Le contenu

Médaille de bronze pour Julia Chanourdie sur les finales du Championnat du Monde Universitaire de bloc !

© Léo Guilbert

Sacrée vice-championne du Monde universitaire de bloc il y a deux ans à Shanghai, Julia Chanourdie a remporté la médaille de bronze cette année, après des finales qui nous auront fait vibrer.

Retournement de situation chez les femmes !

À l’approche du dernier bloc, le scénario était presque idéal pour la French team. Sur nos trois tricolores finalistes, deux étaient en tête des finales.

Julia Chanourdie figurait à la première place, juste devant Fanny Gibert, deuxième du classement provisoire à l’issue des trois premiers blocs.

Julia faisait une entrée remarquable dans la compétition en enchaînant le premier bloc en dalle à vue. Puis, elle venait à bout du bloc 2, un jeté suivi d’un mouvement physique, au troisième essai. La compétition était bel et bien lancée pour elle, qui enchaînait le bloc 3 sur petites prises à vue également.

© Léo Guilbert

Fanny Gibert était la seule avec Julia à avoir enchaîné les trois premiers blocs. Deux essais pour le premier et le deuxième et seulement un pour le troisième. Égalité entre nos deux françaises au nombre de tops et d’essais, tout allait donc se jouer dans le dernier bloc…

Malheureusement, nos tricolores ne trouve pas la solution pour enchaîner ce bloc, ni même aller chercher la prise de zone. Le premier mouvement dynamique, où il faut se balancer puis sauter pour aller chercher les prises suivantes, les fait chuter à chaque tentative.

C’est alors l’américaine Megan Lynch qui créer la surprise. La jeune femme se met en place, se balance rapidement, et enchaîne ce dernier bloc à vue. Avec 3 blocs en 4 essais et toutes les zones à son actif, elle remporte donc le titre mondial universitaire, elle qui se qualifiait de justesse pour les finales.

Le fait de ne pas avoir attrapé la prise de zone du dernier bloc coûte cher à nos françaises. Julia Chanourdie termine tout de même sur le podium, remportant la médaille de bronze, derrière la japonaise Serika Okawachi, qui sortira le dernier bloc en 7 essais.

Fanny Gibert doit donc se contenter d’une 4ème place, ayant mis un essai de plus que Julia pour aller chercher la zone du bloc 1.

Enfin Maëlys Agrapart termine 6ème de ces finales, avec 1 top et 3 zones.

© Léo Guilbert

Toutes auront l’occasion de prendre leur revanche tout à l’heure, puisque nos trois françaises participent aux finales de l’épreuve de difficulté.

Victoire autrichienne chez les hommes

Chez les hommes, victoire écrasante de l’autrichien Elias Weiler. Habitué des compétitions internationales, le jeune homme de 23 ans sera le seul grimpeur à enchaîner tous les blocs de finale, après notamment un sacré combat dans le dernier problème.

Il remporte donc la médaille d’or de la plus belle des manières, devançant deux japonais: Yuji Fujiwaki, actuellement 11ème mondial du classement général des Coupes du Monde de bloc 2018 et Kaito Watanabe. Tous deux enchaîneront les trois premiers blocs, mais seul Yuji validera la zone du dernier bloc.

Les résultats complets des finales:

La suite du programme:

La compétition se termine aujourd’hui, par les finales de la difficulté.

Alors rendez-vous à partir de 15h45 sur PG, pour suivre la compétition en direct, sachant que cinq français sont en finale !

Samedi 23 juin :

16h00 – 18h30 : Finale difficulté hommes et femmes

Publié le : 23 juin 2018 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers compétition

championnat du monde universitaire