Le contenu

Author Archives: Nicolas Mattuzzi

Stefano Ghisolfi enchaîne son projet du moment, « One Punch » 9a+/b

02 Mai

Stefano Ghisolfi vient de libérer son projet du moment, à Arco, en Italie. Après dix jours de travail dans la voie, il signe la première ascension de « One Punch » qu’il cote 9a+. une voie située juste à côté de « Queen Line », le 9b ouvert par Adam Ondra il y a quelques jours.

Stefano souligne tout de même que « One Punch » « est le 9a+ le plus dur que je n’ai jamais fait jusqu’à présent, flirtant même avec le 9b ».

C’est donc le neuvième 9a+ réalisé par cet italien de 24 ans. Il avoue avoir eu la chance d’être assuré par Adam Ondra au moment de la croix et nous révèle même que le tchèque, de retour en Italie après son bref séjour en Suède, devrait signer la deuxième ascension de cette voie d’ici peu…

Photo: Vertical Eye

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Univers Falaise
  • croix en falaise

Cédric Lachat s’offre la première ascension d’un nouveau 9a en Grèce !

01 Mai

Cédric Lacha s’est plutôt bien acclimaté aux couennes locales. En Grèce depuis maintenant une quinzaine de jours, le suisse fait tomber les 9a du pays. 

Quelques jours après son arrivée sur place, il venait déjà à bout de « Bat Patting », qu’il jugeait à 8c+/9a, et dont il réalisait la première ascension.

Puis, toujours à Leonidio, Cédric enchaînait rapidement « Capricorn », une voie d’une douzaine de mètres très intense, et cotée 9a dans le topo. Il atteindra le sommet à son deuxième run seulement, avec une méthode plus efficace que lors de son essai à vue. Cédric propose au passage de diminuer la cotation de cette voie, ouverte par Kilian Fischhuber en 2014, qu’il trouve plus facile que « Bat Patting ».

Enfin, la dernière grosse croix du suisse n’est autre que « Gorile Extension », un 9a dont il signe le premier enchaînement. Équipée par Quentin Chastagnier, cette ligne, qui est en fait l’extension du 8c « Gorillas om Lichi », n’avait jusque-là connu aucune ascension. 
Cédric a su venir à bout des 30 mètres d’escalade, et surtout de ce crux caractérisé par de toutes petites arquées à tenir après avoir grimpé plusieurs dizaines de mètres dans une face très surplombante.

  • Le voici à l’oeuvre dans l’une des séquences clés de la voie, même si le crux se trouve encore quelques mouvements plus loin:

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Univers Falaise
  • croix en falaise

7 médaillés français sur la Coupe d’Europe jeunes de bloc en Autriche !

30 Avr

Pendant que leurs ainés s’affrontaient sur la Coupe du Monde de bloc à Nanjing, les meilleurs espoirs du bloc avaient rendez-vous à Graz, en Autriche, pour disputer la première Coupe d’Europe jeunes de bloc de l’année. 

Une première étape toujours très importante, pour comparer et jauger de son niveau à l’international. Surtout que cette saison, quatre Coupes d’Europe jeunes sont au programme, organisées partout sur le continent. 

Ce que l’on retient de cette première étape ? Une énorme domination de l’équipe de France, qui repart avec sept médailles pour dix finalistes.

Minimes:

Chez les minimes filles, la championne de France en titre, Luce Douady participait à sa première compétition internationale, à l’âge de 13 ans. Un souvenir qu’elle gardera longtemps en mémoire, puisque pour une première, elle monte sur la plus haute marche du podium, enchaînant 3 blocs en 6 essais.

Qui d’autre sur la deuxième marche du podium ? Naïlé Meignan ! La française vient elle aussi à bout de 3 blocs, en 6 essais. Il faut donc s’intéresser au nombre d’essais des prises bonus pour départager nos deux chambériennes. Avec deux essais de plus que Luce, Naïlé se voit remettre la médaille d’argent.

Chez les garçons, les quatre premiers grimpeurs sont au coude-à-coude. Mais les deux athlètes français présents en finale montent sur le podium de cette première étape. Ilan Cherif enchaînera 2 blocs à vue et validera 3 prises de zone en 3 essais. Il s’agit de la meilleure prestation des finales, mais notre français sera ex-aequo avec l’italien Davide Marco Colombo. Départagés suite aux résultats des qualifications, avantage à ce dernier, qui monte sur la plus haute marche du podium.

Noé Moutault,enchaînera lui aussi les deux premiers blocs à vue, s’emparant de la médaille de bronze.

 

Cadets:

Et un, et deux, et trois français ! Le scénario est parfait chez les cadets garçons. Ils étaient trois français à s’être qualifiés en finale de cette étape autrichienne. On rêvait alors de les voir nous dessiner un podium 100% bleu-blanc-rouge. Nos trois jeunes cadets se sont empressés de nous faire vivre cela, en trustant les trois premières places de la compétition.

