Le contenu

Coupe du Monde de Chamonix: Janja Garnbret au sommet lors des demi-finales !

Après le show d’hier soir, c’était au tour des femmes de prendre possession du mur ce matin. 10h00, la première compétitrice s’élance. La voie s’annonce très résistante, avec une fin lunaire, qui, à elle seule, pourrait très bien être proposée comme un bloc de Coupe du Monde.

Fabuleuse leçon de grimpe donnée par Janja Garnbret !

C’est presque une habitude pour Janja… Attendre que toutes les grimpeuses butent dans la voie, pour s’élancer en dernière et proposer une véritable démonstration d’escalade, quand tout le monde au pied de la voie pense le tracé impossible.

C’est ce qu’il s’est (de nouveau) produit à Chamonix il y a quelques instants. Alors que les 3/4 des demi-finalistes se tiennent dans un intervalle de six prises, aucune grimpeuse n’atteint le sommet de la voie. La partie centrale, inclinée à plus de 45°, entame clairement les avant-bras de nos 26 grimpeuses. Des mouvements très physiques, sur pinces, qu’il faut appréhender avec douceur pour ne pas se faire emporter dans son élan.

Janja, dernière grimpeuse à s’élancer, est la seule à pouvoir libérer cette voie, restée invaincue malgré les assauts répétés des 25 autres demi-finalistes. Instinctive, la jeune slovène ne se pose pas de question et avance. Elle s’autorise même des moments de décontraction sur des prises qui ont fait chuter d’autres compétitrices. Très vite, elle atteint la sortie du dévers. À ce moment, elle a déjà remporté les demi-finales. Mais tout n’est pas failli pour Janja, qui veut bel et bien clipper le relais final.

Après une saison quasi-complète de Coupes du Monde de bloc, la slovène négociera à merveille les mouvements délicats tracés par les ouvreurs en fin de voie. Sous un tonnerre d’applaudissements, elle attrape la dernière prise, s’offrant la première place du classement !

Quand l’incroyable scénario d’hier se reproduit…

Souvenez-vous hier soir, Romain Desgranges devait sa place en finale grâce à la contre-performance du slovène Domen Skofic.

Aujourd’hui, le hasard a décidé de nous faire revivre les mêmes événements qu’hier. Julia Chanourdie, qui fait partie des six dernières grimpeuses à s’élancer, semble en forme. Les premiers mouvements de la voie ne semblent être qu’une formalité pour elle, tandis que sa marge physique lui fait avaler les mouvements si puissants au beau milieu du dévers. Mais alors que la jeune française semble en avoir encore sous le capot, elle commet l’irréparable sur une pince fuyante à appréhender. Retour au sol plus tôt que prévu pour elle, qui se classe 8ème.

Mais il reste encore cinq des meilleures compétitrices à passer. Cinq grimpeuses qui n’ont pas pour habitude de se faire avoir dans une voie de finale… Et elles ne se laisseront pas dérouter dans ce tracé, dépassant la marque laissée par Julia. Toute ? Non. Mina Markovic commet une erreur, la ramenant droit au sol. C’est donc de nouveau une slovène qui sauve notre française, qui prend donc sa place en finale et qui sera la première à grimper ce soir !

Une demi-finale qui a laissé sa chance aux outsiders !

Si les favorites du circuit mondial comme Jessica Pilz, Anak Verhoeven, Jaïn Kim ou encore Janja Garnbret seront bien présentes en finale ce soir, cette voie de demi-finale a laissé la possibilité à des grimpeuses plus méconnues de s’exprimer pleinement.

On retiendra notamment la grosse performance de l’ukrainienne Ievgeniia Kazbekova, qui sera la première à nous faire découvrir les mouvements périlleux du sommet de la voie. À 20 ans, elle participera à sa première finale de Coupe du Monde.

Une première finale ? Oui, ce sera également le cas pour la slovène Mia Krampl, qui, pour sa première participation à l’étape de Chamonix, se souviendra longtemps de ce moment.

Enfin, c’est également la première fois que la norvégienne Tina Johnsen Hafsaas se glisse parmi les huit meilleures d’une Coupe du Monde. Ainsi, sur les huit finalistes, trois grimpeuses participeront ce soir à leur première expérience en finale…

Petite déception pour l’américaine Margo Hayes, qui aurait eu toute sa place en finale. Pourtant à l’aise dans ce début de voie, elle zippera du pied en plein mouvement.

Il n’a pas manqué grand chose à Nolwenn Arc, qui chute sur le même mouvement que Julia Chanourdie. Etant quatre grimpeuses à tomber sur cette marque 31, la championne de France en titre sera départagée suite aux résultats de la veille. Elle prend donc la 11ème place de cette étape.

Salomé Romain et Mathilde Becerra se font avoir sur une pince à aller chercher très loin. Pas de finale pour elles cette fois-ci, qui terminent 15ème et 16ème.
Enfin, Nolwenn Berthier et Hélène Janicot prennent les 20ème et 22ème place.

Les résultats complets:

On se retrouve d’ici quelques heures pour vivre les finales de cette Coupe du Monde de Chamonix. Ce seront d’abord les hommes qui ouvriront la soirée, de 20h50 à 21h30, avant les finales femmes, de 21h50 à 22h30.

Publié le : 13 juillet 2017 par Nicolas Mattuzzi 4319 vues

# Univers compétitionCoupes du mondeDifficulté

cdm chamonix 2017cdm diff 2017chamonix 2017