Le contenu

SOS, mes chaussons puent!!

- Le 15 février 2018 -

Et oui, nous y voilà enfin, le moment tant attendu d’aborder les odeurs de pieds !! Ce qui est finalement assez drôle avec ce sujet, c’est qu’on finit toujours par en rigoler. Pourquoi ? Par compassion peut-être…

Problème récurrent, voire même omniprésent, les odeurs de pieds sont parfois à la limite du supportable et peuvent amener à des situations pour le moins gênantes au pied des voies ou des blocs.

Alors profitons de ce début d’année propice aux bonnes résolutions pour prendre le problème à bras le corps !!

Pourquoi transpire-t-on ?

Sans rentrer dans des explications scientifiques à rallonges, sachez que notre corps régule une partie de sa température par le biais de la transpiration. Cette thermorégulation se produit grâce aux glandes sudoripares présentes sur tout le corps (ou presque). Et manque de pot, ces glandes sont en quantités très importantes sous les pieds…

Aussi déplaisante soit-elle, cette transpiration est nécessaire car son évaporation de la surface de la peau nous rafraichit.

Dans notre cas, mettre des chaussons s’apparente à courir dans un K-way !!

Et pourquoi ça pue ?

Les bactéries pardi !! En effet, des milliers de bactéries vivent à la surface de notre corps et raffolent de ce petit « écosystème » chaud et humide qui fait aussi office de chausson d’escalade. Tout est donc réuni pour qu’elles prolifèrent pour notre plus grand plaisir…

Pour l’anecdote, sachez que l’une de ces bactéries est la même qui est utilisé pour fabriquer la croûte du Munster…

Pour vous, nous avons tout essayé, demandé conseil à un Pharmacien et à un fabricant de chausson. Le plus marrant restera la lecture des forums qui regorgent d’idées pas toujours bonnes et de recettes de grand-mère.

Voici quelques « trucs et astuces » pour vous aider dans cette grande bataille contre les odeurs.

L’entretien et la gestion de vos chaussons : guide des bonnes pratiques !!

  • S’il vous plait, faites sécher vos chaussons après chaque utilisation. Il n’y a rien de pire que de ranger ses chaussons dans votre sac pour ne les ressortir qu’à la prochaine séance !! L’abomination suprême reste quand même le sac plastique… Allez, ne nous mentons pas, vous connaissez ce petit moment pour le moins désagréable où vous enfilez vos chaussons encore humides alors que votre dernier entraînement était….. la semaine passée. Une des solutions pour éviter d’oublier reste d’accrocher vos chaussons à l’extérieur de votre sac. Si vous le pouvez, évitez aussi de laisser votre sac dans votre coffre entre deux séances.
  • Il faut laver ses chaussons!! Et oui, pour ceux et celles qui en doutaient, les chaussons se lavent. Le plus régulièrement sera le mieux d’ailleurs et n’attendez surtout pas qu’ils puent. Une technique simple consiste à les laver à la main avec de l’eau tiède, du savon de Marseille (ou autre produit lessiviel doux) en utilisant une brosse. L’opération est très courte, redonne à vos chaussons un bel aspect neuf et retarde significativement l’apparition des odeurs. Vous pouvez aussi les passer en machine de temps en temps, à 30 degrés. Utilisez un vieux drap pour éviter que votre machine ne se transforme en Batucada et surtout, ne mettez pas d’habits avec car beaucoup de chaussons déteignent. Le petit plus de la machine à laver est que cela retend le chausson et redonne de l’adhérence à la gomme.
  • Quelle que soit la méthode, faites les sécher à l’air libre ou avec du papier journal en évitant bien sûr le classique radiateur ou le sèche-linge car les fortes chaleurs décollent la gomme (cf photo) !!
  • N’utilisez pas de produits sur-odorants svp !! Au diable les sachets de lavande, déodorants, Fébreze… C’est encore pire après.
  • BOOT Bananas vous connaissez ? Cet accessoire en forme de banane est un absorbeur d’humidité à mettre dans vos chaussons après votre séance. Ces bananes agissent sur les bactéries grâce au principe des charbons actifs, huiles essentielles, bicarbonate de sodium…

Prenez soin de vos pieds !!

