Accueil > Interviews > Interview: Les réponses de Manu Cornu à toutes vos questions !

Interview: Les réponses de Manu Cornu à toutes vos questions !

Comme tu dois t’en douter, la première question que les lecteurs de PG ont envie de te poser concerne… ta coupe de cheveux ! Révèle-nous tous les détails de celle-ci ! Comment t’est venue cette idée ? Pourquoi ? Que signifie cette coupe ? Que nous prépares-tu pour la saison à venir ? (Flavio, Claire, Jules, Romain, Martin, Julie, Esteban, Dylan, Noémie, Vincent…)

Salut à tous!

Ah oui ma coupe de cheveux, la question qui a été la plus likée sur fb !

L’idée est venue pendant ma blessure en janvier dernier, il y a donc bientôt un an, j’ai pris le pari avec Nico Januel que je ferais quelque chose si je me qualifiais pour la saison internationale chose promise, chose due !

Pourquoi ? Juste parce que tout le monde en parle, c’est comme ça qu’on me repère, c’est ce qui me distingue des autres, ça me fait rire que ça puisse déranger, que tout le monde se dise « il est bizarre lui nan ? »

Ça fait parler de moi, ça a aussi son aspect de communication. Je n’ai pas de barrières !

Je ne sais pas s’il faut y trouver une signification. Chacun l’interprète comme il le pense 🙂

Pour la saison à venir, on a parlé de plusieurs idées déjà avec Prissou (ma coiffeuse). On doit faire des tests ! Pourquoi pas faire autre chose que des animaux, enfin tout ça reste confidentiel pour l’instant 😉 la surprise n’en sera que meilleure. Et tant que j’y suis, si ça intéresse quelqu’un de se faire coiffer par la meilleure, contactez moi 😉

 Question plus traditionnelle, à quel âge as-tu commencé l’escalade, et comment as-tu découvert ce sport ? (Martin)

J’ai commencé l’escalade à 5 ans, j’ai découvert ça grâce à ma mère qui en avait marre de me voir grimper n’importe où !

Elle a voulu me faire peur une bonne fois pour toute, on s’est donc rendu sur un mur à l’occasion du Téléthon. J’ai accroché tout de suite, ça ne m’a pas fait peur ahah et ouais perdu maman!

 Pourquoi avoir choisi les compétitions (de bloc notamment) ? Que t’apportent-elles ? (Cathy, Théo)

J’aime grimper, j’aime l’esprit de la compétition, je suis un compétiteur dans l’âme alors ça colle bien ! 🙂

J’ai besoin d’être en compétition pour pouvoir me surpasser et hausser mon niveau de grimpe , ce petit grain de folie en plus !

 Comment as-tu fait pour gérer cette mythique finale des championnats du monde qui était très dure à la fois mentalement et physiquement ? Car on le sait, le self contrôle n’était pas vraiment ton point fort dans le passé. (Christopher)

Je me suis dit , il y a 2 ans, en revenant des Championnats de France de bloc où j’ai fini 23eme, « Bercy ça sera pour moi ».

À partir de ce moment, j’ai visualisé cet objectif quasiment tous les jours.

Au début j’y pense mais c’est loin… J’ai l’envie, ça me donne la force pour m’entraîner. Au bout de cette première année d’entraînement, je fais un podium aux Championnats de France de bloc et une finale en Coupe du Monde mais le mental est mon point faible.

Avant de me relancer dans la deuxième année, j’ai fait un bilan de ce qui était bien, et ce que je voulais changer. Changer ma mentalité en compétition était primordial. J’ai lu beaucoup de livres qui parlent de ce sujet, des biographies de sportif de haut niveau… Je me suis inspiré de tout ça pour trouver l’attitude parfaite et atteindre ma cible.

Le comportement que j’ai durant la finale de Bercy est le reflet de tout ce travail effectué, rien ne pouvait me déstabiliser, il y avait mes 4 blocs et moi !

Pour le physique, je peux juste te dire que je me suis beaucoup entrainé 🙂     

 

 Toujours à propos de cette finale à Bercy, d’où t’est venue cette force, venue d’ailleurs ? As-tu fait appel à un préparateur mental pour cet événement ? (Christopher)

Je pense que ma concentration et mon implication dans ces championnats du monde m’ont permis d’élever à 1000% toutes mes capacités (physique et mentale).

