Le contenu

Récit: stage au Japon avec l’équipe de France pour une première préparation au combiné

En prévision des JO 2020 et des JO de la jeunesse à Buenos Aires en 2018 l’Equipe de France est allée au Japon pour un stage de préparation spécifique au combiné. Les meilleurs cadets et seniors de la compétition de Saint Étienne fin Novembre ont fait le voyage pour s’entraîner en compagnie des Equipes Japonaise et Autrichienne.

Notre athlète PG Hugo Parmentier était de la partie, il nous raconte cette expérience très enrichissante… 

Un échange culturel

Sur place le programme était concocté aux petits oignons par l’équipe Japonaise. Dès notre arrivée à l’aéroport nous étions guidés par un des entraîneurs pour nous aider à naviguer dans ce pays à la langue et la culture si différente de la nôtre.

Nous étions logés dans l’équivalent de l’INSEP, un énorme centre bien gardé et Top secret ( « no photos please » ).

Le choc culturel a été fort : des contrôleurs poussant les gens dans le métro bondé, notre ami Léo Favot se faisant enjambé par des passants suite à une chute malencontreuse, des tours de jeux à l’atmosphère apocalyptique en passant par de la nourriture inattendue et des karts Mario en pleine rue… Le dépaysement était garanti !

 

Un échange sportif 

Durant les 6 jours sur place, nous avons fait 4 séances de grimpe dont 2 journées de simulation au combiné.

En terme d’escalade rien de vraiment révolutionnaire si ce n’est des sets de prises magnifiques et en abondance! Ainsi que la présence d’1 voir 2 niveaux de difficulté extrêmes : des blocs plutôt longs et intenses où les bons placements sont indispensables à l’enchaînement de ces passages très soutenus. On pourra aussi noter le peu (voir l’absence) d’espaces d’entraînement et outils de torture  : type salle de muscu, lests etc.

Nous avons pu échanger et observer les méthodes de nos hôtes pendant les séances et temps off. Ce qui m’aura marqué le plus est sûrement le temps consacré à l’échauffement au sol (étirements dynamiques, proprioception, utilisation du corps dans l’espace, élastique) et le peu d’escalade à forte intensité.

Leur enthousiasme et leur envie de « jouer » sur le mur faisait plaisir à voir ( après les circuits ils se lançaient vite des défis : type bloc, coordinations avec l’envie d’aller chercher plus loin à chaque essai ).

Lors des simulations l’ambiance et l’émulation ont toujours été saines. Ce furent de réelles mise en situation et se confronter à ce niveau d’exigence a été instructif.
Nous avons eu droit a une vingtaine de caméras de Télé tout au long de la journée consacrée au combiné Olympique.

Un échange marquant

Yoshiyuki Ogata, en progression constante depuis quelques années, déjà médaillé en Coupe du Monde de bloc et multiple finaliste en difficulté le tout à 19 ans m’expliquait qu’il ne faisait essentiellement que de l’escalade et des exercices de gainage et des anneaux (raisonnablement) le tout à poids de corps !

Ce fut une super expérience et un bon entraînement pour la suite. Je tiens à remercier et au nom de toute la team, l’équipe Japonaise pour son accueil et sa gentillesse. Il faudra revenir !!

Merci à mes sponsors pour les soutiens 😉  Planetgrimpe, Petzl, Scarpa, BlockOut

Publié le : 13 décembre 2017 par Charles Loury vues

# Actualités PG# Univers compétition