Le contenu

Author Archives: Nicolas Mattuzzi

Huit français participeront aux Jeux Mondiaux cette semaine !

17 Juil

Les 20, 21, 22 et 23 Juillet, 62 athlètes du monde entier feront le déplacement jusqu’à Wroclaw, la quatrième ville polonaise, pour participer à une compétition un peu spéciale… Les Jeux Mondiaux !

Les Jeux Mondiaux… Mais qu’est-ce que c’est ?

Cette fois-ci, les grimpeurs ne disputeront pas une traditionnelle étape de Coupe du Monde, ni même un Championnat. Cette semaine, les grimpeurs sont attendus à Wroclaw pour prendre part aux Jeux Mondiaux (World Games en anglais), une compétition qui n’a lieu que tous les quatre ans.

Oui, cet événement ressemble à s’y méprendre aux fameux Jeux Olympiques. Les Jeux Mondiaux sont d’ailleurs connus pour être « l’antichambre » des J.O. Une bonne partie des sports devenus aujourd’hui olympiques, sont d’abord passés par les Jeux Mondiaux avant d’être officiellement intégrés.

Cette semaine, c’est donc une trentaine de sports qui seront représentés sur cette édition 2017 des Jeux Mondiaux. Au beau milieu de la danse, du korfball, du roller, de la course d’orientation, du muaythai, de la motocross ou de la pétanque, figureront des épreuves d’escalade.

Petite particularité tout de même, ce sont seulement quelques athlètes qui représentent leur pays. Ainsi, chaque fédération envoie un ou deux grimpeurs par discipline. C’est pourquoi la liste des participants n’est pas aussi longue que sur les compétitions internationales classiques.
Si par exemple ils étaient 22 français au départ de la Coupe du Monde de Chamonix le week-end dernier, ils ne seront que deux, dimanche, à participer à l’épreuve de difficulté.

L’équipe de France des Jeux Mondiaux:

C’est justement Romain Desgranges chez les hommes et Julia Chanourdie chez les femmes qui représenteront la France et qui iront défier des athlètes comme Domen Skofic, Janja Garnbret, Jaïn Kim, Stefano Ghisolfi, ou bien Sean McColl. L’expérience de Romain Desgranges, qui remportait une médaille de bronze aux Jeux Mondiaux de 2009 et la forme du moment de Julia Chanourdie laissent présager une belle compétition du côté tricolore.

Mais la difficulté ne sera pas la seule discipline représentée sur ces Jeux Mondiaux ! La vitesse est également incluse au programme depuis l’intégration de l’escalade aux Jeux Mondiaux en 2005. Et pour la première fois de l’Histoire de cette compétition, le bloc fera également partie des épreuves cette année.

En vitesse, c’est donc les trois français les plus rapides du moment qui endosseront le maillot bleu-blanc-rouge. Anouck Jaubert et Elma Fleuret chez les femmes, Bassa Mawem chez les hommes.

En bloc, c’est Fanny Gibert qui a été sélectionnée pour représenter la France chez les femmes, tandis que chez les hommes, deux français feront le déplacement: Manu Cornu et Micka Mawem, qui partiront le couteau entre les dents, n’ayant pas participé aux deux dernière Coupes du Monde de bloc.

Notons que la France sera la seule nation à être représentée dans les trois disciplines de l’escalade, tout comme la Pologne, le pays organisateur de l’événement.

C’est donc en petit comité que les athlètes se retrouveront. Les meilleurs de chaque discipline s’affronteront pour un titre un peu spécial, que tous veulent remporter !

Et pour départager cette élite mondiale, les ouvreurs font également partie des meilleurs et des plus expérimentés du Monde: Jacky Godoffe et Christian Bondhammer, les chefs ouvreurs de la compétition, emmèneront une équipe composée du polonais Adam Pustelnik et du français Romain Cabessut.

Le programme des épreuves d’escalade:

Chaque jour est consacrée à l’une des trois disciplines.

Vendredi 21 Juillet: BLOC

09h00 – 10h40: Qualification bloc hommes
11h30 – 13h10: Qualification bloc femmes
16h00 – 17h30: Finale bloc hommes
18h00 – 19h30: Finale bloc femmes
19h30 – 19h45: Remise des médailles

Samedi 22 Juillet: VITESSE

14h00 – 14h15: Qualification vitesse hommes
14h15 – 14h30: Qualification vitesse femmes
17h30 – 18h40: Finale vitesse hommes et femmes
18h45 – 19h00: Remise des médailles

Dimanche 23 Juillet: DIFFICULTÉ

09h00 – 10h00: Qualification difficulté hommes et femmes
17h00 – 18h30: Finale difficulté hommes et femmes
18h35 – 18h50: Remise des médailles

Le palmarès des grimpeurs sur les Jeux Mondiaux, depuis 2005:

À très vite sur PG, pour retrouver résultats et résumés jour après jour !

Photos: Eddie Fowke, Sasha Onil

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Univers compétition

Sélection de l’équipe de France de bloc pour la Coupe du Monde de Munich !