Nous avons la chance d’être suivis par Christophe Bichet qui a comme mission « d’accompagner l’humanité à se désengager de la plainte, et à s’engager dans la justesse de l’action, qui est une danse entre tenir et lâchez-prise ! ». Pour le coup on parle de l’équipe de France et pas de l’humanité mais le message est le même ! J’ai beaucoup échangé avec lui et il m’a fait comprendre que j’étais dans la bonne voie mais que je pouvais pousser l’idée encore plus loin ! Il m’a beaucoup apporté alors merci à lui 🙂

 Quelle proportion (entraînement/récup) conseilles-tu pour une bonne progression ? (Laurent)

C’est une question pas évidente, ça dépend de beaucoup de choses, pour quel genre d’objectif, quel moment de la saison etc…  En tout cas il ne faut pas négliger la récup !

 Quelle proportion donnes-tu au mental lors d’une performance ? (Mathieu)

Je dirais 70%. Pour moi c’est le plus important, tu peux être le plus fort grimpeur du monde, si tu n’as pas le mental en compétition, tu t’écroules !

À l’inverse, si tu n’es pas le plus fort mais tu es au top dans la tête, tu peux faire de grandes choses !

À l’entraînement, quel est ton exercice spécifique préféré ? (Solange)

Les suspensions huuuummm j’adore ça !

Parlons maintenant nutrition, qui est un point qui prend de plus en plus de place dans l’entraînement des sportifs. Surveilles-tu ce que tu manges ? Si oui quelle est la répartition alimentaire ? (Denis)

Euuuh joker ? Je dois faire de gros progrès à ce niveau… Mais je fais un effort à l’approche des compétitions.

Quelle est ta phrase d’avant passage en compétition ? Ta phrase de motivation quand tu rates quelque chose ? As-tu des petits rituels en compet ? (Lucia)

Avant de partir dans mon circuit, je me répète souvent ça :« Un mouv, un bloc, un tour à la fois »

Beaucoup de visualisation…. « Ok je vais le faire »

Mon rituel, c’est plutôt ma façon de rentrer à 100% dans ma bulle, je pose mon casque sur les oreilles et c’est parti !! Musique à fond, plutôt du rap, ça me permet de me concentrer sur ce que je fais à cet endroit. Tous les rappeurs veulent être le numéro un du Rap Game ! Sisi !! ahah !! Et bien moi aussi, ça me correspond super bien pour me préparer !

 Quel est ton plus beau souvenir dans ta carrière de grimpeur ? (Emma)

Le moment où je retrouve mes proches après la finale des Championnats du monde !

 Si tu pouvais exhausser un vœu, que souhaiterais-tu ? (John)

Changer la mentalité de ces c******* qui pensent qu’ils vont nous empêcher d’être libre avec leurs attaques…

 Comment décrirais-tu l’ambiance au sein de l’équipe de France ? (Eric)

L’ambiance est bonne, toute l’équipe se tire vers le haut, c’est vraiment cool !

 Comment se structure ton entraînement : combien d’heures grimpes-tu par semaine ? En quoi consistent tes entraînements ? Fais-tu beaucoup d’exercices physiques… (Lucas)

Je m’entraine 5 jours sur 7, une à deux fois par jour. Je travaille surtout en physique et en force doigt.

Non je ne fais pas énormément de muscu.

 Penses-tu que n’importe qui peut devenir un « champion » en escalade, à force de travail et d’entraînement ? En d’autre terme, naît-on champion ou devient-on champion ? (Noah)

Bonne question, je pense que n’importe qui peut devenir champion. Tu as plus ou moins des aptitudes et donc plus ou moins des facilités mais après faut pas se mettre de barrières, faut y aller à fond !!!

 Comment envisages-tu la suite de ta carrière ? (Emanuelle) 

 Je vais pousser ma carrière de compétiteur jusqu’au JO, après je n’ai pas encore idée !

 As-tu des projets en extérieur ? Un bloc particulier ? (Jérémy)

Aller faire un tour à Rockland, MagicWood et Albarracin !

Bonnes fêtes de fin d’année à tous, faites attention à vous, profitez bien !

Je vous laisse, on m’attend pour attaquer le foie gras, bises !! 

 

  • Photo: The Circuit Climbing, L. Zhukov, Y. Golev, B. Berkien, OnBouldering, DAV

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*