Le contenu

Fanny Gibert première bloqueuse de l’Histoire médaillée des Jeux Mondiaux !

Elle était la seule française engagée sur l’épreuve de bloc des Jeux Mondiaux… Fanny Gibert repart médaillée de bronze au terme des finales ! Chez les hommes, nette domination du Japon, tandis que chez les femmes, c’est la jeune serbe Stasa Gejo qui s’impose.

Retour sur les premières finales de bloc de l’Histoire des Jeux Mondiaux.

Fanny Gibert sur la troisième marche du podium !

Elle est allée la chercher Fanny cette médaille ! Dorénavant, la grimpeuse de l’équipe de France peut se vanter d’avoir été la première bloqueuse médaillée de l’Histoire des Jeux Mondiaux. En effet, depuis la création de cet événement en 1981, c’est la première fois que le bloc fait son apparition au programme de la compétition, bien que l’escalade de difficulté et de vitesse y figurent depuis quelques annéesdéjà.

Pourtant, les finales n’ont pas commencé de la meilleure des façons pour Fanny Gibert. Si l’allemande Monika Retschy, la japonaise Miho Nonaka et la serbe Stasa Bejo sortent le premier bloc en quelques essais, notre tricolore ne parvient pas à trouver la solution, ne validant même pas la prise de zone.

Mais c’est déterminée qu’elle s’élance dans le deuxième bloc, qu’elle sortira à vue ! Elle sera la seule grimpeuse, avec Akiyo Noguchi, à réaliser une telle prestation.

Et Fanny n’avait pas encore dit son dernier mot… Voilà que notre française récidive dans le troisième bloc, le sortant à vue de nouveau. Quelle performance, quand on sait que ce problème ne sera validé que par une autre finaliste !

Et même si Fanny n’enchaînera pas le dernier bloc, ses deux blocs à vue lui suffisent pour monter sur la troisième marche du podium et ainsi être médaillée de bronze, derrière la japonaise Miho Nonaka.

Devant, victoire incontestable de Stasa Gejo. La jeune serbe sera la seule finaliste à compléter tous les blocs, en 10 essais.

1- Stasa Gejo (SRB)
2- Miho Nonaka (JPN)
3- Fanny Gibert (FRA)

Le japonais Yoshiyuki Ogata brille chez les hommes !

Chez les hommes, comment imaginer un podium international sans un japonais sur la plus haute marche de celui-ci ? Si c’est Tomoa Narasaki qui dominait les qualifications en début de journée, c’est finalement son compatriote de 19 ans, Yoshiyuki Ogata, qui se voit devenir le premier bloqueur couronné des Jeux Mondiaux.

Et cette médaille d’or, Yoshiyuki la mérite amplement ! Il réalise aujourd’hui les plus belles finales de sa (jeune) carrière, en étant l’unique finaliste à monter au sommet de tous les blocs. Pourtant, ces blocs n’étaient pas si simples… notamment ce deuxième problème très physique, qui ne se laissera dompter par aucun grimpeur… Aucun ? Avant le passage de Yoshiyuki en tout cas. Car il ne fera qu’une bouchée de ce bloc, qu’il tope à vue.

Avec 4 blocs en 9 essais, il termine donc premier de cette compétition, devant l’allemand Jan Hojer, qui comptabilise 3 blocs en 6 essais (et qui se payera le luxe de ne pas utiliser la prise de zone du dernier bloc) et le russe Alexey Rubstov, avec un bloc de moins que Jan Hojer.

1- Yoshiyuki Ogata (JPN)
2- Jan Hojer (ALL)
3- Alexey Rubstov (RUS)

Micka Mawem, à un petit essai du podium…

Nous ne sommes pas passés loin d’un deuxième podium tricolore ce soir ! Micka Mawem a frôlé de tout près une troisième, voir une deuxième place. En effet, après une très belle entrée en matière où il enchaîne le premier bloc à vue, il chute la prise finale dans la main du deuxième bloc.

Micka se rattrape alors dans le dernier bloc de la compétition, qu’il enchaîne en trois essais… Soit un essai de plus que le russe Alexey Rubstov, qui, avec 2 blocs en 3 essais, devance Micka Mawem d’un petit essai.

Manu Cornu, le troisième bloqueur français engagé sur ces Jeux Mondiaux, ne parviendra à valider que le dernier bloc de ces finales, prenant ainsi la 6ème place de cette compétition.

Les résultats complets:

Demain, place aux épreuves de vitesse avec de nouveau trois français engagés. Puis dimanche, Romain Desgranges et Julia Chanourdie clôtureront les épreuves d’escalade avec la difficulté.

Photos: The Circuit Climbing, FFME

Publié le : 21 juillet 2017 par Nicolas Mattuzzi vues

# Actualités PG# Univers compétition

fanny gibertjeux mondiauxmickael mawem