17 Juil

L’équipe de France de bloc fait son grand retour sur les compétitions internationales !

Après deux étapes mondiales d’absence (malgré de très bons résultats, aucun membre de l’équipe de France n’était rentré dans les critères imposés par la FFME), nous retrouverons la sélection tricolore sur l’étape de Munich, qui sera d’ailleurs une double compétition: une Coupe du Monde de bloc, mais aussi le Championnat d’Europe de bloc 2017.

  • Voici la sélection:
Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Univers compétition
  • Bloc
  • Coupes du monde

Énormes progrès d’Adam Ondra dans « Project Hard », son possible 9c à Flatanger !

15 Juil

Sitôt les Championnats d’Europe terminés en Italie, qu’Adam sautait dans l’avion pour retourner dans son « petit coin de paradis » comme il le surnomme si bien.

Retour en Norvège, dans la grotte de Flatanger, pour travailler encore et encore « Project Hard », son projet en 9c.

Et le tchèque est en train de faire des progrès considérables ! Tenez-vous bien, c’est la toute première fois qu’il parvient à enchaîner la voie complète, sans les 20 premiers mètres d’escalade, qui cotent 8b.

« C’est probablement la voie la plus dure que j’ai faite, à l’exception du fait que ce n’est pas une voie du tout… Pas encore ! »
Ce passage, sans les 20 premiers mètres, coterait déjà un bon 9b+…

Mais ce n’est pas tout. Bien qu’Adam passe le plus clair de son temps dans son projet, il profite tout de même de l’incroyable potentiel de la grotte de Flatanger pour libérer de nouvelles voies.

Il signe ainsi la première ascension de « Move Hard » 9b, une voie qui passe par le premier crux de « Move » 9b+ et qui rejoint le dernier crux de « Project Hard ».

C’est le troisième 9b qu’Adam ouvre dans cette grotte après avoir également ouvert quatre 9a+ et un 9b+. Flatanger est donc indéniablement l’endroit qui compte le plus de voies dures sur Terre !

Au total, le tchèque compte à ce jour 15 9b à son actif…

Voir l'article 1 Reply

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Univers Falaise
  • croix en falaise

Coupe du Monde de Chamonix: le résumé complet des finales !

14 Juil

Pour sa première finale en Coupe du Monde, Marcello Bombardi remporte la médaille d’or à Chamonix. L’italien ne commettra aucune erreur dans cette voie de finale, qu’il enchaînera… Tout comme trois autres grimpeurs.
Chez les femmes, Janja ne tremble pas, et s’offre une nouvelle victoire sur l’une de ses étapes préférées du circuit international.

Romain Desgranges soulève la place du Mont-Blanc !

Suite à une petite erreur de méthode la veille, en demi-finale, le Chamoniard se qualifiait de justesse pour les finales. Il était donc le premier des finalistes à s’élancer hier soir. Et quel début de soirée ! À peine les milliers de spectateurs installés sur la place du Mont-Blanc que Romain Desgranges se montre au pied du mur.

Propre, le leader de l’équipe de France grimpe de manière très efficace. Plus les mouvements s’empilent, plus le coeur de tout le public s’emballe. Romain négocie parfaitement la partie centrale, et assure ses mouvements dans la fin du tracé.
En bas, la foule est en délire, Christopher au micro enflamme la place.
En haut, Romain attrape l’avant-dernière prise sur le volume personnalisé aux couleurs de Chamonix. Encore un mouvement… C’est l’explosion ! Il exulte en clipant le relais, tandis que les spectateurs se lèvent d’une traite pour applaudir le local de l’étape.

Mais sitôt son noeud défait, Romain Desgranges reprend ses esprits. La voie était « facile », et selon lui, il ne sera pas le seul grimpeur au sommet de la voie de finale ce soir.

Et un, et deux, et trois, quatre tops !

Le Chamoniard ne s’était pas trompé. Il ne sera pas le seul à empiler l’ensemble des mouvements de cette voie. Une voie qui crée le spectacle, mais qui ne départagera pas les quatre premiers compétiteurs.

En isolement, les sept autres finalistes ne sont pas dupes. Ils comprennent que ce soir, il va falloir enchaîner à leur tour ce tracé. Est-ce cette petite pression supplémentaire qui fera chuter deux des prétendants au titre ? Alors que Sean McColl et Stefano Ghisolfi entament plutôt bien leurs finales, ils craquent à une poignée de mouvements de la fin.

En revanche, les deux grimpeurs japonais de la soirée tiendront jusqu’au bout. Yuki Hada sera le deuxième, après Romain, à enchaîner cette voie. Beau début de saison pour ce grimpeur de 20 ans, qui terminait 5ème à Villars le week-end dernier. Au sommet, il sera rejoint par son compatriote Keiichiro Korenaga, qui prend l’avantage, ayant signé de meilleures demi-finales que Romain Desgranges et Yuki Hada.

