Le contenu

Naïlé Meignan vice-championne du Monde de bloc 2018 !

© Lucas Meignan

Nouvelle médaille française sur les Championnats du Monde jeunes à Moscou. De l’argent pour Naïlé Meignan, qui vient tout juste de décrocher le titre de vice-championne du Monde de bloc minime 2018.

Un premier podium mondial pour Naïlé Meignan !

Cette finale était déjà un bel accomplissement pour la jeune chambérienne. L’année dernière, elle terminait 8ème des Championnats du Monde jeunes à Innsbruck, restant aux portes des finales.

Aujourd’hui, la championne de France en titre et numéro 1 européenne n’a pas démérité. Elle se lance dans un duel haletant contre la japonaise Natsuki Tanii, qui survolait les demi-finales hier. D’entrée de jeu, elles sont les seules finalistes à toper les deux premiers blocs, en 5 essais pour la japonaise, en 4 pour notre française.

Le troisième bloc ne changera rien au classement puisque toutes les deux valident la zone au premier essai, sans parvenir à enchaîner le reste du bloc.

Le suspens était donc à son comble jusqu’à la fin de la compétition. Naïlé, qui s’élançait avant Natsuki, vient à bout du dernier problème en 4 essais, mettant la pression sur la japonaise, qui devait à tout prix réaliser ce bloc en trois essais maximum pour décrocher la médaille d’or. Mais Natsuki fera preuve d’un mental d’acier. Elle enchaîne ce dernier bloc à vue, remportant le titre de championne du Monde de seulement deux petits essais devant Naïlé Meignan, médaillée d’argent.

Un podium complété par une autre japonaise dont on entendra sûrement parler en Coupe du Monde dans quelques années: Hana Kudo, qui, à 14 ans, participait à sa toute première compétition internationale.

Paul Jenft au pied du podium

Chez les garçons, c’est sur les épaules de Paul Jenft que reposaient les espoirs français. Premier des qualifications, troisième des demi-finales, il terminera finalement quatrième de la compétition.

Le jeune tricolore ne trouve pas la bonne méthode dans le bloc 1 lui permettant d’attraper la prise finale, mais il se rattrape dans le bloc dynamique n°2 qu’il enchaîne au bout de trois essais. Mais c’est dans le troisième bloc que le chambérien fait sensation: tandis que la moitié des finalistes n’en atteindront pas le sommet, Paul se paye le luxe d’enchaîner ce bloc d’équilibre à vue.

Paul Jenft lors des demi-finales hier © Lucas Meignan

À l’approche du dernier bloc, une médaille était donc encore possible. Malheureusement, bien qu’il valide la prise de zone lors de son premier essai, il ne parvient pas à toper cet ultime bloc, terminant au pied du podium.

Finalement, c’est le japonais Rei Kawamata, champion du Monde en titre qui conserve la couronne. Déjà premier des demi-finales hier, il sera le seul grimpeur à enchaîner les quatre blocs de la finale, devant l’autrichien Thomas Podolan et de nouveau un autre japonais, Ryoei Nukui.

Les résultats des finales:

La suite du programme (heures françaises):

Mardi 14 août :

14h00 : demi-finales difficulté juniors filles et garçons
17h00 : demi-finales difficulté cadettes et cadets

Mercredi 15 août :

8h30 : qualifications difficulté minimes filles et garçons
16h00 : finales difficulté cadettes et cadets
17h00 : finales difficulté juniors filles et garçons

Jeudi 16 août :

8h00 : demi-finales difficulté minimes filles et garçons
14h00 : finales difficulté minimes filles et garçons

Publié le : 14 août 2018 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers compétition

Championnat du Monde jeunes Moscou 2018