Au sommet de ce podium tricolore, Sam Avezou, déjà premier lors des qualifications, empochera 2 blocs à vue en finale. Il devance d’un essai seulement Nathan Martin qui s’empare de la médaille d’argent. Enfin, très belle prestation de Léo Favot, champion de France en titre, qui monte sur le podium de sa toute première compétition internationale ! Il enchaînera 2 blocs en 4 essais et validera la zone sur tous les blocs.

 

Juniors:

On en termine avec la dernière catégorie jeune représentée sur cette Coupe d’Europe. Chez les femmes, le circuit est particulièrement exigeant et Juliette Beer terminera 6ème, avec 2 zones en 2 essais.

Chez les hommes, les blocs sont tout aussi durs. Kilian Chabrier se contentera lui aussi de 2 prises bonus, en 4 essais, le classant 7ème de sa première Coupe d’Europe.

 

Très bonne prestation des jeunes membres de l’équipe de France, dont une bonne partie des grimpeurs participaient à leur première compétition internationale. La cohésion semble bonne et une vraie dynamique les pousse vers le haut. Le travail continue, jusqu’à la prochaine étape qui aura lieu à Soure, au Portugal, les 20 et 21 Mai.

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Univers compétition

Le résumé complet des finales de la Coupe du Monde de Nanjing !

30 Avr

Une nouvelle Coupe du Monde de bloc se termine, l’heure de tirer quelques conclusions des finales qui viennent de se dérouler sous la chaleur chinoise, à Nanjing.

Comment résumer ces finales en une phrase ? Le Japon, qui ne cesse de nous épater, et une Shauna Coxsey, qui reprend l’avantage.

Mais rentrons plus en détails afin de décortiquer les moments marquants de cette troisième finale de l’année.

Keita Watabe, ou comment passer de 23ème à numéro 1 mondial !

Il va falloir s’immerger au coeur des entraînements des japonais. Notamment celui de Keita Watabe. Ce jeune asiatique de 23 ans vient de remporter sa toute première Coupe du Monde ! Vous ne connaissiez pas son nom avant le début de la saison ? Vous n’êtes pas les seuls et c’est normal. Malgré déjà trois saisons de Coupes du Monde, le japonais n’avait jamais réussi à percer. Il n’était jamais rentré en finale avant cette année, et se classait 23ème mondial en 2016.

Mais qu’a-t-il pu bien faire durant cet hiver ? A-t-il eu déclic mental ? En tout cas, Keita commence la saison sur les chapeaux de roue ! Il montait sur son premier podium à Meiringen, avant de terminer 4ème la semaine dernière à Chongqing. Aujourd’hui, il n’a laissé personne s’interposer entre lui et la victoire…

Incontestablement, Keita Watabe a été le plus fort grimpeur de ces finales. Il sera l’unique compétiteur à se payer tous les blocs, d’une facilité assez déconcertante. Il enchaîne en un ou deux essais des blocs que personne ou presque n’avaient réussi ! Au total, il comptabilise 4 blocs en 9 essais, soit un bloc de plus que le deuxième.

Une médaille de chaque couleur pour l’équipe japonaise !

Du bronze, de l’argent, et même de l’or. Keith Watabe n’est pas le seul grimpeur japonais à avoir brillé lors de ces finales. Si l’or lui revient amplement, la médaille d’argent masculine est décernée à un autre japonais. Tomoa Narasaki monte pour la deuxième fois consécutive sur la deuxième marche du podium. Keita et lui ont été les plus impressionnants tout à l’heure. Ils seront d’ailleurs les deux seuls à valider le premier bloc, ce qui vaudra l’argent à Tomoa, qui comptabilisera 3 blocs en 6 essais.

Enfin, la médaille de bronze revient à Miho Nonaka chez les femmes, qui monte pour la deuxième fois sur le podium cette année. Elle parviendra à se contorsionner pour enchaîner le bloc 2 des finales féminines et fera preuve de coordination dans le bloc 3. Avec 2 blocs en 6 essais, elle décroche la troisième médaille japonaise.

Shauna Coxsey remet tout le monde d’accord.

La semaine dernière, Janja Garnbret venait s’attaquer à Shauna Coxsey pour un duel frissonnant. La jeune slovène détrônait la britannique de la première marche du podium, pour la première fois de sa carrière.

En demi-finale, Janja prenait de nouveau l’avantage, mettant deux blocs dans la vue à Shauna Coxsey. Toutes les cartes étant redistribuées en finale, il nous tardait de voir l’issue de ce duel lors de la dernière phase de la compétition, qui plus est, la plus importante.

Mais Shauna Coxsey aura su réagir. Comme Keita Watabe, la britannique sera la seule à valider l’ensemble des blocs. Une très grosse prestation tant les problèmes proposés étaient différents en terme de gestuel.