Mais c’est finalement Marcello Bombardi qui viendra perturber ce doublé japonais. 27ème l’année dernière à Chamonix, l’italien de 23 ans semble affûté cette saison. Il se glissait déjà en finale des Championnats d’Europe à Campitello di Fassa il y a deux semaines et entrait pour la première fois en finale d’une Coupe du Monde hier soir, après de magnifiques demi-finales mercredi. N’ayant rien à perdre, Marcello, poussé par la foule, montera à son tour chercher cette dernière prise et exulter face aux milliers de spectateurs.

Déjà ex-aequo avec Keiichiro Korenaga en demi-finale, il faut donc se référer au temps passé dans la voie pour départager ces deux grimpeurs.

La victoire mondiale revient finalement à Marcello, qui mettra 4 min 16 pour enchaîner le tracé, soit 1 min 12 de moins que le japonais. L’hymne italien résonne sur la place du Mont-Blanc, reprit en coeur par tout le clan italien !

Une finale prometteuse pour Julia Chanourdie !

À peine les finales masculines terminées que les regards se tournent sur la gauche du mur. Une longue voie bleue attend les huit meilleures grimpeuses mondiales du moment.

Et la première finaliste à prendre le départ de cette voie n’est autre que Julia Chanourdie. Tout comme Romain Desgranges, la française prenait de justesse son ticket pour les finales, l’amenant à ouvrir le bal chez les femmes hier soir. Solide, Julia ne démérite pas sur ce tracé. Ses coudes commencent à se lever après le monstrueux dévers incliné à plus de 45°. Le public français la portera jusqu’à la prise 33, qu’elle valorisera. Grâce à cette performance, Julia Chanourdie termine 6ème de la compétition, signant son deuxième meilleur résultat à l’international de sa carrière.

Janja Garnbret confirme la légende !

 Surnommée « la grimpeuse qui ne tombe jamais » durant toutes ses années jeunes, Janja Garnbret n’a pas fait mentir cet adage. Sur ses deux jours de grimpe à Chamonix, la slovène n’est pas tombée. Ni pendant les qualifications, ni même lors des demi-finales, où elle était la seule grimpeuse à toper la voie.

Hier soir en finale, le tracé n’était qu’une formalité pour elle. On se demande même si quelques gouttes d’acide lactique ont eu le temps de gagner ses avants-bras… Janja monte donc une nouvelle fois sur la plus haute marche d’un podium mondial. Son deuxième cette saison, après Villars le week-end dernier.

Du côté des statistiques, sur les 12 Coupes du Monde auxquelles Janja a participé dans sa carrière, elle a décroché l’or à six reprises !

Et pour la petite anecdote, en trois ans que la tornade slovène participe à l’étape mondiale de Chamonix, elle n’est jamais tombée dans la voie de finale !

 Deux tops aussi pour Jaïn Kim et Anak Verhoeven…

Moisson de tops hier soir à Chamonix. Après les quatre enchaînements masculins, Janja ne sera pas la seule à dompter la voie de finale féminine. Ses plus proches rivales au classement général viendront également à bout de la voie.

C’est très propre pour Anak Verhoeven. La belge, qui s’élançait juste après Julia, sera la première à maîtriser la voie dans son intégralité. Tout comme Romain Desgranges, en descendant, Anak avait déjà compris qu’elle ne serait pas la seule au sommet du mur.

Elle avait vu juste. Jaïn Kim sera la deuxième finaliste à compléter la voie, juste avant Janja. Même si la coréenne grimpera de manière un peu plus tendu que la jeune slovène, elle atteint tout de même le top de la voie. Départagées suite aux résultats des demi-finales qui avaient lieu quelques heures plus tôt, Janja l’emporte donc devant Jaïn Kim et Anak Verhoeven.

Le point sur le classement général

Au général, Romain Desgranges reste leader du classement. Il fait mieux que Domen Skofic et Stefano Ghisolfi, ses précédents concurrents à la première place.

1- Romain Desgranges – 155 points
2- Marcello Bombardi – 116 points
3- Yuki Hada – 116 points

Chez les femmes, après deux victoires sur les deux premières Coupes du Monde, Janja reste en tête du classement.

1- Janja Garnbret – 200 points
2- Jaïn Kim – 135 points
3- Anak Verhoeven – 130 points

On reste en France pour la prochaine étape mondiale, qui se déroulera les 28 et 29 Juillet, à Briançon.

Voir l'article 1 Reply

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Live
  • # Univers compétition
  • Coupes du monde
  • Difficulté

Janja Garnbret s’impose sur la place du Mont-Blanc !

13 Juil

Après la victoire de l’italien Marcello Bombardi, les yeux se sont tournés sur la gauche du mur. La voie de finale qui attendait les grimpeuses n’aura pas résisté longtemps à Anak Verhoeven, Jaïn Kim et Janja Garnbert. La slovène s’impose pour la deuxième fois consécutive cette saison, devant des milliers de spectateurs venus sur la place du Mont-Blanc !

