Le contenu

Coupe du Monde de Villars: Romain Desgranges en tête des qualifications !

Première Coupe du Monde de difficulté de l’année et premiers résultats de qualification. Si l’équipe de France de foot a décroché sa place en demi-finale, ils sont cinq grimpeurs tricolores à se qualifier pour les demi-finales de la Coupe du Monde de Villars, en Suisse: Romain Desgranges, Thomas Joannes, Gautier Supper, Manon Hily et Julia Chanourdie.

La saison internationale de difficulté est maintenant bel et bien lancée.

Ce matin, à 09h30, les premiers grimpeurs s’élançaient sur le mur, faisant face à deux voies de qualification, sous un brouillard matinal bien épais. Mais très vite, la brume se dissipe laissant entrevoir les performances des athlètes dans des voies plutôt corsées.

Plus de place aux doutes, ni aux questions : après des mois d’entraînements acharnés, il est temps pour eux d’aller concrétiser tous ces efforts en compétition.

Romain Desgranges au rendez-vous !

Il était sûrement l’homme le plus attendu de la compétition. Quelle prestation allait fournir le numéro 1 mondial, huit mois après son sacre l’an dernier ? La réponse : la plus belle !

Romain Desgranges met tout le monde d’accord dès les phases de qualification aujourd’hui, trustant la première place du classement. Le chamoniard réalise un début de compétition

Première Coupe du Monde de difficulté de l’année et premiers résultats de qualification. Si l’équipe de France de foot a décroché sa place en demi-finale, ils sont cinq grimpeurs tricolores à se qualifier pour les demi-finales de la Coupe du Monde de Villars: Romain Desgranges, Thomas Joannes, Gautier Supper, Manon Hily et Julia Chanourdie.

La saison internationale de difficulté est maintenant bel et bien lancée.

Ce matin, à 09h30, les premiers grimpeurs s’élançaient sur le mur, faisant face à deux voies de qualification, sous un brouillard matinal bien épais. Mais très vite, la brume s’est dissipée laissant entrevoir les performances des athlètes dans des voies plutôt corsées.

Plus de place aux doutes, ni aux questions : après des mois d’entraînements acharnés, il est temps pour eux d’aller concrétiser tous ces efforts en compétition.

Romain Desgranges au rendez-vous !

Il était sûrement l’homme le plus attendu de la compétition. Quelle prestation allait fournir le numéro 1 mondial, huit mois après son sacre l’an dernier ? La réponse : la plus belle !

Romain Desgranges met tout le monde d’accord dès les phases de qualification aujourd’hui, trustant la première place du classement. Le chamoniard réalise un début de compétition parfait, puisqu’il sera l’un des deux seuls grimpeurs à ne pas tomber aujourd’hui. Le ton est donné.

A-t-il été galvanisé par le fait de grimper devant son public ? Probablement. Sascha Lehmann sera le deuxième compétiteur à enchaîner ses deux voies aujourd’hui. Demain, il sera le seul suisse de la demi-finale masculine de cette Coupe du Monde.

Le Japon a répondu présent aujourd’hui, avec trois grimpeurs dans le top 5. En 3ème place, on retrouve le jeune japonais Yuki Hada, qui précède deux grimpeurs que vous connaissez bien: Yoshiyuki Ouata et Tomoa Narasaki, nos deux bloqueurs ayant l’habitude des podiums internationaux, venus s’inviter sur cette Coupe du Monde de difficulté.

Ça passe aussi pour Stefano Ghisolfi 6ème, Domen Skofic 7ème et Jakob Schubert 8ème. Alex Megos sera également en demi-finale de la septième Coupe du Monde de sa carrière, prenant aujourd’hui la 10ème position.

Akiyo Noguchi à bloc !

La japonaise est sûrement la grimpeuse la plus en forme du moment. Actuellement en tête du classement mondial en bloc, voilà qu’Akiyo Noguchi est la seule femme à atteindre le sommet des deux voies de qualification aujourd’hui. Des tracés pourtant difficiles, puisque seule Janja Garnbret rejoindra Akiyo au sommet de la deuxième voie.