Avec 4 blocs en 12 essais, la voici de nouveau sur la plus haute marche du podium.

Janja Garnbret termine donc 2ème de cette Coupe du Monde, avec 3 blocs en 7 essais. Seul le bloc 3 lui résistera, la slovène n’optant pas pour la méthode la plus simple.

Notons également la bonne performance de Jaïn Kim. Plutôt habituée aux longues voies de rési des Coupes du Monde de difficulté, la coréenne a su faire preuve de polyvalence durant cette finale de bloc, venant à bout de ce dernier bloc très physique.

Manu Cornu, en quête de podium…

Manu Cornu est en progression constante depuis le début de la saison. 17ème à Meiringen, il améliorait la semaine dernière prenant la dernière place des finales. Aujourd’hui, le français améliore encore un peu, terminant cette Coupe du Monde à la 5ème place. Proche de l’enchaînement des trois derniers blocs, Manu devra se contenter seulement de ces prises de zones, après de gros fights comme lui seul en a le secret. Il n’y a plus qu’à s’améliorer encore, avant la prochaine étape, qui arrive très prochainement.

72 Coupes du Monde plus tard… Enfin un podium pour Jernej Kruder !

Il aura fallu attendre 72 étapes mondiales. 72 Coupes du Monde pour que le slovène Jernej Kruder, 26 ans, monte sur son premier podium. Le slovène a longtemps effleuré ces marches, sans jamais parvenir à y monter. Ces vieux démons semblent chasser puisque qu’au terme d’une belle prestation, il monte sur la troisième place du podium aujourd’hui à Nanjing.

Il fera d’ailleurs sensation en étant le seul à enchaîner le deuxième bloc des finales à vue. Au total, il termine la compétition avec 2 blocs en 5 essais.

Les résultats complets des finales:

 

Prochaine étape le week-end prochain… À Tokyo, au Japon ! Alors là, on brûle d’impatience de voir jouer l’équipe japonaise à domicile, dans la ville qui accueillera les Jeux Olympiques en 2020…

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Univers compétition
  • Bloc
  • Coupes du monde

Coupe d’Europe jeunes de bloc de Graz: résultats des qualifications !

30 Avr

Que de compétitions internationales ce week-end. Si les seniors ont rendez-vous en Chine pour une Coupe du Monde de bloc, les meilleurs jeunes européens se retrouvent en Autriche, à Graz, pour la première étape de Coupe d’Europe.

Hier se déroulaient les qualifications de toutes les catégories, des minimes aux juniors. Découvrez sans plus attendre les listes des finalistes. 10 jeunes se retrouveront tout à l’heure en finale !

Minimes:

Chez les filles, c’est Naïlé Meignan qui se classe en tête du classement avec 7 blocs en 11 essais. Des finales avec beaucoup de français chez les minimes filles, puisque Luce Douady et Solène Moreau prenaient hier les 3ème et 4ème places des qualifications avec respectivement 6 tops et 4 tops.

Chez les garçons, deux français seront en finale également. Noé Moutault enchaînait 6 blocs en 12 essais, prenant ainsi la 4ème place, devant Ilian Cherif, 7ème avec 5 blocs en 9 essais. 

Au total, cinq français se retrouvent en finale chez les minimes… Très prometteur !

 

Cadets:

Nos cadettes auront manqué de réussite hier. Il fallait au moins faire cinq blocs pour espérer entrer en finale, mais nos françaises n’en valideront que deux, prenant ainsi les 19, 20 et 22ème places.

Chez les garçons en revanche, trois français seront en finale tout à l’heure. Au sommet du classement, Sam Avezou, impressionnant, qui enchaîne les 8 blocs du circuit en seulement 11 essais.
Nathan Martin, champion du monde l’année dernière en Chine sera également de la partie. Avec 6 blocs en 10 essais, il se classe 5ème.
Enfin, Léo Favot sera finaliste de sa toute première coupe d’Europe. Il vient lui aussi à bout de 6 blocs, en 12 essais. Tout reste à faire en finale pour ces trois jeunes !

 

Juniors:

Il y aura aussi une française chez les juniors femmes en finale ! Juliette Beer a pris son ticket parmi les huit meilleures de sa catégorie, se classant 7ème après avoir enchaîné 2 blocs en 4 essais.

Chez les hommes, même constat: Kilian Chabrier représentera la France. Hier, il terminait 3ème des qualifications avec 3 blocs en 9 essais.

 

On se retrouve très vite pour les résultats des finales !

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Univers compétition

Le record du Monde de vitesse explosé une nouvelle fois à l’instant !

30 Avr

Voici l’homme le plus rapide de la planète ! Reza Alipourshena vient de battre le précédent record du Monde lors de son run de demi-finale à Nanjing ! Iuliia Kaplina améliore quant à elle son propre record établi la semaine dernière !