1- Janja Garnbret
2- Jaïn Kim
3- Anak Verhoeven

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Univers compétition
  • Coupes du monde
  • Difficulté

Marcello Bombardi remporte sa première victoire en Coupe du Monde à Chamonix

13 Juil

Les finales ont débuté ce soir à Chamonix ! Et ce soir, suite à quatre tops de la voie, c’est finalement l’italien Marcello Bombardi, qui, pour sa première finale en Coupe du Monde, remporte sa première victoire, départagé avec les autres finalistes suite aux résultats des demi-finales, et au temps passé dans la voie.

Les japonais Keiichiro Korenaga et Yuki Hada complètent le podium

Un résumé complet à retrouver sur PlanetGrimpe demain matin… D’ici là, place aux finales des femmes !

1- Marcello Bombardi
2- Keiichiro Korenaga
3- Yuki Hada

Voir l'article 2 Replies

Catégories :

  • # Univers compétition
  • Coupes du monde
  • Difficulté

Coupe du Monde de Chamonix: Janja Garnbret au sommet lors des demi-finales !

13 Juil

Après le show d’hier soir, c’était au tour des femmes de prendre possession du mur ce matin. 10h00, la première compétitrice s’élance. La voie s’annonce très résistante, avec une fin lunaire, qui, à elle seule, pourrait très bien être proposée comme un bloc de Coupe du Monde.

Fabuleuse leçon de grimpe donnée par Janja Garnbret !

C’est presque une habitude pour Janja… Attendre que toutes les grimpeuses butent dans la voie, pour s’élancer en dernière et proposer une véritable démonstration d’escalade, quand tout le monde au pied de la voie pense le tracé impossible.

C’est ce qu’il s’est (de nouveau) produit à Chamonix il y a quelques instants. Alors que les 3/4 des demi-finalistes se tiennent dans un intervalle de six prises, aucune grimpeuse n’atteint le sommet de la voie. La partie centrale, inclinée à plus de 45°, entame clairement les avant-bras de nos 26 grimpeuses. Des mouvements très physiques, sur pinces, qu’il faut appréhender avec douceur pour ne pas se faire emporter dans son élan.

Janja, dernière grimpeuse à s’élancer, est la seule à pouvoir libérer cette voie, restée invaincue malgré les assauts répétés des 25 autres demi-finalistes. Instinctive, la jeune slovène ne se pose pas de question et avance. Elle s’autorise même des moments de décontraction sur des prises qui ont fait chuter d’autres compétitrices. Très vite, elle atteint la sortie du dévers. À ce moment, elle a déjà remporté les demi-finales. Mais tout n’est pas failli pour Janja, qui veut bel et bien clipper le relais final.

Après une saison quasi-complète de Coupes du Monde de bloc, la slovène négociera à merveille les mouvements délicats tracés par les ouvreurs en fin de voie. Sous un tonnerre d’applaudissements, elle attrape la dernière prise, s’offrant la première place du classement !

Quand l’incroyable scénario d’hier se reproduit…

Souvenez-vous hier soir, Romain Desgranges devait sa place en finale grâce à la contre-performance du slovène Domen Skofic.

Aujourd’hui, le hasard a décidé de nous faire revivre les mêmes événements qu’hier. Julia Chanourdie, qui fait partie des six dernières grimpeuses à s’élancer, semble en forme. Les premiers mouvements de la voie ne semblent être qu’une formalité pour elle, tandis que sa marge physique lui fait avaler les mouvements si puissants au beau milieu du dévers. Mais alors que la jeune française semble en avoir encore sous le capot, elle commet l’irréparable sur une pince fuyante à appréhender. Retour au sol plus tôt que prévu pour elle, qui se classe 8ème.

Mais il reste encore cinq des meilleures compétitrices à passer. Cinq grimpeuses qui n’ont pas pour habitude de se faire avoir dans une voie de finale… Et elles ne se laisseront pas dérouter dans ce tracé, dépassant la marque laissée par Julia. Toute ? Non. Mina Markovic commet une erreur, la ramenant droit au sol. C’est donc de nouveau une slovène qui sauve notre française, qui prend donc sa place en finale et qui sera la première à grimper ce soir !

Une demi-finale qui a laissé sa chance aux outsiders !

Si les favorites du circuit mondial comme Jessica Pilz, Anak Verhoeven, Jaïn Kim ou encore Janja Garnbret seront bien présentes en finale ce soir, cette voie de demi-finale a laissé la possibilité à des grimpeuses plus méconnues de s’exprimer pleinement.

On retiendra notamment la grosse performance de l’ukrainienne Ievgeniia Kazbekova, qui sera la première à nous faire découvrir les mouvements périlleux du sommet de la voie. À 20 ans, elle participera à sa première finale de Coupe du Monde.

Une première finale ? Oui, ce sera également le cas pour la slovène Mia Krampl, qui, pour sa première participation à l’étape de Chamonix, se souviendra longtemps de ce moment.

