Accueil > # Univers Falaise > BOUM ! Adam Ondra enchaîne les 32 longueurs du « Dawn Wall » !

BOUM ! Adam Ondra enchaîne les 32 longueurs du « Dawn Wall » !

Pari réussi! Adam Ondra vient à bout des 32 longueurs du « Dawn Wall »! 

Ce n’était plus qu’une question de temps… Une semaine après avoir quitté le sol, Adam Ondra est venu à bout des 32 longueurs de la grande voie la plus dure de la planète, le « Dawn Wall ». 

Le tchèque vient une nouvelle fois marquer l’histoire de l’escalade. En effet, on peut affirmer qu’Adam Ondra est le meilleur grimpeur du monde, le plus polyvalent. Qui d’autre est capable de gagner un Championnat du Monde, deux mois avant de s’élancer et d’enchaîner pour la première fois de sa vie un Big Wall de l’envergure du « Dawn Wall »? Personne. Sauf lui!

Malgré un début de journée maussade dans le Yosemite, mêlant grisaille et pluie, Adam a décollé du sommet de la longueur 22 pour atteindre, 10 longueurs et quelques centaines de mètres d’escalade plus tard, le sommet du « Dawn Wall », sous le soleil.

capture-decran-2016-11-21-a-22-50-26

Une consécration pour le tchèque, qui, rappelons-le, venait pour la première fois de sa vie au Yosemite. Et on le sait, le style, là-bas est très atypique, comme le confirme le maître des lieux, Tommy Caldwell. En effet, on est bien loin des terrains de jeu habituel d’Adam: oubliez les grottes de Flatanger ou autres, où il faut se tordre dans tous les sens et user de son biceps pour enchaîner les voies ultra-physiques. Dans le « Dawn Wall », les prises de pieds sont microscopiques, les lames de rasoir qui servent de prise de mains sont aiguisées à en cisailler la peau et il faut déployer tout son bagage technique pour enchaîner, pas à pas, toutes les longueurs.

Voilà pourquoi cette ascension avait demandé à Tommy Caldwell et Kevin Jorgeson, les premiers à avoir libéré le « Dawn Wall », plus de 7 ans de préparation et de travail, et près de 20 jours passés sur la paroi. À côté, les quelques jours de repérage par Adam avant son ascension complète paraissent négligeables et accroissent la performance de ce dernier.

img_0007-ngsversion-1479505409122-adapt-885-1

Le simple fait de dormir en portaledge ou même d’utiliser une technique de remontée sur corde efficace était quelque chose de nouveau pour Adam. Il partait donc de loin, de très loin, mais on le sait, le tchèque aime les nouveaux défis et n’est pas du genre à se laisser abattre! C’est une preuve que tout est possible. Adam s’est donné les moyens de réussir, et il l’a fait.

Une expérience qui restera à coup sûr gravée dans sa mémoire: de la vue du matin au réveil, perché à 800 mètres de haut, au plaisir du chocolat noir après la réussite des longueurs clés, en passant par cette sensation de peur, la nuit, éclairé par la lueur de sa lampe frontale, sur des pieds humides. Et cette joie au sommet, d’avoir réussi ce défi, enchaîner la grande voie la plus dure du Monde.

Mais c’est aussi un moment de partage, unique au monde. Une expérience comme celle-ci ne peut pas se vivre seul. On la partage, comme avec Pavel Blazek, un ami tchèque qui l’a accompagné dans cette aventure, et qui l’a assuré tout au long de l’ascension. Et ce duo de photographes, Heinz Zak accompagné de son assistant, prêts à tout pour capturer les plus belles images d’Adam dans cette ascension historique.

 

Un immense bravo pour Adam Ondra, qui a su relever tous les défis que lui proposait cette grande voie de légende! 

 

Le chemin parcouru par Adam Ondra, depuis lundi dernier:

composition15

Jour 1:

Départ nocturne pour Adam Ondra, qui quitte la terre ferme à 02h46 du matin. Le tchèque veut profiter de la fraîcheur de la nuit pour enchaîner le plus de longueur possible, avant l’arrivée du soleil et donc de la chaleur sur la paroi. Objectif réussi, à l’heure où des millions d’américains ouvrent les yeux, Adam est déjà au sommet de la longueur 9. 

Jour 2:

Quelques heures de repos plus tard, Adam renfile les chaussons pour une nouvelle session de nuit. Au programme, les longueurs 10, 11, 12 et 13. Il bute plusieurs fois sur la longueur qu’il apprécie le moins (L10), qui impose un long Dülfer sur des pieds humides. Quelques minutes plus tard et après être tombé plusieurs fois dans la longueur 13 (8c), Adam peut souffler et se reposer avant les longueurs crux du « Dawn Wall ».

Jour 3: Repos

Jour 4: 

Désastre mental en ce quatrième jour. Adam ne parvient pas à enchaîner la 14ème longueur (9a), qui ne lui posait pas tant de problèmes lors de ses séances de repérage. Trop nerveux et sous pression, le tchèque ne parvient pas à grimper proprement. Après 7 essais infructueux, où il tombe sur le premier pas de bloc, il parvient lors du 8ème run à passer ce crux avant de chuter sur le tout dernier mouvement de la voie. S’en est fini pou aujourd’hui.

Jour 5:

C’est une nouvelle journée qui commence, qui s’avérera bien meilleure que la veille! En effet, Adam contrôle son mental. Il ne veut surtout pas retomber dans le même état d’esprit qu’hier. Et ça marche! Il enchaîne la longueur 14 au premier essai de la journée, avant de continuer sur L15, le deuxième 9a du « Dawn Wall », qu’il réalise rapidement, au 2ème essai.

Jour 6:

Surmotivé, et après une nuit de repos, c’est une nouvelle grosse journée qui attend Adam. En effet, il enchaîne 6 longueurs de plus dans la journée, dont les longueurs 16, 17 et 18, 8b+. En arrivant au sommet de la longueur 22, Adam le sait: le plus gros est derrière lui. Même s’il est prêt à continuer, la pluie est annoncée sur le « Dawn Wall ». Place à un repos forcé.

Jour 7: Repos

Jour 8:

Après avoir passé sa dernière nuit en pleine paroi, Adam s’élance pour ses derniers mètres d’escalade. Les premières longueurs sont mouillées, il faut donc redoubler de vigilance… Car comme il le dit si bien, « même les voies faciles sont difficiles ici! ». À midi, le temps se dégage et le soleil fait son apparition. Quoi de mieux pour saluer l’arrivée d’Adam au sommet. Il domine le « Dawn Wall » et ses 900 mètres d’escalade. Adam vient une nouvelle fois de rentrer dans la légende de l’escalade!

  • Quelques photos, signées Pavel Blazek:

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*