En effet, à Chongqing, c’est le record féminin qui tombait sous les assauts de la russe lors de la Coupe du Monde de Chongqing. Aujourd’hui, c’est deux records qui tombent: Iuliia améliore, passant en une semaine le record féminin de 7″46 à 7″38.

Chez les hommes, Reza Alipourshena frappe fort: jamais quelqu’un n’était allé aussi vite que lui sur la voie de vitesse !

Déjà lors du practise hier, (l’étape qui précède les qualifications, comme un tour de chauffe), l’iranien annonçait la couleur: il faisait un run en 5″53, soit sept centièmes de moins que l’ancien record, 5″60, détenu par Danyl Boldyrev depuis plus de trois ans. Mais ce record ne pouvait être homologué par l’IFSC car n’ayant pas eu lieu durant la vraie phase de compétition. 

Une bonne nuit de sommeil plus tard, Reza attaquait ce matin la compétition le couteau entre les dents. Il se sait plus en forme que jamais, et veut aller décrocher et rendre officiel ce record !

Il pose un run en 5″61 lors des qualifications. Il est alors à un petit centième du record du Monde…

Il ne faudra pas attendre longtemps pour que Reza Alipourshena fasse affoler le chrono. Opposé à Bassa Mawem en demi-finale, il court littéralement sur la voie en 5″47 ! L’iranien vient d’exploser le record du Monde de treize centièmes. C’est la première fois que quelqu’un va aussi vite sur cette voie !

Pour couronner le tout, il termine son week-end en beauté, remportant son run de finale face au russe Aleksandr Shikov, avec un temps de 5″54. En une dizaine de minutes, l’iranien aura battu l’ancien record, établi depuis trois ans, à deux reprises !

  • Le run du record du Monde:

La compétition du côté des français:

Anouck Jaubert monte sur le podium de cette deuxième Coupe du monde de l’année ! Il faut dire que la française commençait bien la compétition, en signant le deuxième meilleur temps des qualifications. Malheureusement, elle commettra une erreur en demi-finale, perdant ainsi son duel.

Elle ne peut donc plus jouer la victoire en finale, mais une médaille de bronze est toujours possible en petite finale.
Elle est alors opposée à la championne du Monde en titre, Anna Tsyganova. Mais faux-départ de la russe, qui, suite au nouveau règlement, est synonyme de disqualification directe.
Anouck Jaubert s’assure alors de la troisième place sur le podium, devant deux russes, Iuliia Kaplina, qui remporte sa deuxième Coupe du Monde de l’année et Mariia Krasavina.

Aurélia Sarisson perdra son duel en quart de finale, terminant 7ème de cette deuxième Coupe du Monde, après avoir tout de même signé le troisième meilleur temps lors des qualifications. 

Chez les hommes, Bassa Mawem, seul représentant français, était opposé en demi-finale à l’homme qui figure sur la photo au sommet de cet article. Face à l’iranien qui ira chercher le record du Monde lors de ce run, Bassa Mawem s’incline.

Il se retrouve alors en petite finale comme Anouck Jaubert, opposé face au russe Vladislav Deulin. Et c’est ce dernier qui remporte le duel, de seulement trois petits centièmes de seconde devant Bassa Mawem, qui termine au pied du podium, comme à Chongqing le week-end dernier.

Les résultats complets de l’étape:

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Univers compétition
  • Coupes du monde
  • Vitesse

CDM de Nanjing: des demi-finales de folie !

30 Avr

Quelles demi-finales de folie à Nanjing ! Pour cette troisième Coupe du Monde de l’année, l’équipe d’ouvreurs s’est creusé la tête de longues heures pour créer des blocs calés à la perfection. Des styles variés, des prises originales, mais aussi du renouveau en terme de bloc et de séquences de mouvements proposés.

Bref, ces demi-finales avaient tout pour fonctionner à merveille. Et c’est ce qu’il s’est passé. Tout a parfaitement fonctionné. Pour certains mieux que d’autres. Mais croyez-moi, les finales s’annoncent magiques !

Les japonais frappent (très) très fort !

Outch ! Nous savions ces japonais forts. Mais de là à ce qu’ils qualifient six grimpeurs en finale, hommes et femmes confondus… nous ne nous y attendions pas. En même temps, une telle performance est historique. Cela fera six grimpeurs sur douze originaire d’une même équipe en finale tout à l’heure. Autrement dit, il y aura 90% du temps un japonais sur le mur dans quelques minutes lors des finales !

Chez les hommes, Keita Watabe semble être la révélation de cette année 2017. À 23 ans, ce japonais n’était jusque-là jamais rentré en finale d’une Coupe du Monde. 23ème du classement général l’année dernière, on aimerait bien savoir ce que Keita a fait cet hiver pour attaquer si fort cette nouvelle saison ! À Meiringen, il terminait 3ème de sa première finale, et prenait la 4ème place la semaine dernière à Chongqing. Aujourd’hui, le japonais a tout simplement réalisé la meilleure performance des demi-finales. Il sera le seul homme à valider trois blocs sur les quatre proposés. Une belle marge d’avance donc, face aux autres finalistes qui ne sortiront que deux blocs.