Enfin, c’est également la première fois que la norvégienne Tina Johnsen Hafsaas se glisse parmi les huit meilleures d’une Coupe du Monde. Ainsi, sur les huit finalistes, trois grimpeuses participeront ce soir à leur première expérience en finale…

Petite déception pour l’américaine Margo Hayes, qui aurait eu toute sa place en finale. Pourtant à l’aise dans ce début de voie, elle zippera du pied en plein mouvement.

Il n’a pas manqué grand chose à Nolwenn Arc, qui chute sur le même mouvement que Julia Chanourdie. Etant quatre grimpeuses à tomber sur cette marque 31, la championne de France en titre sera départagée suite aux résultats de la veille. Elle prend donc la 11ème place de cette étape.

Salomé Romain et Mathilde Becerra se font avoir sur une pince à aller chercher très loin. Pas de finale pour elles cette fois-ci, qui terminent 15ème et 16ème.
Enfin, Nolwenn Berthier et Hélène Janicot prennent les 20ème et 22ème place.

Les résultats complets:

On se retrouve d’ici quelques heures pour vivre les finales de cette Coupe du Monde de Chamonix. Ce seront d’abord les hommes qui ouvriront la soirée, de 20h50 à 21h30, avant les finales femmes, de 21h50 à 22h30.

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Univers compétition
  • Coupes du monde
  • Difficulté

Un suspense de folie sur les demi-finales masculines de la Coupe du Monde de Chamonix !

12 Juil

Une compétition se joue à d’infimes détails. D’infimes détails qui font la différence, pouvant faire basculer la balancer du bon côté comme du mauvais. Tout peut être bouleverser à n’importe quel moment. À chaque nouveau tour, les cartes sont entièrement redistribuées et tout peut arriver.

Comme une zipette au premier mouvement de la voie de demi-finale. Passer du statut de favori pour les finales, à dernier des demi-finales. Fedir Samoilov, l’ukrainien de 20 ans, qui, pour sa première finale en Coupe du Monde la semaine dernière, signait son premier podium international, faisait partie de l’un des prétendants sérieux à la victoire chamoniarde. Mais l’infime détail a fait la différence. Le millimètre de gomme qu’il manquait sur la prise, le relâchement de la jambe au moment de la poussée.

À l’inverse, galvanisé par un public en feu, un israélien de 18 ans, venu seul représenter son pays, peut faire la différence. Se surpasser, dépasser ses limites, et s’inscrire parmi les huit meilleurs des demi-finales, pour sa troisième participation seulement à une Coupe du Monde.

Oui, ces demi-finales à Chamonix nous ont tenu en haleine durant toute la soirée.

Jan Hojer n’est pas passé loin d’une nouvelle finale en Coupe du Monde de difficulté. Si l’allemand se surprenait lui-même à faire partie des finalistes la semaine dernière à Villars, il s’est prouvé ce soir avoir toute sa place sur les étapes internationales de difficulté. Dans une voie qui demandait une puissance extrême et un gainage absolu, Jan Hojer monte très haut, avant de zipper du pied en sortie du dévers. Il prend la 11ème place de cette Coupe du Monde.

Derrière lui, les prestations des grimpeurs sont à prendre au cas par cas. Ce soir, ce ne sont pas les meilleurs des qualifications qui sont montés le plus haut. Rien n’était écrit d’avance. Et rien ne semble l’être pour la suite de la saison. Sur l’ensemble des finalistes de Villars, seuls deux sont parvenus à se glisser parmi les huit meilleurs ce soir.

Et les puissants italiens se sont faits plaisir ce soir dans cette demi-finale chamoniarde ! Stefano Ghisofli et Marcello Bombardi prennent les deux premières places de la soirée. Pourtant ce n’était pas gagné pour le capitaine de l’équipe italienne Stefano Ghisolfi. Ce dernier a même bien failli passer à la trappe sur ce début de voie si exigeant physiquement.

L’infime détail qui fait la différence, le surplus de force au bon moment, celui qui fait tenir ce fichu plat, pour continuer et repartir de plus belle signer la meilleure prestation de la soirée.

Et la journée s’est achevée dans un soupir de soulagement à Chamonix ! Quel suspense ce soir… Avant dernier grimpeur à s’élancer, le dj éteint la musique pour une ovation spéciale en l’honneur de l’enfant du pays, Romain Desgranges. Le chamoniard, devant des milliers de spectateurs, se sait attendu sur cette étape, qui lui tient tant à coeur. Mais tout comme Stefano, il souffrira de ce début de voie. Heureusement, sa marge physique le fait avancer, encore et encore. Peu de temps de décontraction pour le chamoniard, qui préfère empiler les mouvements, jusqu’à la sortie du toit, où le leader de l’équipe de France se fait rattraper par la gravité, plus tôt qu’il ne l’espérait. Tout le monde retient alors son souffle…

Les regards sont rivés sur le tableau des classements. À ce moment, Romain est 8ème, et potentiellement dernier qualifié pour les finales.

