Le contenu

Analyse des critères de sélection en équipe de France: retour sur le cas Bonder à Kranj

© FFME

Une fois n’est pas coutume, PG a décidé d’analyser d’un peu plus près cette sélection française pour la dernière étape de difficulté de la saison à Kranj. Cette analyse est le fruit d’une interrogation de notre part et de nos lecteurs au sujet de la sélection de Jeremy Bonder, bloqueur émérite de l’équipe de France depuis plusieurs années, qui se retrouve sélectionné pour cette dernière étape de difficulté.

Aux premiers abords, on pourrait bêtement penser à une erreur, mais en y regardant d’un peu plus près, on constate que Jeremy est sélectionné sur « critère complémentaire », une possibilité de sélection comme le signifie le règlement de la FFME:

Extrait du règlement de la FFME

De façon légitime, nous avons donc souhaité en savoir plus et nous avons contacté Cécile Avezou, entraîneur/sélectionneur de l’équipe de France afin de comprendre ce fameux critère complémentaire:

Pour expliquer la situation, Jeremy a été pris sur des critères complémentaires pour stratégie à moyen terme de la FFME. Il change de projet, il était auparavant sur un projet bloc en ayant été un athlète très performant pendant de nombreuses années, et là il passe sur un projet difficulté. Il a eu l’occasion de s’inscrire à Kranj suite à un entraînement avec l’équipe de difficulté et la DTN ainsi que la commission de sélection a décidé de lui permettre de participer à cette coupe du monde. L’année prochaine il sera sur la même ligne que les autres avec les nouveaux critères de sélection.

De notre côté, il est vrai que l’argument se tient de sélectionner un grimpeur sur critère complémentaire si il a un projet diff. Cela permet de l’accompagner, de lui permettre d’acquérir de l’expérience et de faire ses armes.

Mais la question réside plutôt dans le choix des grimpeurs. Les finalistes aux championnats de France n’ont-ils pas leur place? Les jeunes qui poussent fort n’ont-ils pas besoin d’expérience? Quelque soit le choix du ou des grimpeurs sélectionnés avec ce critère, on peut être d’accord ou ne pas l’être, chaque sélection sur critère complémentaire peut être sujet à discussion, et il revient aux sélectionneurs de l’équipe de France la lourde tâche de faire le(s) bon(s) choix.

Cependant, selon nous, la principale limite de ce critère complémentaire est qu’il manque  cruellement de transparence, tout du moins aux yeux du grand public, puisqu’il permet finalement de sélectionner n’importe quel grimpeur sans avoir besoin de réellement justifier ce choix (d’ailleurs sur la feuille de sélection de la FFME, il est simplement inscrit « critère complémentaire », sans aucune autre précision).

Sélection officielle pour Kranj avec les différents critères.

Quoiqu’il en soit, nous souhaitons bonne chance à Jeremy Bonder pour la suite de sa carrière en diff et également à tous les futurs champions qui représenteront la France dans les années futures.

Publié le : 13 novembre 2017 par Charles Loury 4227 vues

# Actualités PG# Dossiers# Univers compétition

équipe de Franceffme