  • Si le contexte le permet, vous pouvez vous laver les pieds avant de commencer la séance. La manœuvre est contraignante certes, mais si vous souffrez de vos odeurs de pieds, le jeu en vaut la chandelle et toutes les batailles seront bonnes à mener.
  • Les mauvaises odeurs peuvent aussi venir de mycoses qui, comme les bactéries, font partie des microbes. Demandez à votre médecin de la poudre type Amycor pour traiter une mycose déjà en place ou pour une utilisation préventive. Ce type de produit peut s’utiliser partout (baskets, chaussures de ski…) et est très indiqué pour le traitement des « zones de macération »… Des produits similaires (à base d’Econazole) sont en vente libre chez votre pharmacien.
  • Autre astuce pour le pied des voies en salle ou vos déplacements dans les salles de bloc : les claquettes (ou tout autre produit du genre) !! Cela vous permet de tenir éloigné vos pieds de la zone de guerre que constituent les tapis de réception…
  • Il existe bon nombre de sprays aux huiles essentielles appropriés qui permettent de lutter efficacement contre les odeurs grâce à leurs pouvoirs anti-bactériens (disponibles en pharmacie ou dans des boutiques spécialisées).
  • Si le problème vous semble plus grave, consultez un médecin.

Tout le monde en parle:

L’acide borique est souvent cité pour lutter contre les odeurs. Ce produit n’est plus disponible en vente libre et vous aurez besoin d’une ordonnance de votre médecin. Ce produit n’agit pas sur les odeurs mais sur la transpiration. La poudre PAPS est elle aussi souvent mis en lumière comme une idée magique. Depuis sa réintégration dans les échoppes (suite à une interdiction de mise sur le marché en 2011), sa nouvelle formule non-médicamenteuse permet de limiter la transpiration (et non les odeurs). Attention tout de même pour les femmes enceintes ou en phase d’allaitement car son utilisation est déconseillée. Son utilisation est aussi proscrite si vous avez une lésion aux pieds (courant durant l’été lorsque l’on est souvent pieds nus ou en tongues).

Ces deux « poudres » auxquelles j’ajouterai le talc, doivent être utilisées avec doigté pour éviter l’accumulation de poudre au fond des chaussons. Accumulation qui, vous l’aurez compris, devient vite répugnant avec la transpiration.

Enfin, l’utilisation de gel hydroalcoolique et autre alcool à brûler n’est absolument pas à conseiller. Vous devez avant tout penser à votre santé et à celle de vos pieds, ce qui passe par le respect de sa flore cutanée qui agit comme un véritable rempart contre les attaques en tout genre comme les infections.

« Best of » des idées loufoques lues sur le net:

« Il faut imbiber ses chaussons avec de la gnôle »

J’aime à penser que c’est dans une gourde que la gnôle est le mieux…

« Il faut mettre ses chaussons 48 heures au congélateur »

Faux, faux, faux !! Aussi faux que peut l’être la légende urbaine qui consiste à croire que le froid tue les microbes. Le froid ralentit tout au plus leur reproduction… on parle même d’hibernation microbienne.

« Il faut se mettre de la pof sur les pieds »

Compte tenu des problèmes de santé à venir liés à l’utilisation de certaines magnésies, et du phénomène de dessèchement cutané généralement constaté sur nos doigts, cette technique ne peut pas être plébiscitée…

« Acheter de nouveaux chaussons »

Oui, cette méthode marche et permet de ne pas avoir honte auprès de votre collègue que vous avez invité(e) à venir essayer l’escalade (en tout bien tout honneur…). D’ailleurs acheter ses chaussons est dorénavant possible sur Planetgrimpe…

« Se couper les pieds »

Oui, cette méthode est aussi possible. Sachez avant de vous lancer que si vous décidez de le faire vous-même, ça peut potentiellement faire très mal (petit conseil : c’est plutôt à ce moment-là que la gnôle est utile…). Sachez aussi que les prothèses ne sont pas remboursées intégralement par la sécu…

« Grimper pieds nus »

Ce n’est pas notre Charles ALBERT national qui enchaine les 8C bloc pieds nus qui nous dira le contraire… Et puis, pour ceux dont l’idée d’avoir à mettre les mains sur des prises où de vilains pieds nus étaient juste avant dégoûte, sachez que vos mains sont généralement bien plus sales que vos pieds…

Publié le : 15 février 2018 par Vincent vues

# Dossiers# Univers MatosDossiers matériel