Mais il reste encore un grimpeur à passer… Et quel grimpeur ! Domen Skofic, vainqueur du classement général 2016, et victorieux ici à Chamonix l’année dernière. Mais le slovène bute sur un mouvement, au beau milieu du dévers incliné à 50°. Il tente de se refaire comme il peut, tout en cherchant comment s’y prendre autour de cette boule si fuyante, sans parvenir à trouver la solution pour aller plus loin. Il chute. Plus bas que Romain. La finale est donc confirmée pour le chamoniard, qui s’élancera le premier, demain soir !

Les résultats complets:

Demain, c’est au tour des femmes de disputer les phases de demi-finales, à partir de 11h00. Enfin, les grandes finales se dérouleront en soirée, à partir de 20h50 pour les hommes et 21h50 pour les femmes, avant le traditionnel feu d’artifice chamoniard.

Voir l'article 1 Reply

Catégories :

  • # Univers compétition
  • Coupes du monde
  • Difficulté

Coupe du Monde de Chamonix: les résultats complet des qualifications !

12 Juil

Gros début de journée à Chamonix en ce mercredi 12 Juillet ! Après la première manche de Coupe du Monde qui se déroulait à Villars le week-end dernier, la capitale de l’alpinisme accueille aujourd’hui et demain l’une des plus belles épreuves du circuit mondial.

Et le gratin international a fait le déplacement jusqu’au pied du Mont-Blanc. Tous les meilleurs grimpeurs du moment sont présents et le font savoir. Il faut lever haut la tête, pour les regarder s’affronter au sommet !

70 tops chez les hommes !

Un record ? En tout cas, pour entrer en demi-finale, il ne fallait commettre aucune erreur aujourd’hui. En effet, sur les 83 athlètes masculins présents au départ de la compétition, ils seront 22 à toper les deux voies de qualifications. Les quatre autres grimpeurs à compléter la liste des demi-finalistes tomberont la main dans la dernière prise.

Et pas de grosses surprises, les grands favoris de ce début de saison figurent dans cette liste. Romain Desgranges, bien sûr, qui ouvrait le bal ce matin à 10h00, s’élançant troisième de sa catégorie. Le chamoniard annonce la couleur: après un début de saison exceptionnel, il est prêt à aller chercher une nouvelle victoire, chez lui, sur cette place qui lui est tant familière !

Sean McColl fait son grand retour sur les Coupes du Monde ! N’ayant pas participé à la première manche à Villars, le canadien ne louperait pour rien au Monde ce moment. C’est sa dixième participation à l’incontournable étape chamoniarde… Bon début de compétition pour lui, qui enchaîne les deux voies de la journée.

Ça passe également pour l’italien Stefano Ghisolfi, le néerlandais Jorg Verhoeven ou encore le tenant du titre Domen Skofic.

Et Romain Desgranges ne sera pas le seul tricolore en demi-finale ce soir ! Grosse performance de Nao Monchois, l’un des meilleurs espoirs français de l’équipe de France. Il enchaînera lui aussi les deux voies de qualif. Enfin, Charli Blein prend la 23ème place et s’élancera dans les premiers ce soir !

Un show exceptionnel qui s’annonce chez les femmes !

Sur la droite du mur, le spectacle offert par les grimpeuses dès les qualifications, nous promet un show encore plus impressionnant lors des phases finales.

Toutes les meilleures grimpeuses de la planète se sont données rendez-vous à Chamonix. Toutes, sans exception. La jeune américaine Margo Hayes, qui faisait récemment des étincelles sur le rocher en enchaînant le premier 9a+ féminin, est par exemple venue s’ajouter à la liste traditionnelle des compétitrices. Et quelle prestation ! Mélange de grâce et de sérénité, elle vient à bout de la première voie sans effort. Elle chutera dans les derniers mouvements de la voie 2, et prendra la 6ème place de la journée.

Une 6ème place qu’elle partage d’ailleurs avec son amie Julia Chanourdie. Belle prestation de la jeune française, qui signe la même performance que l’américaine.

La tête du classement est étrangement similaire au classement final de la première Coupe du Monde de difficulté de la saison. Étrangement ? Pas tellement… Les cinq meilleures grimpeuses du jour étaient déjà les cinq meilleures le week-end dernier à Villars !

Elles sont quatre à se partager la première place, en étant montées au sommet des deux voies de qualification: la slovène Janja Garnbret bien sûr, mais aussi la belge Anak Verhoeven, l’autrichienne Jessica Pilz, et la coréenne Jaïn Kim, qui ne compte plus son nombre de participations à l’étape de Chamonix. Mina Markovic répond présent, en prenant la 5ème place du jour.

Et la France sera de nouveau la nation la plus représentée chez les femmes demain, lors des demi-finales féminines ! Si Julia Chanourdie signe la meilleure performance du clan tricolore, Salomé Romain et Mathilde Becerra ne sont pas loin derrière, prenant les 12èmes et 13èmes places.

La championne de France en titre Nolwenn Arc, mais aussi Nolwenn Berthier et Hélène Janicot feront partie des premières demi-finalistes à prendre possession du mur, demain matin lors des demi-finales femmes !