Chez les hommes, il sera rejoint par Rei Sugimoto, 5ème avec 2 blocs en 6 essais et Tomoa Narasaki, qui rentre de justesse en finale, juste derrière son compatriote, avec 2 blocs en 7 essais.

Chez les femmes, les japonaises ont aussi fait parler la poudre ! Mei Kotake participera à la deuxième finale internationale de sa jeune carrière, aux côtés de Miho Nonaka et Aya Onoe.

Une deuxième finale consécutive pour Manu Cornu !

Il l’a fait ! Seul français présent en demi-finale, Manu Cornu a pris sa place en finale, pour se confronter une nouvelle fois à cette armée asiatique ! Le français a fait parler la force et la sensation tout à l’heure. En enchaînant le premier bloc en trois essais et en étant l’un des quatre rares grimpeurs à toper le dernier problème de la compétition -en seulement deux essais, Manu s’offre la 3ème place de ces demi-finales !

Et on le sait, en finale, toutes les cartes sont redistribuées, et notre Manu national est bien capable du meilleur ! On compte sur vous pour le pousser à travers vos écrans d’ordinateur à partir de 12h30 !

Il sera rejoint en finale par le coréen Jongwon Chon, vainqueur le week-end dernier à Chongqing et le slovène Jernej Kruder, qui enchaîneront respectivement deux blocs en quatre et cinq essais.

Janja Garnbret, une fois encore intouchable…

Chez les femmes, Janja Garnbret était clairement au-dessus des autres lors de ces demi-finales. Bien qu’elle semble déçue de ne pas avoir enchaîné tous les blocs, elle est tout de même la seule compétitrice à en valider trois. Notamment ce dernier bloc, d’un niveau physique extrême, qu’elle sera la seule à toper.

Après avoir remporté sa première Coupe du Monde de bloc le week-end dernier, Janja va-t-elle confirmer sa suprématie et en remporter une seconde d’affilée? Réponse dans quelques instants !

Shauna Coxsey n’a pas dit son dernier mot…

Il est plutôt rare de voir Shauna Coxsey n’enchaîner qu’un bloc lors des demi-finales d’une Coupe du Monde. C’est dire le niveau des blocs proposés ! La britannique ne sera pas l’une de ces huit grimpeuses à enchaîner ce bloc 1: un skate énorme, où il faut courir sur cinq volumes de pied, avant un jeté final. Non, Shauna Coxsey sera plutôt l’une des trois demi-finalistes à venir à bout du bloc numéro 3, ce même bloc qu’il manque à Janja Garnbret. Belle performance, car il était extrêmement difficile de tenir ces volumes à plat, sous la chaleur qui frappait déjà fort ce matin à Nanjing.

Jaïn Kim en finale de cette étape chinoise !

C’est quelque chose qui n’était pas arrivé depuis 2012. Jaïn Kim, la reine des compétitions de difficulté est en finale de cette Coupe du Monde de bloc de Nanjing. Un paradoxe quand on la regarde grimper sur des étapes de difficulté, d’une manière si calme. Mais enchaîner un bloc en moins de quatre essais était suffisant pour gagner sa place en finale. Et en enchaînant le bloc 2 en trois essais, la coréenne est entré parmi les six meilleures bloqueuses de cette matinée.

Le top 10 hommes et femmes:

 

+ Les résultats complets hommes et femmes

Vous l’aurez compris, Fanny Gibert et Maëlys Agrapart, nos deux autres françaises engagées sur ces demi-finales, n’ont pas réussi à rentrer dans le top 6. Bien qu’ayant validée trois zones, Fanny Gibert n’arrivera pas à concrétiser au sommet des blocs. Elle termine 12ème, comme la semaine dernière, devant Maëlys, en 18ème place.

Notons également le retournement de situation pour la team américaine. Hier, Megan Mascarenas et Sierra Blair-Coyle se hissaient en tête des qualifications de leur groupe, en étant les uniques grimpeuses à enchaîner les cinq blocs du circuit. Aujourd’hui, elles se retrouvent au fond du classement, en 18ème position, aux côtés de Maëlys, avec seulement une zone de validée. Comme quoi, rien n’est jamais acquis en compétition.

[divider]

On se retrouve à partir de 12h30 heures françaises pour assister au grand dénouement de cette compétition. Un live sera disponible pour suivre en direct les six grimpeurs hommes et femmes qualifiés pour les finales.
À très vite !

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Univers compétition
  • Bloc
  • Coupes du monde

Coupe du Monde de Nanjing: résumé des qualifications femmes !

