Le contenu

Entraînement: « Au secours, je ne sais grimper qu’en tendu! »

Vous avez tous entendu parler des différentes préhensions en escalade : tendu, arqué, semi-arqué…Et comme vous êtes curieux, vous vous êtes intéressé à la manière de progresser dans ces domaines : vidéos, articles, vous savez tout sur les suspensions. En fait, non, vous ne savez pas tout, car vous êtes les « incompris ». Vous êtes les vrais grimpeurs de tendu, ceux qui n’ont pas le choix, qui ont beau regarder leurs doigts avec un constat et une question récurrente : comment est-possible que les phalanges se mettent dans cette position ? Cet article est fait pour vous, vous les oubliés.

Qui êtes-vous ?

Depuis que vous avez commencé à grimper, vous ne vous êtes jamais vraiment posé la question. Tout se prend en tendu, et c’est super. Vous avez progressé physiquement, en gainage, pourquoi pas en fermeture de bras, et vous arrivez même à faire de jolies croix dans le 6, le 7, voire dans le 8, avec vos doigts qui épousent merveilleusement les prises que le rocher ou le bloc vous proposent. Clairement, il se peut même que vous soyez meilleur à l’extérieur, sur de vrais plats (vous savez, pas les plats que tous les grimpeurs de la salle prennent en arqué ou en pince…). Des vrais plats, avec du vrai grain. Vous êtes devenu très à l’aise lorsque ça penche, les compressions vous adorez, les jetés aussi, pourquoi pas les angles et arêtes.

Oui mais voilà, si vous progressez physiquement, il reste un domaine dans lequel vous êtes vraiment nul : le vertical. Lorsque vous êtes cramé, vous ne tenez plus en tendu, et la falaise peut vite devenir compliquée pour vous.

Publié le : 12 février 2016 par Nicolas Mattuzzi

# Actualités PGentraînementTheme entrainement