Les résultats hommes et femmes:

Et la journée n’est pas finie à Chamonix ! Ce soir, les 26 hommes qualifiés s’affrontent à partir de 20h00 lors des demi-finales… Qui seront les huit meilleurs à décrocher leurs places en finale ? Réponse dans quelques instants…

Photos: Nicolas Mattuzzi, Lucie Thomas (archives)

Voir l'article 1 Reply

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Univers compétition
  • Coupes du monde
  • Difficulté

Coupe du Monde de Chamonix… J-1 !

10 Juil

Plus que quelques heures nous séparent de l’une des plus belles Coupes du Monde de circuit: la traditionnelle étape chamoniarde. Depuis la création de l’IFSC, Chamonix est un passage incontournable de la saison internationale. Cette année encore, les meilleurs grimpeurs de la planète se rendent dans la capitale mondiale de l’alpinisme pour en découdre, face à des milliers de spectateurs, au pied du Mont-Blanc.

Et les listes de départ sont chargées de cadors. Et bien sûr ce week-end, tous les regards seront rivés sur Romain Desgranges ! Après un début de saison tout simplement splendide, où le chamoniard raflait le titre de Champion d’Europe il y a deux semaines, avant de remporter la première Coupe du Monde de la saison, à Villars le week-end dernier, l’enfant du pays pourra compter sur tout le soutien du public français pour créer l’exploit: remporter cette étape, qui lui est chère !

Et l’équipe de France se déplace en nombre sur la place du Mont-Blanc. Sur les 156 athlètes inscrits, 22 grimpeurs endosseront le maillot tricolore.

Constitution de l’équipe de France masculine:

Romain Desgranges, Thomas Joannes, Anatole Bosio, Arsène Duval,Tanguy Topin, Charli Blein, Nathan Martin, Nao Monchois, Guillaume Colin, Romaric Geoffroy et Tom Gauquelin.

Constitution de l’équipe de France féminine:

Mathilde Becerra, Julia Chanourdie, Salomé Romain, Nolwenn Arc, Kenza Slamti, Léa Marigo, Hélène Janicot, Nolwenn Berthier, Marion Traber, Léa Delacquis et Valentine Mangin.

Du côté international, on retrouve bien entendu le duo de choc slovène Janja Garnbret/Domen Skofic. Chez les femmes, Anak Verhoeven et Jaïn Kim assureront le spectacle. La jeune Laura Rogora, qui participait à sa première Coupe du Monde le week-end dernier à Villars semble avoir pris goût aux finales.

Chez les hommes, Sean McColl sera dans la place, tout comme Jorg Verhoeven, Stefano Ghisolfi ou encore le jeune ukrainien Fedir Samoilov, qui pour sa première finale internationale, signait un podium à Villars.

Et cette année, seule la difficulté sera représentée à Chamonix. En effet, la traditionnelle étape mondiale de vitesse a été annulée il y a quelques semaines…

Le programme complet du week-end:

Mercredi 12 Juillet:

10h00 – 1500: Qualifications
20h00 – 22h30: Demi-finales hommes

Jeudi 13 Juillet:

11h00 – 13h30: Demi-finales femmes
20h50 – 21h30: Finales hommes
21h50 – 22h30: Finales femmes


L’équipe de PlanetGrimpe sera sur place pour vous faire vivre l’événement de l’intérieur. Photos, lives, vidéos, résultats et résumés en direct seront à retrouver durant ces deux jours de compétition sur PG !

À très vite !

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Live
  • # Univers compétition
  • Coupes du monde
  • Difficulté

Résumé des demi-finales de la Coupe du Monde de Villars !

08 Juil

Villars s’est enflammée ce matin, lors des demi-finales de la première Coupe du Monde de difficulté de la saison ! Les 26 meilleurs athlètes du Monde avaient rendez-vous face à une voie de demi-finale très exigeante, tant chez les hommes que chez les femmes. Et pour ajouter à cette structure déjà très déversante un peu de piment, les ouvreurs n’ont pas lésiné sur le nombre de volumes et macro-prises dans les voies ! Plus d’une quinzaine dans la voie féminine, et tout autant sur la gauche du mur, dans la voie masculine.

Retour sur ces demi-finales qui ont laissé leurs chances à quelques outsiders…

Fedir Samoilov aux doigts d’acier !

Regardez bien la photo qui illustre cet article. Fedir Samoilov, cet ukrainien de 20 ans, fait sensation depuis le début du week-end. Si son nom vous est aujourd’hui inconnu, il se pourrait bien que cette saison, ce grimpeur fasse parler de lui !

N’ayant participé qu’à une seule Coupe du Monde la saison passée, où il finissait 20ème, Fedir semble s’être préparé tout l’hiver pour ce moment. Hier déjà, lors des qualifications, il était l’un des trois seuls grimpeurs à enchaîner la deuxième de qualification.

Ce matin, alors que tout le monde bute sur un violent pas de bloc en sortie du dévers, l’ukrainien passe ce mouvement d’une façon inimaginable… Il parvient à changer de main sur une minuscule arquée et ainsi poursuivre sa route encore quelques mouvements, chutant sous le relais final. En bas, commentateurs et spectateurs restent bouche bée face à une telle performance. Fedir Samoilov s’élancera ce soir en dernière position, pour sa première participation à une finale internationale !

