Le contenu

Coupe du Monde de Chamonix: la France déjà très rapide lors des qualifications de vitesse !

Alors que les qualifications de l’épreuve de difficulté viennent tout juste de débuter sur la place du Mont-Blanc, la Coupe du Monde de Chamonix a commencé dès hier après-midi, avec les qualifications de la vitesse.

Verdict de ce premier tour ? Sur les onze français participant à cette discipline, cinq prennent leur ticket pour les phases finales ce soir.

Bassa Mawem met la barre très haute !

Il est l’un des grimpeurs les plus rapides du moment. Numéro 1 mondial à Tai’An en Chine au mois de mai, Bassa Mawem dominait quasiment toute la compétition le week-end dernier à Villars, mais commettait quelques erreurs en demi et finale.

Hier, le champion de France en titre a mis la barre très haute. Dès son premier run de qualification, le chrono tombe: 5″70. Jamais Bassa n’avait été aussi rapide lors des phases de qualification. Aucun des 82 autres compétiteurs n’égalisera ce temps.

Pas même le recordman du monde Reza Alipourshena, qui après avoir chuté lors de son premier run, assurera tout de même une 2ème place, avec un temps de 5″74 lors de son deuxième et dernier run de la journée.

Un podium à Chamonix devant un public français ? Bassa Mawem en rêve depuis des années. Ce rêve va-t-il se réaliser cette année ? Nous le saurons ce soir, lors des phases finales.

Signant deux runs en 6″27, Guillaume Moro, 14ème, rentre lui aussi dans le top 16, synonyme de finale.

Pierre Rebreyend, qui participait hier à la deuxième Coupe du Monde de sa carrière, décroche de nouveau la 20ème place, position qu’il occupait déjà le week-end dernier à Villars.

Aucun de nos trois grimpeurs jouant le combiné ne passe les qualifications. Micka Mawem prend la 26ème place avec un chrono de 6″72, devant Manu Cornu 34ème en 7″12 et Alban Levier 65ème, grimpant en 8″78.

Anouck Jaubert, 2ème des qualifications !

Chez les femmes, trois françaises font partie du top 10 des qualifications.

À l’image de son dossard sur la photo d’illustration, la gravité semblait ne pas avoir d’effet sur Anouck Jaubert. Hier, elle était la plus régulière des 62 grimpeuses, signant ces deux runs de qualification en 7″79. Un temps qui lui permet d’occuper la 2ème place du classement, juste derrière la polonaise Aleksandra Rudzinska, de retour sur les tapis de compétition, après plus d’un an d’arrêt.

En 6ème place, on retrouve Aurélia Sarisson, qui réalise un run en 8″19. Enfin, Victoire Andrier, qui remportait sa première médaille mondiale à Villars il y a moins d’une semaine, jouera de nouveau les phases finales à Chamonix. Hier, elle prenait la 9ème place, faisant tomber le chrono à 8″28.

Petite déception pour Elma Fleuret, qui fait partie des deux premières grimpeuses non-qualifiées. Elle termine 18ème, devant la jeune Capucine Viglione 23ème.

Le top 16 des qualifications:

La suite du programme:

Jeudi 12 juillet :

09h30 – 17h00 : Qualification difficulté
20h30 -21h30 : Finales vitesse

Vendredi 13 juillet :

10h00 – 12h30 : Demi-finale difficulté
20h30 : Finale difficulté femmes
21h30 : Finale difficulté hommes


  • Toutes les infos sur la compétition ici

Le live des finales:

Publié le : 12 juillet 2018 par Nicolas Mattuzzi 541 vues

# Univers compétitionCoupes du mondeDifficulté

cdm chamonix 2018cdm diff 2018Chamonix 2018