29 Avr

Il a fait chaud à Nanjing ! Le soleil frappait si fort, que les qualifications femmes ont dû être décalées. Initialement prévues à 15h00 pétantes, il a fallu attendre la soirée et le coucher de soleil pour que la température retombe.

C’est donc à partir de 19h00 heures locales que les cinquante meilleures grimpeuses du monde ont fait leur entrée.

Retour sur ces qualifications, qui nous promettent de belles demi-finales !

Shauna Coxsey au top de sa forme !

Si la britannique s’inclinait face à Janja Garnbret le week-end dernier, Shauna semble bien partie pour prendre sa vengeance sur cette nouvelle étape chinoise. Seule grimpeuse de son groupe à enchaîner les cinq blocs de la compétition, elle prend logiquement la tête du classement. On retiendra sa très grosse prestation dans le deuxième bloc de qualification, qu’elle sera la seule à sortir, après une belle bataille !

Derrière, les neuf autres grimpeuses à prendre leur ticket pour les demi-finales sont toutes de nationalités différentes… avec tout de même un point commun: elles sont toutes parvenues au sommet de quatre blocs. L’allemande Monika Retschy sera celle qui mettra le moins d’essais: seulement cinq.

Janja Garnbret fait partie de ces neuf grimpeuses. Elle prend la 5ème de la journée, avec 4 blocs en 9 essais.

Les américaines aux commandes du deuxième groupe !

C’est la première fois que deux américaines se suivent aux deux premières places d’une manche qualificative de Coupe du Monde.
Megan Mascarenas et Sierra Blair-Coyle, ont trusté les premières positions de leur groupe de qualification aujourd’hui. Haut la main d’ailleurs, puisqu’elles devancent les autres grimpeuses d’au moins un bloc. 5 blocs en 17 essais pour Megan, et 22 essais pour Sierra.
Et les américaines ont bien failli faire rentrer toute leur équipe en demi-finale, puisque Lisa Chulich, la troisième membre de la team américaine est la première non qualifiée pour la suite de la compétition.

Mais dans ce groupe, les asiatiques ne se sont pas laissé faire ! Cinq des dix grimpeuses à prendre leur ticket pour les demi-finales sont asiatiques: les trois japonaises Akiyo Noguchi, Miho Nonaka et Mei Kotake, mais aussi deux coréennes avec Sol Sa et Jaïn Kim, que vous connaissez bien. La championne de difficulté participera à sa deuxième demi-finale de la saison.

Deux françaises en demi-finale !

Demain, deux de nos françaises seront à suivre en demi-finale ! Fanny Gibert et Maëlys Agrapart ont fait le job, en assurant leur place pour les demis. Fanny termine 6ème de son groupe, avec 4 blocs en 6 essais. Maëlys enchaînera quant à elle 4 blocs en 20 essais et prendra la 10ème place de son groupe, pour participer à sa première demi-finale de Coupe du Monde.

Le top 10 des deux groupes:

La suite de la compétition se déroulera cette nuit en France. Les demi-finales seront à suivre en direct à partir de 03h30 du matin, pour ceux qui ne dormiraient pas… Pour les autres, un résumé détaillé vous attendra lorsque vous vous réveillerez !

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Univers compétition
  • Bloc
  • Coupes du monde

Coupe du Monde de bloc de Nanjing: résumé des qualifications hommes !

29 Avr

Depuis ce matin, une nouvelle Coupe du Monde est lancée. La saison bat son plein, avec une troisième étape en seulement quatre semaines. Après Meiringen, début avril et Chongqing, la semaine dernière, les grimpeurs sont restés en Chine pour se rendre un peu plus à l’Est, à Nanjing très exactement.

La plupart des athlètes présents le week-end dernier renouent aujourd’hui. Ainsi, une grande question se pose: les meilleurs à Chongqing le seront-ils une nouvelle fois ici, à Nanjing ? La réponse n’est pas si simple, mais les qualifications masculines, qui viennent de s’achever, devraient pouvoir nous aider à apporter quelques éléments de réponse…

Le Japon domine une nouvelle fois ces qualifications !

100%.
100% des phases qualificatives des Coupes du Monde cette saison ont été dominées par le Japon. Et l’étape de Nanjing ne fait que confirmer cette statistique. Tomoa Narasaki a de nouveau pris le dessus aujourd’hui en qualification. Large domination puisqu’il est même le seul grimpeur de toute la compétition à enchaîner les 5 blocs du circuit. Il fait notamment preuve d’une sérénité et d’un calme épatant dans le quatrième bloc de son groupe, qui restera inachevé pour tous… alors que lui le validera à vue !

Deuxième la semaine dernière, le champion du monde en titre peut-il s’imposer ici, à Nanjing ? En tout cas, il semble plus en forme que jamais !

