Le contenu

Test matos: Les chaussons Evolv Shaman

Evolv ?? Ce nom ne vous parle  certainement pas. Un constat qui met en valeur une forme de sectarisme dans notre petit monde de l’escalade.

On en penserait même qu’il n’existe que trois marques importantes (Lasportiva, Five Ten et Scarpa) reléguant tout le reste au rayon des produits exotiques…

Et bien non !! Désolé de vous l’apprendre si froidement, mais le soleil ne tourne pas autour de la terre…

Evolv, c’est américain,  c’est 13 ans d’existence, une vingtaine de modèles au catalogue, une équipe d’athlètes à faire rêver (Chris SHARMA, Paul ROBINSON,  Ashima SHIRAISHI, Steph DAVIS….) et surtout un carton plein aux Etats Unis.

Nous avons testé un modèle historique de la marque, redessiné par M. Chris SHARMA : le Shaman.

Au premier coup d’œil, Evolv semble avoir mis tous les ingrédients pour proposer un produit performant et moderne. Le Shaman est asymétrique, la pointe possède un gros griffé, trois scratchs, et un look général qui nous a séduit.

Après 5 mois d’utilisation, le verdict est sans appel. Ce Shaman est une vraie réussite !!

Le mot d’ordre pour définir ce chausson est « polyvalence » et « accessibilité ». Il sait tout faire et le fait bien.

L’entrée dans le chausson est vraiment simple grâce à une large ouverture. L’intérieur du chausson a vraiment été très soigné. Beaucoup de modèles passent dans nos bureaux et croyez-moi, ce Shaman est un modèle de confort. Les matériaux utilisés sont d’une douceur incroyable et aucune couture ne vient gâcher le tableau. Bravo !

Pour réussir un chausson polyvalent, il faut d’abord bien maîtriser la souplesse de l’ensemble. Il faut que le chausson soit suffisamment rigide en pointe pour être agréable, performant sur de petites prises et en falaise, mais il faut aussi conserver un maximum de souplesse pour avoir un bon niveau de sensations (nécessaires pour faire du bloc, de la salle…) et d’adhérence les pieds à plat. 

Ce Shaman a tout compris. La forme générale n’est pas trop cambrée pour rester accessible au plus grand nombre et pour ne pas martyriser vos pieds. Evolv a misé sur une pointe profilée type « bec » pour assurer un très bon griffé en devers et une poussée sur petite prise bluffante. L’intercalaire utilisé pour maintenir la forme est de bonne qualité et se déforme peu. Le chausson ne souffre pas de l’effet pelle à tarte…

Le talon est lui aussi axé sur l’accessibilité. Profond et bien enveloppant, il donne confiance durant les crochetages sans être trop puissant.

Loin des produits minimalistes, et autres concepts type « chaussette », ce Shaman se veut robuste et confortable. Les habitués des machines de courses seront sûrement un peu déboussolés : neuf, il donne l’impression d’être encombrant… Il faut d’ailleurs un peu de temps pour obtenir un peu de sensations.

La gomme suit la logique. Suffisamment dure pour apporter de la précision sur petites prises mais suffisamment souple pour s’amuser en salle ou en bloc avec un bon niveau d’adhérence. Autre point positif, elle ne s’use pas vite!! 

 

Quelques remarques :

Le volume général de ce chausson est très généreux et le talon profond. De fait, les pieds très fins n’apprécieront pas ce Shaman.

Le Shaman, comme le reste de la gamme Evolv, est assez dur à trouver dans les shops.

Un peu cher face à la concurrence (katana lace…).

Conclusion:

Le Shaman a donc mis beaucoup d’arguments pour séduire un large public recherchant une paire unique. Performant, très confortable, polyvalent et durable sont les caractéristiques principales de ce modèle. On s’attendait à être bluffé par des performances à la hauteur du King Sharma, mais c’est bien le ratio performance/accessibilité qui nous aura le plus marqué.

 

Publié le : 09 juillet 2016 par Vincent

# Actualités PGNews MatosTest matos

evolvshaman