Mais Janja est tombée aujourd’hui ! Un fait tellement rare, qu’il est important de le souligner. Celle qui trustait la majorité des médailles d’or l’an dernier, à chuter juste sous la prise finale de la voie 1, prenant la 3ème place du classement.

Celle qui s’intercale entre la japonaise et la slovène n’est autre que l’américaine Ashima Shiraishi. Hier, nous vous mettions en garde : « gare à la jeune Ashima », disait-on. Pour sa cinquième participation à une Coupe du Monde de difficulté, la jeune mutante prend la 2ème place des qualifications, validant sa première voie.

Qualification difficile du côté français…

Sur les douze tricolores engagés, seuls cinq poursuivent l’aventure en demi-finale.

Les qualifications auront été difficiles pour nos française. La meilleure performance féminine nous vient de Manon Hily. Sa dernière participation à une Coupe du Monde datait d’il y a cinq ans, à Briançon, où elle terminait 46ème. Aujourd’hui, la donne a changé. La vice-championne de France en titre est la seule française à rentrer dans le top 10 féminin. Elle valorise la prise 42 de la voie 1, avant de réaliser exactement le même score dans la voie 2. Une performance qui la classe 8ème des qualifications.

Julia Chanourdie sera la deuxième grimpeuse tricolore à suivre en demi-finale demain. Pas de top pour la chambérienne, qui tombe juste en dessous de Manon dans la voie 1. Notre championne de France prend la 13ème place.

Chez les hommes, grosse frayeur pour Gautier Supper qui sera l’un des grimpeurs à chuter le plus bas dans la première voie. Il n’a alors pas d’autres choix que de réaliser une très grosse prestation dans sa voie 2. Chose qu’il fera, en étant l’un des seuls à toper ce deuxième tracé, passant ainsi des dix dernières places de la voie 1, aux dix premières de la 2. Au général, il se classe 18ème, juste derrière Thomas Joannes, cinquième tricolore à se qualifier pour la suite de la compétition.

Frustration pour Arsène Duval. Après l’une des plus belles prestations de la première voie, il se fait surprendre dès les premiers mouvements de la deuxième, terminant 28ème. Ça ne suffira pas pour jouer ses premières demi-finales de Coupe du Monde, mais Arsène réalise tout de même la meilleure performance mondiale de sa jeune carrière.

Tom Gauquelin et Nao Monchois se feront piéger au même endroit qu’Arsène dans la voie 2. Ils terminent respectivement 83 et 85ème.

Chez les femmes, Mathilde Becerra tombe prématurément dans sa voie, terminant 29ème. Elle devance Salomé Romain 32ème, Nolwenn Berthier 38ème et Nolwenn Arc 45ème.

Les résultats des qualifications:

+ Les résultats complets féminins et masculins

Pas de direct pendant ce premier tour de qualification, en revanche il est possible de voir en vidéo les démonstrations des ouvreurs dans les voies de qualification:

Les qualifications féminines:

Les qualifications masculines:

La suite du programme:

Vendredi 06 juillet:

09h00 – 16h00: Qualification difficulté
17h00 – 19h00: Qualification vitesse
21h00 – 22h00: Finale vitesse

Samedi 07 juillet :

10h00 – 12h30: Demi-finale difficulté
20h00 – 22h00: Finale difficulté


Rendez-vous ce soir, à 21h00 pour les finales de la vitesse.

puisqu’il sera l’un des deux grimpeurs à ne pas tomber aujourd’hui. Le ton est donné.

A-t-il été galvanisé par le fait de grimper devant son public ? Probablement. Sascha Lehmann sera le deuxième compétiteur à enchaîner ses deux voies aujourd’hui. Demain, il sera le seul suisse de la demi-finale masculine de cette Coupe du Monde.

Le Japon a répondu présent aujourd’hui, avec trois grimpeurs dans le top 5. En 3ème place, on retrouve le jeune japonais Yuki Hada, qui précède deux grimpeurs que vous connaissez probablement: Yoshiyuki Ouata et Tomoa Narasaki, nos deux bloqueurs venus s’inviter sur cette Coupe du Monde.