Mais Tomoa Narasaki n’est pas le seul grimpeur à avoir perfé lors de ces qualifications. Sur les 10 japonais engagés, 7 prennent leur ticket pour les demi-finales de demain. Ils seront, pour la troisième fois consécutive, l’équipe nationale la plus représentée en demi-finale !

Manu Cornu passe de justesse en demi-finale !

Ouf, nous aurons bien un grimpeur français à encourager pendant les demi-finales demain !

L’équipe de France de bloc masculine n’a pas pleinement réussi à s’exprimer sur cette étape chinoise… Il fallait sortir au moins quatre des cinq blocs pour être assuré de poursuivre la compétition.

Mais dans le premier groupe, Alban Levier n’enchaînera que trois blocs, en six essais. Il prendra donc la 12ème place de son groupe. Mickaël Mawem se retrouve cinq places derrière lui, avec deux blocs en quatre essais. Enfin, dans ce même groupe, Kentin Boulay devra se contenter de deux zones validées.

Dans l’autre groupe, nos français ne parviennent pas non plus à donner le meilleur d’eux-mêmes. Jérémy Bonder est le premier non qualifié, 11ème, avec trois blocs en quatre essais. Pas de demi-finale non plus pour Nicolas Pelorson et Clément Lechaptois, respectivement 14ème et 21ème aujourd’hui.

Heureusement, Manu Cornu reste dans la course. Il prend la 8ème place de son groupe, après un incroyable combat face au bloc 4, qu’il sortira au bout de son neuvième essai. Au total, il comptabilise quatre blocs en quinze essais, suffisant pour s’assurer une place en demi-finale demain.

Et souvenez-vous, la semaine dernière, Manu était le dernier à se qualifier pour les demis, ce qui ne l’avait pas empêché de prendre son ticket pour les finales le lendemain !

Quelques surprises tout de même lors de ces qualifications…

Tout ne s’est pas passé comme Alexey Rubstov l’aurait voulu aujourd’hui. Premier du classement général à l’issue des deux premières Coupes du Monde de la saison, le russe se fait sortir de la compétition dès les phases de qualification aujourd’hui.
Tout comme Alban Levier, il ne viendra à bout que de trois blocs en six essais, prenant la 12ème place ex-aequo avec notre français.

En revanche, c’est Sean McColl qui a le sourire aux lèvres. Le canadien disputera sa première demi-finale de la saison demain. Le circuit du jour semblait plutôt bien lui convenir, lui qui prend la 5ème place de son groupe, avec quatre blocs en neuf essais.

Et Sean McColl n’est pas le seul grimpeur à avoir apprécié ce tour qualificatif. Le jeune italien Riccardo Piazza disputera sa première demi-finale de sa carrière demain, lui qui terminait 45ème et 47ème des deux premières étapes. Une belle révélation aujourd’hui !

Le top 10 des deux groupes:

Attention, pour les femmes, le programme est modifié !

Il fait si chaud à Nanjing -actuellement plus de 30°C, que le programme a été modifié. Plutôt que de commencer à grimper en plein milieu de l’après-midi, les grimpeuses débuteront les qualifications en soirée, à partir de 19h00 heures locales (soit 13h00 en France).

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Univers compétition
  • Bloc
  • Coupes du monde

Charles Albert enchaîne son troisième 8C bloc… Pieds nus !

28 Avr

Et de trois pour Charles Albert ! Le grimpeur bellifontain vient d’ajouter un troisième 8C bloc à son palmarès. 8C qu’il a d’ailleurs enchaîné pieds nus, comme à son habitude. Oui, c’est comme ça qu’il se sent le plus à l’aise notre « Mowglie » de l’escalade.

Après avoir enchaîné « La Révolutionnaire », son premier 8C, en décembre dernier, puis la version assise de « Délire Onirique », Charles Albert ouvre « Belial ». Une ligne située au Bas Cuvier, sur le rocher que vous avez à coup sûr déjà vu si vous êtes allé dans le coin: le bloc de « L’Aérodynamite ».

C’est à quelques centimètres de ce 7B+ que Charles a trouvé une ligne: un départ debout, un plat fuyant dans la main gauche, une réglette infâme dans la main droite et direction le sommet, tout droit au-dessus ! Un bloc de quelques mouvements, d’une difficulté extrême, qui semblait jusqu’à maintenant quasiment impossible. « Quasiment » oui, car Charles vient de nous prouver le contraire, et pieds nus s’il vous plaît !

Photo: Grégoire Thibault

Voir l'article 3 Replies

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Univers Falaise
  • croix en falaise

Coupe du Monde de Nanjing: les meilleurs grimpeurs mondiaux rempilent ce week-end en Chine !

26 Avr

La tournée asiatique se poursuit ! Après une première coupe du monde à Chongqing, en Chine, le week-end dernier, les meilleurs grimpeurs de la planète ont rendez-vous dans deux jours 1000 kilomètres plus à l’est, toujours dans ce même pays, à Nanjing cette fois-ci.