Derrière, ce méchant pas de bloc cause des dégâts… Quatorze grimpeurs se tiennent seulement à une prise d’écart ! Léger avantage à l’américain Sean Bailey et aux allemands Christoph Hanke et Jan Hojer qui parviennent à valoriser cette prise. Hé oui, quand on parle de mouvement de bloc, Jan Hojer, qu’on ne présente plus, est là, et prend la 4ème place des qualifications aujourd’hui.

Les autres grimpeurs arrivant jusqu’à ce passage seront donc départagés suite à leurs résultats de la veille. Ainsi, Jorg Verhoeven, Romain Desgranges, Yuki Hada et Domen Skofic feront partie des huit finalistes de cette première manche de la saison.

Des demi-finales explosives chez les femmes !

Sur la voie de droite le physique est également le maître mot de la matinée. Gainage et force sont de rigueur pour parvenir à se sortir de ce monstrueux dévers, et terminer dans une partie plus technique, à serrage de prises.

Même si la voie ne sera pas sortie, nous avons assisté à un beau spectacle tout à l’heure. Si ce n’est pas une surprise de retrouver la coréenne Jaïn Kim au sommet du classement, frôlant la prise finale, il en est tout autre pour Laura Rogora. Plutôt connue pour ces performances incroyables en falaise – Laura est la deuxième plus jeune grimpeuse de l’Histoire à atteindre le 9a – âgée de 16 ans, l’italienne peut maintenant se surclasser chez les seniors, tout comme Janja Garnbret le fait par exemple.

Et pour sa première participation à une Coupe du Monde, Laura ne fait pas semblant… Elle est la première grimpeuse à tomber à quelques millimètres de la prise finale, empochant la première place ex-aequo des demi-finales avec Jaïn Kim.

Derrière ce duo de tête, on retrouve Janja Garnbret et Anak Verhoeven. La première zippera de la main, tandis que la seconde zippera du pied, au même endroit.

Et si Romain Desgranges assure une présence tricolore chez les hommes ce soir, Mathilde Becerra fait de même dans sa catégorie. Après un faux départ le week-end dernier sur les Championnats d’Europe en Italie, où Mathilde n’avait pas réussi à rentrer dans sa voie de demi-finale, la championne de France 2016 a su se remobiliser pour sortir la sixième meilleure prestation ce matin.

En revanche, malgré nos six françaises en demi-finale, seule Mathilde rentrera en finale. Julia Chanourdie et Nolwenn Arc chutent à trois prises de la finale et terminent respectivement 10ème et 11ème.
Pas de finale non plus pour Hélène Janicot 16ème, ni pour Salomé Romain 19ème et Nolwenn Berthier 20ème.

Et si l’année dernière Thomas Joannes montait sur son premier podium de Coupe du Monde ici même à Villars, il devra attendre une autre étape pour renouer avec le podium. Alors qu’il semblait encore frais en arrivant au pas de bloc en sortie du dévers, son talent zippera, lui faisant perdre l’équilibre. Il termine 14ème de cette compétition.

Ainsi, hommes et femmes confondues, trois jeunes grimpeurs participeront à leur première finale ce soir: l’ukrainien Fedir Samoilov, l’allemand Christoph Hanke et l’italienne Laura Rogora

Le Top 10:

Les finales auront lieu ce soir et seront à suivre en direct, à partir de 20h ! À très vite !

Voir l'article Leave a reply

Catégories :

  • # Live
  • # Univers compétition
  • Coupes du monde
  • Difficulté

Manu Cornu, Thomas Ballet et Nicolas Januel sur le parcours de Ninja Warrior, sur TF1 !

08 Juil

Hier soir, si vous regardiez TF1, vous êtes sûrement tombés sur trois visages familiers. En effet, pour cette nouvelle saison de Ninja Warrior, l’entraîneur de l’équipe de France de bloc Nicolas Januel, le médaillé de bronze au dernier Championnat du Monde Manu Cornu et le quintuple champion de France de difficulté Thomas Ballet ont participé à l’événement.

Et sur un parcours tel que Ninja Warrior, composés de plusieurs obstacles tous plus spectaculaires les uns que les autres, les grimpeurs, légers et puissants, ont l’avantage.

Ainsi, hier soir, Manu Cornu, Nicolas Januel et Thomas Ballet ont respectivement pris les 2èmes, 3èmes et 4èmes places, signant les trois des quatre meilleurs temps de la compétition!

Le rendez-vous est donc pris le 21 Juillet pour nos trois grimpeurs. Ils disputeront les finales de Ninja Warrior, avec à la clé un chèque de 100 000€

La passage de Manu Cornu:

Le passage de Nicolas Januel:

Et enfin, celui de Thomas Ballet:

Voir l'article 2 Replies

Catégories :

  • # Actualités PG
  • # Actualités proposées
  • # Univers compétition