Ça passe aussi pour Stefano Ghisolfi 6ème, Domen Skofic 7ème et Jakob Schubert 8ème. Alex Megos sera en demi-finale de la septième Coupe du Monde de sa carrière, prenant aujourd’hui la 10ème position.

Akiyo Noguchi à bloc !

La japonaise est sûrement la grimpeuse la plus en forme du moment. Actuellement en tête du classement mondial en bloc, voilà qu’Akiyo Noguchi est la seule femme à atteindre le sommet des deux voies de qualification aujourd’hui. Des tracés pourtant difficiles, puisque seule Janja Garnbret rejoindra Akiyo au sommet de la deuxième voie.

Mais Janja est tombée aujourd’hui. Un fait tellement rare en difficulté, qu’il est important de le souligner. Celle qui trustait la majorité des médailles d’or l’an dernier, à chuter juste sous la prise finale de la voie 1, prenant la 3ème place du classement.

Celle qui s’intercale entre la japonaise et la slovène n’est autre que l’américaine Ashima Shiraishi. Hier, nous vous mettions en garde : « gare à la jeune Ashima », disait-on. Pour sa cinquième participation à une Coupe du Monde de difficulté, la jeune mutante prend la 2ème place des qualifications, validant sa première voie.

Qualification difficile du côté français…

Sur les douze tricolores engagés, seuls cinq poursuivent l’aventure en demi-finale.

Les qualifications auront été difficiles pour nos française. La meilleure performance féminine nous vient de Manon Hily. Sa dernière participation à une Coupe du Monde datait d’il y a cinq ans, à Briançon, où elle terminait 46ème. Aujourd’hui, la donne a changé. La vice-championne de France en titre est aujourd’hui la seule française à rentrer dans le top 10 féminin. Elle valorise la prise 42 de la voie 1, avant de réaliser exactement le même score dans la voie 2. Une performance qui la classe 8ème des qualifications.

Julia Chanourdie sera la deuxième grimpeuse tricolore à suivre en demi-finale demain. Pas de top pour la chambérienne, qui tombe juste en dessous de Manon dans la voie 1. Notre championne de France prend la 13ème place.

Chez les hommes, grosse frayeur pour Gautier Supper qui sera l’un des grimpeurs à chuter le plus bas dans la première voie. Il n’a alors pas d’autres choix que de réaliser une très grosse prestation dans sa voie 2. Chose qu’il fera, en étant l’un des seuls à toper ce deuxième tracé, passant ainsi des dix dernières places de la voie 1, aux dix premières de la 2. Au général, il se classe 18ème, juste derrière Thomas Joannes, cinquième tricolore à se qualifier pour la suite de la compétition.

Frustration pour Arsène Duval. Après l’une des plus belles prestations de la première voie, il se fait surprendre dès les premiers mouvements de la deuxième, terminant 28ème. Ça ne suffira pas pour jouer ses premières demi-finales de Coupe du Monde, mais Arsène réalise tout de même la meilleure performance mondiale de sa jeune carrière.

Tom Gauquelin et Nao Monchois se feront piéger au même endroit qu’Arsène dans la voie 2. Ils terminent respectivement 83 et 85ème.

Les résultats des qualifications:

+ Les résultats complets féminins et masculins

Pas de direct pendant ce premier tour de qualification, en revanche il est possible de voir les démonstrations des ouvreurs dans les voies de qualification:

Les qualifications féminines:

Les qualifications masculines:

La suite du programme:

Vendredi 06 juillet:

09h00 – 16h00: Qualification difficulté
17h00 – 19h00: Qualification vitesse
21h00 – 22h00: Finale vitesse

Samedi 07 juillet :

10h00 – 12h30: Demi-finale difficulté
20h00 – 22h00: Finale difficulté


Rendez-vous ce soir, à 21h00 pour les finales de la vitesse.

Publié le : 06 juillet 2018 par Nicolas Mattuzzi 1 546 vues

# Univers compétitionCoupes du mondeDifficulté

cdm diff 2018cdm villars 2018Villars 2018