Ils y disputeront la troisième Coupe du monde de bloc de la saison, et la deuxième étape mondiale de vitesse.

Cette étape de Nanjing est à prendre comme une revanche pour tous les grimpeurs: même pays, même programme, mêmes conditions climatiques -très chaud ! et mêmes compétiteurs.

Pleins de similarité, pour une Coupe du Monde différente ! Car on le sait, chaque étape est unique, et soyons sûr que cet événement nous réserve des surprises.

Le fait marquant de Chongqing, la semaine dernière, c’était la première victoire en Coupe du Monde de la jeune slovène Janja Garnbret. À 18 ans seulement et pour sa quatrième participation à une Coupe du Monde de bloc, elle détrônait sa rivale Shauna Coxsey pour monter sur la plus haute marche du podium.

La britannique va-t-elle prendre sa revanche et remettre tout le monde d’accord ? Elle en est capable !

Chez les hommes, c’est les japonais qui bluffaient l’ensemble de la planète grimpe, en réalisant une performance hors norme: tous les membres de leur équipe se qualifiaient en demi-finale, soit 10 grimpeurs sur 20. Et tout comme la précédente phase, en finale, un grimpeur sur deux était d’origine japonaise.

Cette équipe va-t-elle de nouveau récidiver à quelques jours de la prochaine Coupe du Monde qui se déroulera chez eux, au Japon ? Une chose est sûre, les autres grimpeurs venus de pays différents veulent aller chercher ces asiatiques. C’est par exemple le cas du russe Alexey Rubstov, pour le moment en tête du classement général.

La composition de l’équipe de France:

Comme sur l’étape de Chongqing, la France sera représentée par trois grimpeurs en vitesse et onze bloqueurs.

Bassa Mawem et Anouck Jaubert finissaient au pied du podium le week-end dernier, se classant respectivement 4ème et 5ème en vitesse. Ils partiront déterminés dimanche, dès les qualifications. Aurélia Sarisson sera aussi de la partie sur cette deuxième étape.

En bloc, on retrouvera une équipe de France emmenée par Fanny Gibert chez les femmes. À ses côtés, Maëlys Agrapart, Flavy Cohaut et Manon Hily.
Chez les hommes, Manu Cornu se glissait en finale dimanche dernier, face à une flopée de japonais. Il meurt d’envie d’en découdre une nouvelle fois, tout comme Micka Mawem, Alban Levier, Clément Lechaptois et Nicolas Pelorson.

Le programme du week-end, heures françaises:

Le planning reste le même que la semaine dernière, avec des épreuves qui se déroulent le matin, ou la nuit, suite aux six heures de décalage horaire avec la France.

Samedi 29/04:
03h30 – 07h30: Qualifications bloc hommes
09h00 – 12h00: Qualifications bloc femmes

Dimanche 30/04:
03h30 – 05h30: Demi-finales bloc
07h00 – 08h00: Qualifications vitesse
09h00 – 10h00: Finales vitesse
12h30 – 14h00: Finales bloc

Les demi-finales et finales des épreuves de bloc seront à suivre en direct, comme la semaine dernière, depuis Planetgrimpe. En attendant, voici de quoi vous faire patienter avec le teaser de l’événement:

Photos: Coll. Eddie Fowke

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Univers compétition
  • Bloc
  • Coupes du monde
  • Vitesse

Felipe Camargo devient le premier brésilien à enchaîner un 9a+ !

25 Avr

Un projet de longue date qui se concrétise pour Felipe Camargo ! En enchaînant son premier 9a+, Felipe devient le premier grimpeur du Brésil à enchaîner une voie d’une telle difficulté.

Et c’est « Papichulo », le célèbre 9a+ d’Oliana qui lui aura permis d’accomplir une telle performance, après des dizaines et des dizaines d’essais, répartis sur plusieurs mois.

Et entre ces runs dans la voie, le brésilien a beaucoup travaillé sa résistance, en salle, en créant des séquences de mouvements similaires à ceux que demande cette ligne de près de 50 mètres. En effet, il faut tout d’abord faire une quarantaine de mouvements avant d’arriver à un repos digne de ce nom, puis repartir pour 40 autres mouvements de résistance pour atteindre le sommet. Autant vous dire qu’il ne faut pas choper les bouteille trop tôt dans la voie !

Au total, le brésilien aura travaillé cette voie pendant plus de sept semaines: « Je n’ai jamais travaillé si dur et autant voulu quelque chose de si fort que cette voie ! »

Est-ce ses entraînements pour le « Ninja Warrior » de Netflix qui lui a permis de revenir encore plus fort ? En attendant, il y a deux mois, le brésilien remportait cette compétition mêlant force, coordination et agilité, raflant au passage le prize money de 35 000 $.

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Univers Falaise
  • croix en falaise