ils sont tous invités à loger dans le même hôtel. Il n’y a pas d’isolement mais un énorme salon de détente avec de gros fauteuils, des kinés à leur disposition, à boire, à manger et où l’ambiance y est très conviviale.

Les règles du jeu sont les anciennes que l’IFSC a récemment abolies: les grimpeurs peuvent mettre un dernier essai à 3’59 et ne sont pas obligés de stopper leur progression dès que le bip de fin retenti. Comme avant, ce n’est pas le nombre de prises bonus validées qui compte le plus, mais bien le nombre d’essais pour toper les blocs.

Et surtout, c’est ce format de finale particulièrement intéressant qui consiste à une éliminante au fil des blocs. Les six finalistes grimpent tous les deux premiers blocs, mais à l’issue de ceux-ci, seuls les trois meilleurs accèdent au troisième bloc. Là encore, il faut faire partie des deux meilleurs grimpeurs pour atteindre la super finale et jouer la gagne dans un duel de vitesse, où deux tracés identiques sont ouvert au milieu du fronton. Le premier grimpeur au sommet l’emporte !

Miho Nonaka et Jernej Kruder, nouvelles Rockstars 2018 !

Côté performance, nous n’avons pas été déçus cette saison. Dès les deux premiers blocs, deux grimpeurs prenaient le large chez les hommes comme chez les femmes.

Miho Nonaka et Alex Puccio étaient les deux seules grimpeuses à avoir validé les deux premiers blocs des finales, en cinq essais chacune. C’est la russe Ekaterina Kipriianova qui remportait son ticket pour la suite de la compétition. Trois grimpeuses dans le troisième bloc, pour seulement deux places en super finale.

Si la russe ne validera que la prise de zone de ce troisième tracé, la japonaise et l’américaine continuent de dominer, en enchaînant toutes les deux ce bloc en deux essais. Place à la super finale pour un duel haletant entre Miho Nonaka et Alex Puccio.

Le signal de départ est donné et les deux prétendantes à la victoire optent pour deux stratégies différentes: à gauche, la japonaise prend le temps d’assurer tous ses mouvements, tandis qu’à droite, l’américaine va vite, trop peut-être, et multiple les essais. Mais finalement, le premier run de Miho Nonaka sera le bon. Elle se hisse au sommet du fronton et frappe le buzzer final pour remporter son premier titre de Rockstars.

Chez les hommes, Jongwon Chon prenait la tête de la compétition d’une main de maître, enchaînant les deux premiers blocs à vue. Jernej Kruder était le deuxième compétiteur à compter deux tops à son actif.

Rejoins par le japonais Tomoaki Takata dans le troisième bloc, le coréen Jongwon Chon continue de dominer en étant le seul à venir à bout de ce tracé, en seulement 2 essais. Place à la super finale pour lui, qu’il allait disputer contre Jernej Kruder, mieux classé que Tomoaki Takata.

Le coréen et le slovène, meilleurs amis du circuit mondial, se donnent alors en spectacle. Plutôt que de se ruer sur le bloc dès que le bip retentit, il nous offre une petite danse avant d’aller en découdre. Jernej Kruder prend rapidement la tête et bien que Jongwon Chon atteindra lui aussi le sommet, son ami slovène a déjà frappé le buzzer.

Superbe fin de saison pour Miho Nonaka et Jernej Kruder, dans une ambiance de feu à Stuttgart. La japonaise remporte pour la première fois cette compétition, tandis que c’est la seconde fois que Jernej est sacré Rockstars.

Les résultats complets des finales:

Publié le : 23 septembre 2018 par Nicolas Mattuzzi 1 098 vues

# Actualités PG# Univers compétition

Adidas Rockstarsadidas rockstars 2018