Le contenu

Retour sur l’étape de Karma du Rock Tour

Samedi 22 avril nous avons rendez-vous pour la 5e étape du Rock Tour.

La concurrence était bien là: malgré le fait que nous avions annoncé les dates depuis plus de 6 mois, Arkose organisait un contest le vendredi soir et Degré Plus son légendaire Challenge Lamouret le dimanche.

Nous étions donc 80 valeureux grimpeurs pour se frotter aux 28 blocs de qualif qui ont été répétés en cumulé 1 351 fois.

Il y en avait pour tous les goûts : du dévers, de la dalle, 1 run&jump, du toit, dynamique, statique, physique, technique, des compressions, des arquées, bref de tout.

Ce ne fût pas facile mais au terme des 3h, 2 grimpeurs avaient tout réussi.

En attendant les finales, les lots sont distribués. A son habitude, le jeune Alex 9 ans tire au sort son père puis enfin Mathieu qui ne rentrera pas seul ce soir mais bien avec son Pouf…

 

6 femmes et 7 hommes ont pris leur ticket pour les finales.

21h tapante, début des finales :

Chez les filles, le bloc Volx les met tout de suite dans le bain. Le premier mouve est un jeté latéral, puis une remontée sur inversée pour attraper une petite réglette suivie par un gros blocage vers un bi-doigt et enfin un jeté sur le bac finale.

A ce petit jeu, Camille Faille enchaine sans sourciller tandis qu’Aurélie mettra 2 essais.

Le second bloc est 100% volumes Flathold, les petits chouchous d’Antoine. L’idée des ouvreurs (et oui, ils en ont…) était de forcer un « petit » jeté à 2 mains sur le premier mouve puis une traversée et enfin un blocage. Bien sûr tout ça avec uniquement des plats. Bon ils ont tout de même fait une entorse à la philosophie du bloc en ajoutant une bonne réglette pour le dernier mouv.

Entre la théorie et la pratique, parfois on peut y glisser le Grand Canyon. Et là, ce fut le cas, seule Camille F. parvient à faire le premier mouve en dynamisant, puis enchaine. Le rêve des ouvreurs de faire jeter des filles à 2 mains sur les plus beaux plats de la terre s’envole comme neige au soleil. Un jour, ça arrivera peut-être, un jour La Femme (avec un F majuscule) connaitra la jouissance ultime de ce moment suspendu en pleine maitrise de son corps magnifique, de son univers, la compréhension de la juste dose de dynamisme, de compression, de gainage, de précision qui fait toute la différence dans ces mouvements entre la chute et la réussite. En attendant et bien nos finalistes restent sur le plancher des chèvres.

Le bloc 3 est une dalle en traversée, enfin Camille F. connait l’échec et lâche un essai ! Aurélie réalise de bons runs mais tombe sur l’avant-dernier mouve en jeté (on ne change pas une équipe qui tombe).

Chez les mecs, le premier bloc est bien physique. Il faut lâcher du blocage pour avancer sur les boules plates avant de faire une canne à pêche pour arriver sur le Bac …heu… plat final.

Clément et Antoine sortent à vue, Théo et Yohann prennent un essai et enchainent à grand renfort de biceps.

Dans le bloc 2, Yann s’est fait plaisir sur les réglettes. Et comme il dit toujours, si t’as pas de doigts pas de chocolat. Bref 3 grimpeurs arrivent à faire le premier mouve et seul Baptiste atteint la prise finale au 3e essai lors d’un run survolté.

Le bloc 3 est dans le toit, il faut sortir les abdos et faire preuve de rési dans ce bloc de 11 mouve. Visiblement un peu entamé par les qualif et les 2 blocs précédents, ils tombent tous juste avant le bac final, si proches de la victoire…

Pour sa première participation, Clément remporte l’étape de Karma, suivi par Antoine le Normand et Yohann.

Chez les filles, vous l’aurez compris Camille F. l’emporte, devant Aurélie et une autre Camille.

 

Et maintenant me direz-vous, que fait-on ?

Une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre, une autre…

Et oui initialement, nous devions finir les étapes à Isatix. A Caen cette dernière étape ? 

Bon pour l’instant l’ami Marco est plus maçon que grimpeur. La preuve la photo reçue hier :

Sans vouloir m’avancer, ça semble un peu juste pour juin !

Ensuite, on a rêvé du Grand Palais. Et cette fois, l’écart entre le rêve et la réalité se situa pile au niveau du portefeuille.

Bon chez nous de l’oseille on n’en a pas trop mais concernant les projets, on est multimillionnaire. Donc je vous annonce que nous ferons la Finale du Rock Tour 2016/2017 à Fontainebleau. Là où tout a commencé et donc un passage obligatoire pour conclure cette saison du Rock Tour.

Et maintenant vous n’aurez plus d’excuse car Le Retour Aux Sources vous y accueillera chaque année.

Publié le : 26 avril 2017 par Charles Loury vues

# Actualités PG# Univers compétition

rock tour 2017