Accueil > # Univers Falaise > Attention aux broches défectueuses!

Attention aux broches défectueuses!

On ne le dira jamais assez, l’escalade, et particulièrement l’escalade en milieu naturel, n’est pas sans risque. Certes, l’équipement des falaises a bien évolué depuis 20 ans, avec une sécurité qui tend à s’accroître, en France en tout cas, mais cela ne suffit pas à rendre l’activité aseptisée. 

Alors ne négligez jamais la sécurité lors d’une virée en falaise: vérifiez dans un premier temps votre matos personnel, et prenez en soin: les dégaines qui chutent de 10m par exemple, vous pouvez gentiment les mettre au rebut, évitez de faire traîner votre corde dans la poussière ou de marcher dessus sans considération, etc… 

Au delà de votre matos perso, nous ne pouvons que vous inciter à également prendre en compte l’environnement dans lequel vous évoluez! La falaise n’est pas sans risque, et combien d’entre nous ont déjà pris une petite pierre sur le coin de l’épaule? Jusqu’au jour où vous prendrez un plus gros caillou sur le coin de la tête… Alors casque, pas casque, à vous de juger à vos risques et périls!

Mais le plus gros risque, moins visible celui-ci, peut venir de l’équipement des voies… C’est ce qui vient d’être constaté récemment en Sardaigne sur certains points d’ancrage par le grimpeur local Maurizio Oviglia, et autant vous dire que ça fait peur! On vous laisse découvrir la vidéo ci-dessous…

Le climat marin et la corrosion pourrait être en cause. Depuis 2012, pas moins de 20 broches comme celles-ci ont été cassées sur l’île, prudence donc, d’autant que dans certains cas l’aspect extérieur de la broche ne semble pas en si mauvais état que ça… 

2 plusieurs commentaires

  1. Je trouve le texte bien, mais le titre de l’article très mal choisi.
    On devrait dire « attention à l’équipement à proximité de la mer » tout court. La corrosion en milieu marin concerne potentiellement tout ancrage exposé à l’air salé (embruns ou brise venant de la mer), surtout si le rocher n’est pas lessivé par la pluie. Penser en termes de « défaut » suggère de façon implicite une fuite en avant couteuse et irrealiste (recherche de l’alliage miraculeux, d’une solution technologique qui sera toujours dépassée par les évènements futurs) alors qu’on peut plus humblement utiliser du bon sens. Par exemple, privilégier le terrain d’aventure où possible, mais aussi sur-équiper les sites « sportifs » de façon qu’une casse de point ne soit pas tragique ( relais sur trois points etc)

  2. Merci pour cette info, mais sa présentation laisse penser à un phénomène marginal.
    Or, le problème est bien plus large, à grande échelle (Sicile, Grèce, Thaïlande, etc…) sur bon nombre de sites de bord de mer!
    Voici un texte de l’UIAA traitant de la question: http://theuiaa.org/documents/safety/UIAA-ATTENTION-AUX-ANCRAGES-EN-ESCALADE_Dec15.pdf

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*