Accueil > interviews et portraits > Interview / Portrait: Matilda Soderlund

Interview / Portrait: Matilda Soderlund

– Peux-tu te présenter rapidement? 

Je m’appelle Matilda Soderlund, j’ai 20 ans, et j’habite à Stockholm en Suède.

– Quand et comment as-tu commencé l’escalade?

J’ai commencé à grimper quand j’avais 11 ans, dans une salle d’escalade à côté de chez moi. Un ami à moi allait grimper chaque weekend avec son père, je les ai accompagné une fois et j’ai tout de suite accroché. Quelques semaines plus tard, je participais à ma première compétition, la coupe de Suède espoirs, ça m’a vraiment motivé, et j’ai commencé à grimper beaucoup plus. Voilà comment tout a commencé. 

 – C’est un sport reconnu en Suède?

 L’escalade est encore un sport peu reconnu en Suède mais en pleine croissance. Actuellement c’est très difficile de vivre de la grimpe. Malgré tout,  les SAE sont souvent surfréquentées en automne et en hiver, et les médias commencent peu à peu à s’intéresser à ce sport, avec par exemple la diffusion à la tv du « La Sportiva Legend Only » qui s’est déroulé début décembre. 

 – Et il y a de quoi grimper en falaise en Suède?

A vrai dire, quand je suis chez moi, j’ai beaucoup de mal à aller grimper à l’extérieur. Ce n’est pas comparable avec le potentiel de la France ou de l’Espagne, la qualité et la quantité ne sont pas les mêmes en Suède…! Quand je suis à Stockholm, je me concentre plutôt sur mon entraînement, et je grimpe dans l’une des 4 salles de la ville. Les plus beaux spots en ville sont sur la côte ouest, mais je n’y suis jamais allé…

 – Que fais-tu à côté de l’escalade?

Quand je suis à la maison et que je ne grimpe pas, je travaille un peu en temps que prof particulier en Sciences, et d’autres fois je travaille à la salle d’escalade. Sinon, j’aime aussi beaucoup d’autres sports, j’aime également sortir avec mes amis, faire la cuisine et écouter de la musique! 

– Comment t’entraînes-tu?

J’ai 2 entraîneurs, un pour l’escalade, et l’autre pour le renforcement musculaire. Avec eux, je planifie mon entraînement, habituellement je grimpe 5 à 6 fois par semaine, et je fais 2 séances de musc/force. 

– Plutôt bloc ou voie quand tu t’entraînes?

Je fais les deux, j’aime beaucoup le bloc, mais je préfère quand même la diff, donc je me concentre d’avantage dessus. Cette année, j’ai fait plus de bloc que d’habitude à l’entraînement et je pense que ça m’a vraiment aidé à progresser. Quand je m’entraîne, la plupart du temps je fais des circuits de longueur variable sur le pan. 

 – On te connaît pour ta participation aux compétitions, grimpes-tu aussi en falaise?

J’adore grimper en falaise! Cette année j’ai pu grimper en falaise beaucoup plus que d’habitude, et j’ai posé mes chaussons sur quelques spots majeurs: Siurana, Frankenjura ou encore Céuse!

– Quelles sont tes plus belles performances en falaise?

Sur la plupart des voyages que j’ai fait cette année, mon objectif était juste de me faire plaisir et de grimper un maximum. J’ai donc essayé pas mal de voies flash et à-vue, et j’étais super contente de réaliser mon premier 8b à vu et mon premier 8b+ flash! Et récemment, j’ai également fait mon 2ème 8c, « Prime time to shine » à Clear Creek Canyon. Je pense que mon spot préféré reste l’Espagne (si loin !!) à cause de sa grosse concentration de falaise avec des voies de qualités, des beaux payasages, et du bon café! 🙂

Vous pouvez voir toutes mes croix sur mon scorecard

 

 

– Quels sont tes prochains objectifs?

 Première chose, continuer à me faire plaisir en grimpant, et relever de nouveaux défis. J’aimerai bien grimper un peu plus en falaise, mais je n’en oublie pas pour autant les compétitions qui me motivent beaucoup. Donc je vais bien sur participer aux étapes de coupe du monde l’année prochaine, et essayer de faire de mon mieux. Et puis à côté de ça, les études sont très importantes pour moi, et l’année prochaine je me lance dans des études à l’université pour devenir ingénieur. 

– Tu penses réussir à combiner l’entraînement, les coupes du monde, et tes études?

Et bien…. j’espère !! Je suis vraiment motivée pour grimper et faire des compétitions. Je ne vais pas commencer à étudier à plein temps donc j’espère avoir suffisamment de temps pour grimper et voyager. 

 – Que penses-tu de la nouvelle règle du chrono en compétition de diff en cas d’égalité?

Personnellement je n’aime pas trop cette nouvelle règle. Dèjà, abandonner le « touché » n’était pas une bonne chose, car maintenant aller vers une prise (sans la toucher), et touché une prise ça revient à la même chose. En ce qui concerne le chrono, ça ne devrait pas déterminer le vainqueur…

– Que penses-tu des compétitions à la française?

J’adore les compétitions en France, elles sont toujours super bien organisées, très pro, et il y a toujours une ambiance énorme avec beaucoup de public. Les championnats du monde à Paris est de loin la plus belle compétition à laquelle j’ai pu participer.

 – Un dernier mot à ajouter?

Juste dire que je suis très reconnaissante de mes sponsors qui me permettent d’avoir la vie que j’ai en ce moment (Marmot, La Sportiva, Petzl, Beal, Association sportive de Suède) mais également de tout ceux qui me supportent autant que possible. Je suis super impatiente d’être à l’année prochaine pour de nouvelles expériences et de nouveaux défis. Et j’espère que je continuerai de m’amuser tout en progressant.

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*