Le contenu

La préparation de Camille Masseran une semaine avant le championnat de France de bloc

[one_half]Rencontre avec Camille Masseran, qui se consacre cette année uniquement à l’escalade. Membre du team PG, elle nous explique un peu sa préparation et sa mise en condition avant les championnats de France de bloc espoirs. [/one_half][one_half_last]

  Ses derniers résultats
2016 2ème, Coupe de France de Chambery
2015 3ème, Coupe de France de Chamonix 

[/one_half_last]

 

– Salut Camille ! Comment vas-tu à 2 jours des championnats de France de bloc espoirs ?

Contrairement à d’habitude avant une compétition, je me sens très bien et j’ai le grand sourire en pensant au weekend qui arrive. J’ai envie de donner le meilleur de moi-même et de me faire plaisir !

– Où situes-tu cette compétition en terme d’objectif de l’année ?

Les championnats de France sont une étape très importante pour la suite de la saison, je dirais donc que cette compétition est mon premier objectif. Le but étant de me qualifier en équipe de France pour les coupes d’Europe. Remporter ces Championnats de France jeune serait une belle récompense  et une belle façon de finir mes années jeunes !

– Revenons un peu en arrière, à J-7. Quel a été le programme de ton dernier week-end ? Entraînement à muerte? Réglages des détails? ou repos?

Le weekend dernier je suis montée à Fontainebleau pour un stage avec l’équipe de France senior et l’équipe relève jeune.  Le samedi nous avions une simulation de finale Championnat de France jeune (3 blocs), et après des retours dans les blocs si nous le voulions. Et le dimanche séance «  à la carte », chacun était libre ou non de grimper selon son état de forme.  Pour ma part, j’avais besoin de régler quelques petits détails et de me sentir en confiance, j’ai donc fait deux bonnes séances!

– Comment gères-tu ensuite la semaine jusqu’à aujourd’hui au niveau de ta préparation ?

Après le stage à Fontainebleau, j’étais un peu fatiguée et j’avais besoin de repos.  Je n’ai donc rien fait lundi et mardi avec seulement deux grosses séances d’étirements. M’étirer beaucoup avant une compétition importante me permet de me détendre et de me sentir en confiance ! Mercredi je suis allée à la salle Mroc 2 à Lyon pour faire ma dernière « grosse » séance de grimpe. Je me suis échauffée comme en compétition pour avoir bien ma routine en tête et après j’ai commencé ma séance : plutôt une séance courte (2h/2h30) mais efficace. J’essayais de ne pas lâcher de runs débiles et d’être à 100 % dans chaque bloc. Et aujourd’hui petite séance dynamique avant de prendre l’avion ce soir pour Toulouse 😀 !! J’avais oublié le point le plus important pour moi avant une compétition : je dors beaucoup et je vais au lit tôt !

– Adaptes-tu ton alimentation avant cette échéance ?

Je n’adapte pas mon alimentation J-7 avant la compétition car pour moi gérer son alimentation est quelque chose que l’on doit faire au quotidien et non pas quelques jours avant l’échéance.  Mais j’essaye tout au long de la saison de faire attention à ce que je mange, et surtout d’avoir un poids fixe !

– Quel est ton programme pour demain vendredi, dernier jour avant le début des hostilités samedi  (en terme de préparation physique, mentale, ou autre) ?

J’ai décidé de partir jeudi soir pour Toulouse pour me reposer tout le vendredi. A par une séance d’étirement je ne vais pas faire grand-chose de ma journée, et je ne vais surtout pas penser à la compétition. J’ai besoin de rester dans ma bulle.

12788114_967572749956607_1757013691_n

 

– Place à la compétition désormais, décris nous tout ce que tu amènes avec toi dans ton sac pour ce week-end ?

Dans mon sac à dos il y a toujours ; deux paires de chaussons La Sportiva (Python), mon gros sac à pof Snap, beaucoup beaucoup de magnésie à l’intérieur du sac, mon élastique pour pouvoir m’échauffer et mon casque avec mon iPod pour écouter de la musique ! En général il y a aussi une ou deux bananes qui trainent et quelques gâteaux (j’aime bien manger en compétition, en général ça me détend.)

Je n’ai pas d’objet indispensable, mais je dirai que j’ai vraiment besoin d’écouter ma musique pour pouvoir me mettre dans ma bulle.

– Comment vas-tu gérer les qualifications samedi (blocs durs d’abord ou non ?) Quand places-tu tes repos ? Observes-tu les autres grimpeurs ou restes-tu dans ta bulle, etc…)

Je ne peux pas répondre précisément à cette question car je n’ai pas de réelle routine pendant les contests de qualifs, cela dépend réellement de comment je me sens. Mais en général j’aime bien faire un ou deux blocs moyens et ensuite essayer les blocs durs. Je place mes repos quand j’ai besoin de me sortir un peu de la compétition et de prendre du recul sur ce que je fais. Donc là encore cela varie selon les compétitions. Mais une chose est sure, je préfère rester dans ma bulle !

– Si tu devais donner quelques conseils à ceux qui participent à leur premier championnat de France, tu leur dirais quoi ?

Participer aux Championnats de France est toujours une expérience unique, et il faut en profiter à fond. Rester positif tout au long de votre compétition et donner le meilleur de vous-même, aller chercher le petit truc qui fera la différence et qui vous donnera satisfaction à la fin du weekend. Et surtout, battez-vous contre les blocs et contre vous-même !

– Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour ce week-end ?

Souhaitez moi de faire me plaisir et de garder le sourire et de m’amuser , pour moi c’est ça la clé de la réussite !

 

  • Crédit photo: F.Mesnard