Le contenu

6 questions à Sean Mc Coll au sujet de l’escalade aux JO

Il y a quelques semaines, l’escalade intégrait officiellement le programme des jeux olympiques de Tokyo en 2020. Le sujet divise les grimpeurs, et nous sommes donc  allés poser quelques questions à Sean McColl histoire d’avoir son avis sur la question…

Salut Sean ! La grosse actualité du moment, c’est l’escalade qui intègre les JO en 2020 à Tokyo. Selon toi, qu’est-ce que cela va apporter à notre sport ?

Je pense que l’intégration de l’escalade aux JO va beaucoup apporter à notre sport, on va passer à un niveau supérieur. Je suis vraiment heureux et excité de cette nouvelle, et je suis impatient de réaliser ces 4 prochaines années… !

A titre personnel, j’imagine que tu aimerais représenter ton pays dans 4 ans… ?

Représenter son pays sur la compétition la plus prestigieuse du monde serait un rêve qui deviendrait réalité. Je vais faire mon maximum pour m’entraîner et être prêt pour cette échéance pour espérer pouvoir représenter mon pays.

Certains grimpeurs sont un peu déçus de voir que le combiné semble retenu pour ces premiers JO, qu’en penses-tu toi ?

Le CIO n’offre que 2 médailles pour l’escalade, une pour les femmes et une pour les hommes, et je pense donc que le combiné est le meilleur format pour mettre en valeur toutes les disciplines. Lorsque nous aurons montré au monde entier que notre discipline est au top, notre but ultime sera d’avoir le combiné ainsi que les 3 disciplines individuelles pour les J0 suivant en 2024. Mais étant donné que nous ne sommes pas sur de rester sport olympique, ce serait dommage de ne pas représenter toutes les disciplines à Tokyo en 2020.

20 femmes et 20 hommes seront sélectionnés pour participer à ces JO, as-tu une idée de la manière dont se fera cette sélection ?

Bien que le processus de sélection ne soit pas encore bien défini, je pense que tout se jouera sur les championnats du monde 2018 et sur les grands rendez-vous de 2018 et 2019. Et je suis sur que les meilleurs grimpeurs du monde seront sélectionnés.

L’année dernière à Arco, le test du combiné a été réalisé sur les championnats du monde jeunes, et Janja Garnbret qui gagne le bloc et la difficulté ne gagne pas le combiné. Le comptage des points sera-t-il identique pour les JO ?

Le département des sports travaille sans relâche avec le président et la commission des athlètes afin d’adapter le classement général. Je pense que ce sera un système de comptage des points différent de celui qu’on a pu voir sur les championnats du monde espoirs.

Est-ce que c’est possible selon toi d’être au top niveau dans les 3 disciplines ? Comment réussir à tout combiner à l’entraînement ?

Je crois que pour être le meilleur grimpeur du monde, vous devez être bon dans toutes les facettes de l’escalade (difficulté, bloc, vitesse). L’entraînement est une question de persévérance, de bon coaching et de temps.

Publié le : 19 août 2016 par Charles Loury 2887 vues

# Actualités PG# Univers compétitionInterviews

Sean McColl