Le contenu

Test matos: les chaussons Scarpa Instinct

Scarpa continue de développer sa gamme de chaussons en respectant une logique établie : une base de chausson déclinée en plusieurs modèles. De cette manière, la firme italienne répond aux attentes multiples et variées des grimpeurs. Voilà donc pourquoi on peut effectivement parler de «  gamme Instinct », avec pas moins de 4 déclinaisons (S, VS, VSR et lacet).

La gamme Instinct n’est jamais présentée comme étant une gamme de chausson « élite » ou « ultra performant » prenant place dans la hiérarchie entre les Vapor et les Booster, Drago et autres Magot.

Pour autant, la réalité de terrain démontre que les Instincts (VS et VSR en tête) sont des armes, plébiscitées dans de nombreux médias et par leurs utilisateurs. Cette réussite s’explique aussi par un ratio performance/polyvalence/accessibilité de tout premier ordre.

Nous avons testé la version lacet qui, de par ce mode de fermeture, se destine à une utilisation en falaise. Ce nouvel attribut place-t-il cette version parmi les « tops » de la catégorie?

Nous avons proposé à Jean-Luc JEUNET de nous donner son avis pour notre plus grand plaisir. Pour les moins de 20 ans qui pourraient penser que Jean-Luc est le réalisateur d’Amelie Poulain, je vous arrête tout de suite !! Jean-Luc JEUNET fait partie de ces grimpeurs (comme Tony LAMICHE, Yann GHESQUIERS, Liv SANSOZ…) qui nous ont fait rêver dans les années 2000 en trustant toutes les pages de Grimper Magazine de leurs exploits en falaise.

Revenons à nos moutons !

Dans la forme et la construction, nous sommes face à un Instinct VS (ou VSR) avec quelques changements. Scarpa a fait en sorte d’assurer un maximum de maintien avec comme double objectif :

  • Eviter que le pied ne bouge dans le chausson
  • Eviter que le chausson vrille lors des appuis sur petites prises en carre interne ou externe.

Je m’explique : si vous prenez une babouche ou une paire de tong et que vous essayez de marcher sur un pan très incliné, il y a toutes les chances du monde que vous perdiez l’équilibre. Vos pieds vont glisser pour retrouver l’horizontalité mais pas vos tongs… Allez allez, vous connaissez ce phénomène! Surtout quand il fait chaud et que l’on transpire…

Deuxième phénomène constaté : la vrille. Un « mauvais chausson » ou pour être plus clair, la fameuse babouche d’Aladin, va se vriller lors des appuis sur petites prises en carre externe ou interne. La pointe et l’arrière vont se désolidariser pour ne plus être alignés. Et ça, les amoureux de la précision, les artistes de la pose de pieds, les rois de la dalle, ils détestent.

C’est pour ces deux raisons que nos constructeurs travaillent sur des structures type Bi-tension sur cet Instinct pour assurer une meilleure transmission des forces lors des appuis. Et voilà pourquoi on préconise des chaussons à lacets afin de garantir un serrage minutieux (voir micrométrique diront certains) pour une utilisation en falaise car c’est bien là que l’on rencontre le plus souvent des prises de pied toutes, toutes, toutes petites…

Bon il faut admettre que la majorité des grimpeurs (y compris les forts) ne se pose pas autant de questions.

Mais revenons à nos moutons !!

Donc finit l’unique scratch et place à des lacets efficaces et qui descendent plutôt bas. L’enrobage sur le dessus de la pointe s’inspire de la version S de la gamme Instinct. La surface protégée est moins grande que sur les VS mais elle permet à la pointe de ne pas se déformer. En effet la bande de gomme part de la pointe pour venir s’insérer de chaque côté des orteils pour agir tel un tendeur.

Enfin, il faut noter aussi la présence de TPU (bande de plastique) sur les côtés du chausson pour qu’il ne se détende presque pas et l’utilisation logique de la gomme Vibram XS Edge.

Sur le terrain, on retrouve toutes les qualités qui font la réussite de cette gamme Instinct. Une précision redoutable dans un confort et une polyvalence qui font mouche. Le chausson est léger et distille de bonnes sensations. Le talon ne souffre d’aucun reproche.

Que doit-on en penser ?

Que c’est une réussite forcément ! Oui, et on ne se faisait pas trop de soucis à ce sujet. Mais que doit-on en penser face à ses cousins de la même gamme ?

L’apport d’un système de fermeture à lacet apporte de la technicité à ce chausson sans créer un vrai décalage avec les autres modèles de la gamme.  En tout cas, ce décalage ne sera pas perceptible par le commun des mortels… Si vous êtes un fan des Instincts VS, alors cette version lacet peut devenir une option intéressante pour une utilisation « falaise ».  Les lacets seront aussi un allié de choix pour ceux qui ont les pieds très fins et qui avaient du mal à remplir les VS/VSR par exemple.

La boucle est donc bouclée pour cette gamme Instinct. L’avis de Jean Luc JEUNET en guise de conclusion:

Ce nouvel Instinct lacet est toujours un chausson axé sur la polyvalence en falaise et en bloc (et pourrait même devenir un très bon chausson de grande voie). C’est évidemment un rajeunissement du modèle précédent avec un nouveau look noir/ orange sympa.

Le programme de ce chausson est toujours de combiner confort et précision. Effectivement très précis en petites prises, le laçage permet de régler un excellent maintient du pied: on évite ainsi l’effet de torsion du chausson en chargeant des petits pieds en carre interne ou externe.

Au départ on a une sensation désagréable de ne pas avoir le pied qui remplit complètement les volumes du chausson. Cette sensation disparaît rapidement en 2 à 3 séances pour avoir un chaussant des plus parfaits. On ne prendra pas trop petit, une taille en dessous de la taille ville est suffisant.

Le talon est très enrobant et performant en crochetage.

Avec sa forme asymétrique et sa pointe légèrement plongeante, combinées au  » Bi Tension System  » du constructeur, on a un touché de rocher agréable et performant. On arrivera aussi bien à profiter de toute son allonge en poussant sur un petit pied que de profiter du « griffé » en dévers.

Malheureusement, je regrette  tout de même que le laçage ne vienne pas suffisamment bas sur les orteils pour pouvoir régler au mieux le chausson à son pied… d’ailleurs c’est un modèle préférable pour les pieds plutôt larges.

Pas d’innovations marquantes avec cet Instinct donc, mais c’est  évidemment une valeur sûre pour les falaisistes.

Jean-Luc JEUNET