Le contenu

Alex Puccio, sacrée pour la 10ème fois championne américaine de bloc, aux côtés de Nathaniel Coleman !

04h00 du matin en France. Une bonne partie des français dorment, plongez au plus profond de leur sommeil.
20h00 aux USA. La salle de Salt Lake City fait le plein de spectateurs. Les 9 meilleurs américains et américaines sont dans les starting blocks. Concentrés. Ils se répètent les mouvements qu’ils viennent de lire. Dans quelques minutes, l’un d’eux sera sacré Champion américain de bloc 2017…

_____________________________________________________________________

Nathaniel Coleman s’était qualifié de justesse pour les finales. Vainqueur en 2016, il était celui qui avait détrôné Daniel Woods d’une longue série de victoires l’année dernière. Il venait ce week-end défendre son titre, malgré une blessure au doigt survenue un mois plus tôt à peine. Tout le monde le pensait alors forfait pour la compétition… Mais non. C’était bien lui qui était l’un des deux seuls grimpeurs à enchaîner l’ensemble des 5 blocs en qualification.

Puis vinrent les demi-finales. Plus que 23 grimpeurs pour 9 places en finale. La sélection est rude, les 4 blocs proposés très exigeants. Kai Lightner, le meilleur, n’en sortira que 2. Nathaniel Coleman, 1, en 3 essais. Il se classait 9ème, et rentrait de justesse en finale.

Mais en finale toutes les cartes sont redistribuées, et le jeune champion américain le sait bien. Dès l’instant où le chronomètre démarre, Coleman sait exactement ce qu’il doit faire et comment il doit le faire. La détermination inonde son regard. Il ne reste plus que le bloc et lui, malgré tous ses concurrents, dont certains des meilleurs grimpeurs du monde, comme le russe Alexey Rubstov.

Rapidement, Nathaniel affirme sa domination. Il enchaîne très vite le bloc 1, comme cinq autres grimpeurs. Puis, il vient à bout des blocs 2 et 3 comme deux autres grimpeurs. Tout se jouera dans le dernier bloc, entre lui et Kai Lightner. À ce stade, tous les deux ont sorti les trois précédents. Mais Nathaniel ne craque pas. Il enchaînera ce bloc sur-physique à vue, remportant ainsi son deuxième titre consécutif de Champion américain de bloc !

Elle avait gagné en 2006, 2007, 2008, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015. En 2016, elle se faisait détrôner par la jeune Megan Mascarenas, mais prenait tout de même la médaille d’argent. Il est clair qu’Alex Puccio était venue ce week-end en guerrière, récupérer son titre ! 

Victime d’une opération au cou en Juin dernier, il faut tout de même souligner que l’américaine revenait de loin. Mais elle n’avait rien perdu de son talent. Depuis qu’elle était apte à regrimper, Alex avait gagné les 10 compétitions auxquelles elle avait participé. Elle venait ce week-end transformer ce 10/10 en 11/11.

Mais la concurrence allait être rude, et elle le savait. En effet, pour la première fois, Ashima Shiraishi et Brooke Raboutou avaient enfin l’âge de venir disputer les championnats américains en catégorie seniors. Les finales allaient être intenses !

Mais Alex Puccio aborde les blocs un par un. Cette dernière a l’habitude de gérer des finales comme celles-ci. Les blocs allient un savant mélange de technique et de physique, de quoi convenir aux compétitrices. Finalement, Alex Puccio s’impose, avec 3 blocs sur 4. Ashima Shiraishi et Brooke Raboutou la suivent de près, en enchaînant elles aussi le même nombre de blocs. Mais la victoire finale revient à Alex Puccio, qui s’impose comme la meilleure américaine de la discipline, comptabilisant maintenant 10 victoires en 12 ans….

Les résultats complets:

 

  • Le replay de la compétition, disponible ici !

Publié le : 05 février 2017 par Nicolas Mattuzzi

# Actualités PG# Univers compétition

ABSalex puccionathaniel coleman