Le contenu

Coupe du Monde de Moscou 2018: résultats des qualifications masculines

© Léo Zhukov

Après l’étape de Meiringen la semaine dernière, une nouvelle Coupe du Monde de bloc attendait déjà les grimpeurs ce week-end: Moscou, en Russie, accueille la deuxième manche mondiale de l’année, avec au programme du bloc et de la vitesse.

Une première journée consacrée au bloc aujourd’hui, avec ce matin les qualifications hommes, avant les qualifications féminines qui auront lieu cet après-midi.

Voici le récap de ce premier tour… surprenant !

Une belle diversité de nation dans le top 5 !

Un coréen, un italien, un israélien, un russe et un japonais. Voilà les cinq premiers de ces qualifications. Une belle diversité de nations, avec quelques résultats plutôt surprenants.

Certes, ce n’est pas une surprise si Jongwon Chon se hisse à la tête de son groupe de qualification. Le coréen enchaînera les 5 blocs en 7 essais. Derrière lui, le russe Alexey Rubstov, qui joue à domicile sur cette étape, n’est pas loin. Il mettra seulement un essai de plus pour aller chercher une prise de zone, enchaînant lui aussi les 5 blocs en 7 essais.

Mais dans l’autre groupe, surprise: c’est Gabriele Moroni qui prend la première place. Âgé de 30 ans, l’italien aura mis toute son expérience à profit pour enchaîner les 5 blocs de sa poule en 7 essais. Avec un essai supplémentaire, on retrouve l’israélien Alex Khazanov, qui semble remis de sa contre-performance de la semaine dernière, où il terminait 57ème.

Enfin, c’est le jeune japonais de 21 ans Taisei Ishimatsu qui prend la 5ème place du classement général des qualifications empochant 4 blocs et 5 zones.

© Yann Golev

D’ailleurs, si les cinq premiers viennent de différents pays, derrière, un seul maillot domine: je vous laisse deviner lequel… celui du Japon bien sûr. Avec huit japonais dans le top 20, on est bien dans la moyenne devenue habituelle. Ainsi Kokoro Fujii passe en demi-finale, tout comme Tomoa Narasaki, Keita Watabe, Rei Sugimoto…

Il faut souligner le beau travail des ouvreurs, qui ont réussi à proposer deux circuits de qualification parfaitement similaires en terme de difficulté. Car la semaine dernière, il y avait une grosse disparité entre les deux groupes: dans le premier, 17 grimpeurs enchaînaient les 5 blocs; dans l’autre, 90% des compétiteurs réalisaient moins de trois blocs.

Enfin, notons le retour de Sean McColl en demi-finale. Le canadien a réussi à se qualifier pour la suite de la compétition, terminant 7ème de son groupe avec 4 blocs et 5 zones. Cela faisait plus d’un an qu’il n’était pas rentré en demi-finale d’une Coupe du Monde de bloc.

Pas de français en demi-finale…

C’est la mauvaise nouvelle du jour… Sur les cinq français au départ des qualifications, aucun n’a réussi à rentrer dans le top 10 de son groupe. L’aventure s’arrête donc là pour nos grimpeurs français sur cette étape.

© David Schweizer

Pourtant, ce n’est pas passé loin pour Alban Levier. Le vice champion de France, est le premier non-qualifié de son groupe, à deux petits essais de la demi-finale. Ça ne passe pas non plus pour Micka Mawem, 25ème, avec 2 blocs et 4 zones, ni pour Jules Nicouleau Bourles, 31ème avec 1 bloc et 4 zones.

Dans l’autre poule, il fallait au moins compter 4 blocs et 4 zones pour espérer passer en demi. Nicolas Pelorson n’en enchaînera que 3, terminant 16ème. C’est encore plus compliqué pour notre Manu Cornu national. En finale de la première Coupe du Monde de la saison la semaine dernière, il termine aujourd’hui 24ème de son groupe avec 2 blocs et 4 zones.

  • En exclusivité pour PG, Manu Cornu analyse ce tour de qualification:

Je ne sais pas vraiment si j’avais complètement récupéré de la semaine dernière mais ce n’est pas la première fois que nous avons des étapes qui se suivent comme aujourd’hui. Ce que je sais c’est que j’ai du moins grimper que d’habitude cette semaine car je n’avais pas assez de peau pour pouvoir m’entraîner et être ici aujourd’hui. Après ça a été un choix, pas payant pour cette fois là… je ne vais pas chercher d’excuses sur la semaine dernière.

Les 2 circuits proposés étaient très physiques. Et c’était, je pense, la seule exigence de ce circuit. La semaine dernière nous avions des blocs physiques mais pas à cette intensité, les ouvreurs y avaient mêlé beaucoup d’exigence technique, des petits pièges, il fallait grimper vraiment juste. Aujourd’hui soit tu étais un ours, soit tu allais t’asseoir dans les gradins pour la journée de demain.

On ne va pas se trouver d’excuses, on pêche niveau physique par rapport aux autres nations. Alban manque de réussite pour rester dans le coup, mais ce n’était pas un tour pour nous… C’est difficile de s’adapter dans un style aussi physique que ça… Nous avons beaucoup d’autres qualités comme on a tous pu le démontrer par le passé, mais aujourd’hui ça a été compliqué. C’est difficile d’accepter qu’aucun d’entre nous ne soit en demie, nous avons beaucoup d’attentes envers nous mêmes, nous voulons défendre les couleurs de la France le mieux possible, beaucoup de gens nous apportent leur soutien… c’est difficile.

Maintenant on a joué et pour ce coup là, on a perdu. Il faut rester digne et humble, nous aurons l’occasion de nous racheter, j’espère que les filles feront mieux que nous et sauront nous redonner le sourire! On part les encourager!

… Et des favoris qui passent à la trappe.

Nos français ne sont pas les seuls à s’être fait piéger par ce tour de qualification… En effet, le prometteur Yoshikuyi Ogata ne sera pas en demi-finale cette fois-ci. Jakob Schubert, qui semblait très en forme le week-end dernier à Meiringen, parvenant à rentrer en finale, termine aujourd’hui 25ème du général, tout comme Jan Hojer 35ème, ou Domen Skofic 41ème.

Le top 10 des deux groupes:

+ Les résultats complets

La suite du programme:

Espérons que les grimpeuses françaises feront mieux cet après-midi. On croise les doigts pour les voir en demi-finale demain !

Samedi 21 Avril :

15h00 – 20h05: Qualification bloc femmes

Dimanche 22 Avril :

08h00 – 10h15: Demi-finale bloc hommes et femmes
10h30 – 13h30: Qualification vitesse hommes et femmes
13h30 – 14h30 : Finales vitesse hommes et femmes

17h00 – 18h30 : Finale bloc hommes
18h30 – 20h00 : Finale bloc femmes

Publié le : 21 avril 2018 par Nicolas Mattuzzi 3 602 vues

# Univers compétitionBlocCoupes du monde

cdm bloc 2018cdm moscou 2018Moscou 2018